Revue de la presse quotidienne internationale arabe

MAP - Publié le Jeudi 14 Janvier 2021 à 11:45



​Le Caire - La crise de la formation d'un gouvernement au Liban, la tension frontalière entre le Soudan et l'Éthiopie et les frappes aériennes israéliennes sur la Syrie sont les sujets phares évoqués, commentés et analysés par les quotidiens du monde arabe parus jeudi.


En Égypte, Asharq Al-Awsat s'intéresse à la crise persistante dans la formation d'un gouvernement au Liban, en soulignant que le chef du Mouvement patriotique libre, le député Jabran Bassil, "a commis une erreur en provoquant le Premier ministre chargé de former le nouveau gouvernement, Saad Hariri, car cela aboutirait à favoriser les conditions idoines pour un alignement chrétien sans précédent".

Le journal a estimé que le président Michel Aoun n'avait pas aussi à accuser Hariri de mensonge, déclenchant ainsi une crise avec ce dernier qui pourrait mettre fin aux consultations en cours pour sortir le pays de l'impasse.

Aux Émirats arabes unis, le journal Al-Ittihad a consacré son éditorial à la crise frontalière entre le Soudan et l'Éthiopie, en soulignant qu'après le trébuchement des pourparlers sur le grand barrage éthiopien de la Renaissance et le conflit autour de la zone frontalière de Fashaqa, on assiste à une montée de tensions et une multiplication d'escarmouches entre les deux parties.

La publication ajoute à ce propos que les Emirats Arabes Unis, partant de la profondeur de leurs relations avec ces deux pays frères et du rôle principal et efficace qu'ils jouent en Afrique et dans la région, lancent un appel à la sagesse et au dialogue pour mettre fin aux tensions entre les deux parties.

En Jordanie, le quotidien Addustour revient sur les frappes aériennes israéliens contre plusieurs cibles militaires dans l'est de la Syrie qui ont fait 57 morts, ajoutant que ces frappes ont visé les positions de forces syriennes et de combattants alliés soutenus par l'Iran dans la zone s'étendant de la ville de Deir ez Zor à la région d'Al-Bukamal à la frontière syro-irakienne.

Citant un éminent responsable du renseignement américain, le journal ajoute que ces frappes aériennes ont été menées sur la base d'informations fournies par les États-Unis faisant état d'entrepôts servant de pipeline pour les composantes du programme nucléaire iranien. 


Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Tous les commentaires sont modérés. marocafrik.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture !

Le Fil | Tribune