Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Revue de la presse quotidienne internationale africaine


MAP - le Vendredi 27 Août 2021 à 12:13 |

           

​Kigali - Le sommet «Compact with Africa» organisé dans le cadre du G20, les efforts du gouvernement rwandais pour résorber le déficit en personnels enseignants et les violences dans les provinces sud-africaines de Gauteng et de KwaZulu-Natal sont les principaux sujets abordés par la presse africaine parue vendredi.


Au Rwanda, le quotidien +The New Times+ rapporte que le président rwandais, Paul Kagame, est arrivé jeudi à Berlin, la capitale allemande, pour prendre part au sommet «Compact with Africa», organisé dans le cadre du G20.

Plusieurs chefs d'État africains sont attendus au côté du dirigeant rwandais pour participer à ce sommet, dont les discussions seront notamment axées sur les moyens permettant d'améliorer l'environnement des affaires et d'augmenter les investissements sur le continent africain, indique le journal.

Ce sommet rassemblera des pays africains, mais aussi des organisations régionales et internationales ainsi que des partenaires du G20, ajoute la publication.

Sur un autre registre, le quotidien écrit que le gouvernement rwandais s'apprête à recruter 9.418 enseignants afin de résoudre la question du déficit des enseignants dans les écoles primaires et secondaires.

Les nouvelles recrues seront affectées dans plus de 650 écoles à travers le pays à partir de la prochaine année scolaire, indique le média qui cite un haut responsable de l’Office rwandais de l'Éducation.

En Afrique du Sud, +Eyewitness News+ revient sur les violences et les pillages qui ont eu lieu, en juillet dernier, dans les provinces sud-africaines de Gauteng et de KwaZulu-Natal.

Citant le vice-ministre à la Présidence chargé de la sécurité de l'Etat, Zizi Kodwa, le journal signale que ces troubles étaient une tentative soigneusement coordonnée pour déstabiliser l'Afrique du Sud.

M. Kodwa a déclaré que les services en charge de la sécurité de l'Etat avaient établi de manière fiable que l'arrestation de l'ex-président Jacob Zuma n'était pas le catalyseur des troubles et des pillages du mois dernier, mais un événement bien exploité pour déclencher l'instabilité du pays.

Pour sa part, +Sunday Times+ indique que les bureaux du parti du Congrès national africain (ANC), au pouvoir en Afrique du Sud, ont été fermés à partir de jeudi suite à une crise financière et une grève menée par le personnel qui n'a pas reçu son salaire depuis trois mois.

Le personnel du parti a été informé, mercredi, dans une lettre du directeur général de l'ANC, Febe Potgieter, que leurs salaires impayés de juillet et d'août ne seraient pas payés au regard des difficultés financières que traverse le parti de Nelson Mandela, précise la publication.

Elle signale également que "l'ANC est confronté depuis quelques années à de sérieuses difficultés financières qui se sont accentuées durant les derniers mois. Le parti a omis de payer les fonds de prévoyance sociale et de retraite de son personnel pendant plus de deux ans. Il n'a pas pu également régler une facture fiscale de plus de 5 millions de dollars revendiquée par l'administration des impôts".




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Septembre 2021 - 09:56 Maroc. Revue de presse quotidienne du 29/09/2021





Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss