Revue de la presse quotidienne internationale africaine

Publié le Lundi 23 Août 2021 à 13:42 | MAP


​Kigali - La campagne de vaccination contre la covid-19 au Rwanda, la coopération économique entre Kigali et Dodoma et les troubles sociaux en Afrique du Sud sont les principaux sujets traités et commentés, lundi, par la presse africaine.


Au Rwanda, le quotidien +The New Times+ focalise son attention sur les efforts déployés par le gouvernement rwandais pour accélérer la vaccination contre la Covid-19, indiquant que les autorités sanitaires prévoient de vacciner 90% des habitants de la capitale Kigali d'ici septembre.

À partir de lundi 23 août, tous les plus de 18 ans seront éligibles à la vaccination contre le nouveau coronavirus, écrit le journal qui cite un communiqué du ministère de la Santé.

La campagne de vaccination au Rwanda a atteint, jusqu'à présent, 4,3% de la population, soit un peu plus d’un million d’habitants, précise la publication, rappelant que Kigali, qui génère près de 50% du PIB national du pays, a été l’épicentre de l’épidémie depuis plusieurs mois.

En économie, +RNA+ écrit que plus 80% des exportations et importations rwandaises ont transité par le port maritime tanzanien de Dar es Salaam au cours des dernières années, relevant que l’économie rwandaise dépend largement du port tanzanien.

Le journal indique que le Rwanda et la Tanzanie travaillent actuellement sur un projet titanesque de voie ferrée transfrontalière à écartement standard (SGR), lancé par les gouvernements des deux pays en janvier 2018 pour relier Kigali et Isaka, estimant que ce projet devrait contribuer à stimuler l’économie rwandaise au cours des prochaines années.

En Afrique du Sud, +Sunday Times+ revient sur les troubles sociaux que connaît le pays, notant que les forces de sécurité sont en état d'alerte élevée suite à des menaces de violences dans toutes les régions à partir de lundi.

Selon le journal, le porte-parole de la Structure nationale conjointe d'opérations et de renseignement (NatJOINTS), Robert Netshiunda, a affirmé que les organismes chargés de l'application de la loi ont mis en place les mesures nécessaires pour maintenir la stabilité du pays et assurer la sûreté et la sécurité de tous les Sud-Africains.

Il précise, selon la même source, que «le NatJOINTS est au courant des messages de provocation sur les différentes plateformes de médias sociaux prônant la violence. Ceux qui sont à l'origine de ces messages sont avertis que l'incitation à la violence est une infraction pénale».

Toujours dans le registre des violences, +Eyewitness News+ fait observer que les dernières tendances en matière de criminalité montrent une augmentation inquiétante des meurtres ciblant les policiers.

Citant les statistiques sur la criminalité du 2ème trimestre 2021 révélées par le ministre de la Police, Bheki Cele, la publication fait savoir que 32 officiers ont été tués au cours de cette période, dont neuf étaient en service. Le ministre a également rappelé que 24 policiers ont été tués entre janvier et mars de cette année.