Revue de la presse quotidienne internationale africaine

Publié le Mercredi 14 Juillet 2021 à 11:40 | MAP


Addis-Abeba - Plusieurs sujets d'actualité retiennent l'attention de la presse africaine de ce mercredi qui focalise notamment sur les violences qui secouent les provinces sud-africaines de Gauteng et du KwaZulu-Natal, la situation au Tigray en Ethiopie et la 41ème Assemblée Générale de l'Association Internationale de Maires Francophones (AIMF) prévue au Rwanda. En Afrique du Sud, +The South African+ se fait l'écho du bilan des violences qui secouent depuis plusieurs jours les provinces sud-africaines de Gauteng et du KwaZulu-Natal et qui est passé à 72 morts.


"Dix-neuf personnes ont été tuées lors des violences et des pillages qui ont eu lieu dans la province de Gauteng", précise le journal en citant le Premier ministre de la province, David Makhura.

Il signale également que le premier ministre du KwaZulu-Natal, Sihle Zikalala, a affirmé que le dernier bilan des émeutes dans la province est de 26 morts, tandis que 187 personnes ont été arrêtées par les forces de l'ordre.

Pour sa part, +The Citizen+ écrit que plus de 700 personnes ont été arrêtées en Afrique du Sud suite aux violences qui secouent le pays depuis l'incarcération de l'ancien président Jacob Zuma.

Au total, 453 arrestations ont été effectuées dans la province de Gauteng, notamment dans la ville de Johannesburg et 304 au KwaZulu-Natal (est), précise le journal citant la National Joint Operational and Intelligence Structure (NATJOINTS) qui relève du Service de police sud-africain (SAPS).

En Ethiopie, +THE ETHIOPIAN HERALD+ s'intéresse à la situation au Tigray après le cessez-le-feu unilatéral et le retrait de l’armée fédérale de cette région en focalisant sur «les pires atrocités» contre les civils et «le massacre des Éthiopiens innocents» par les forces loyales au Front de libération du peuple du Tigray qui les accusent d’être des partisans de l'administration provisoire du Tigray et du gouvernement fédéral.

L’éditorialiste, note que les restes des forces du parti dissident affichent publiquement leur mauvaise intention de faire la guerre aux forces éthiopiennes et érythréennes, malgré la déclaration par le gouvernement éthiopien d'un cessez-le-feu unilatéral.

Le commentateur note, d’un autre côté, que certaines organisations internationales continuent d'accuser le gouvernement éthiopien d’entraver l’acheminement de l’aide humanitaire vers la région,

Sur un autre registre, +FANA BC+ revient sur la réaction du gouvernement éthiopien au sujet de la résolution de l'Union européenne sur la situation des droits de l'homme au Tigray adoptée lors de la 47e session du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies.

Le gouvernement éthiopien a exprimé sa déception suite à l’adoption de cette résolution, écrit le média, rappelant que Addis-Abeba avait accepté le déploiement d'une équipe d'enquête conjointe composée de la Commission éthiopienne des droits de l'homme et du Haut-Commissariat aux droits de l'homme pour enquêter sur les violations des droits de l'homme qui auraient été commises pendant la crise du Tigray.

Au Rwanda, le quotidien +The New Times+ rapporte que la ville de Kigali a été désignée pour accueillir la 41ème Assemblée Générale de l'Association Internationale de Maires Francophones (AIMF), prévue du 18 au 22 juillet courant.

Cet évènement annuel, qui rassemblera les maires des pays francophones, se penchera sur plusieurs thématiques, notamment « la structure de la gouvernance locale », « l'accès des citoyens à la bonne gouvernance », « la participation des jeunes et des femmes au développement urbain » et « le rôle de la société civile dans l'amélioration des politiques d'urbanisme », détaille le journal.

La publication, qui cite le maire de la ville de Kigali, Pudence Rubingisa, souligne que le choix de la capitale rwandaise pour abriter cette réunion constitue une reconnaissance des progrès accomplis par le Rwanda en termes de sécurité et d'infrastructures.

Sur un autre registre, le quotidien indique que le Rwanda et l’Union européenne (UE) sont en discussions avancées pour l’élaboration d’une stratégie de coopération couvrant les six prochaines années, jusqu'en 2027.

Une réunion entre le ministre rwandais des Finances et de la Planification économique, Uzziel Ndagijimana, et l'ambassadeur de l'UE à Kigali, Nicola Bellomo, a défini les domaines prioritaires de coopération, à savoir l'éducation, l'emploi des jeunes et la gouvernance politique et économique, note le journal.

Au Kenya, +Kenyans.co+ rapporte mercredi que le vainqueur du championnat du monde du Safari Rallye, Sebastian Ogier, a annoncé mardi qu'il ferait don de 2,5 millions de shillings (environ 23.148 dollars) à deux organisations kényanes.

Ogier a déclaré sur son compte Facebook qu'il ferait un don de 1,25 million de shillings à l'ONG "Nakuru Children's Project" en vue de soutenir l'éducation des enfants, selon le journal, qui ajoute que le champion a aussi affirmé qu'une somme similaire sera versée au projet de conservation de la faune dirigé par la "Olpejeta Conservancy", dans le comté de Laikipia.

"Il y a quelques semaines, nous fêtions notre 4ème victoire de la saison au Safari Rally Kenya avec un soutien incroyable des locaux dans la nature la plus étonnante. Ce pays merveilleux a une place dans mon cœur - et je veux donner quelque chose en retour", a déclaré Ogier, cité par le journal.