Revue de la presse quotidienne internationale africaine

Publié le Jeudi 26 Août 2021 à 12:18 | MAP


​Kigali - La visite du chef de l'armée tanzanienne à Kigali, le fléau de l'évasion fiscale au Rwanda et l’impact économique des troubles en Afrique du Sud sont les sujets phares abordés par la presse africaine parue jeudi.


Au Rwanda, +RNA+ s’attarde sur la visite de travail qu’effectue le chef des Forces armées tanzaniennes, le général Venance Mabeyo, au Rwanda, soulignant que cette visite de quatre jours reflète la profondeur des relations liant les deux pays voisins.

La visite du général Mabeyo au Rwanda, qui intervient quelques semaines après celle du chef de l’armée rwandaise effectuée en Tanzanie, constitue un nouveau signe de la confiance mutuelle entre les armées rwandaise et tanzanienne, écrit le journal.

La publication ajoute que le chef de l’armée rwandaise a examiné avec son homologue rwandais, le général Bosco Kazura, les moyens permettant de renforcer la coopération militaire entre Kigali et Dodoma.

Sur un autre registre, le quotidien +The New Times+ indique que l'évasion fiscale est le crime financier le plus répandu au Rwanda au cours des cinq dernières années, citant une étude réalisée par le Financial Intelligence Center.

L'Autorité fiscale rwandaise, chargée d'enquêter sur les crimes financiers, a annoncé avoir pris des mesures pour lutter contre ce vice, notamment en mettant en œuvre un protocole d'accord signé avec la Police nationale du Rwanda et le Bureau d'enquête rwandais pour poursuivre les auteurs des crimes, note le journal.

En Afrique du Sud, +Eyewitness News+ indique que le produit intérieur brut (PIB) du pays sera réduit de 0,9 point de pourcentage en 2021 à cause des récentes violences qui ont ravagé différentes régions du pays.

«Les dommages causés à l'économie par les récents troubles, qui ont secoué les provinces du KwaZulu-Natal et de Gauteng, devraient réduire de 0,7 à 0,9 point de pourcentage la croissance du PIB en 2021», précise le journal en citant le chef du département des politiques économiques au sein du Trésor, Duncan Pieterse.

Signalant que l'impact économique des troubles sera ressenti à long terme, il explique que «l'analyse de ce type de chocs révèle clairement que le PIB sera inférieur au niveau d'avant pendant un certain temps».

Sur un autre registre, celui de l'environnement, +SA News+ fait savoir que le 7e rapport d'inventaire national des gaz à effet de serre (GES) relève que les émissions de gaz à effet de serre en Afrique du Sud ont augmenté de 10,4 % entre 2000 et 2017.

Il précise, selon la même source, que les résultats des émissions de GES durant cette période ont montré une tendance à la hausse des émissions dans les secteurs de l'énergie, de de l'industrie (IPPU) et des déchets.

Ce rapport a été publié dans le cadre des engagements de l'Afrique du Sud en ce qui concerne la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), qui oblige les pays non seulement à lutter contre le changement climatique, mais aussi à surveiller les tendances des émissions anthropiques de gaz à effet de serre, rappelle le quotidien.