Revue de presse hebdomadaire

Publié le Samedi 26 Juin 2021 à 11:13 | MAP


Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse hebdomadaire:


La Nouvelle Tribune:

La gauche marocaine: cette grande disparue! Certes, sur le papier, les courants de gauche sont là avec l'Union Socialiste des Forces Populaires, le Parti du Progrès et du Socialisme et la Fédération de la Gauche démocratique qui regroupe plusieurs formations encore plus petites. Mais entre le papier et la réalité sur le terrain, la différence est grande. On a, en effet, le sentiment que les grandes heures de ces partis politiques dirigés par des figures emblématiques du Mouvement national progressiste, des leaders charismatiques, sont bel et bien derrière nous ! Aujourd'hui, la Gauche est tout occupée à la course aux accréditations parlementaires dans l'espoir de s'assurer un groupe parlementaire pour continuer d'exister. Il semble que les dirigeants de ces partis ont renoncé à ce qui faisait l'essence même et la force de la Gauche, à savoir un contact étroit et permanent avec les couches populaires, une presse incisive, des élus dynamiques et des orateurs de premier plan.

La Vie Eco:

A quoi ressemblera le nouveau pôle audiovisuel public? Au total plusieurs sociétés, réparties par métiers et services, notamment l'édition, la télédiffusion et la publicité, composeront SNRT Holding: SNRT, Soread 2M, Medil (fusion de Medi1 TV et Radio Medi 1), société nationale de production audiovisuelle, société nationale de télédiffusion, SNRT News, et régie publicitaire (fusion de Régie 3 et de la Régie de la SNRT), selon des informations de première main obtenue par la publication. Théoriquement SNRT Holding devrait prendre son envol dans deux ans. D'ici là, la nouvelle configuration en marche de l'audiovisuel public a besoin d'un nouvel encadrement juridique.

Le Reporter:

Au CDH, Zniber démonte les mensonges de l’Algérie. La délégation représentant le Maroc à la 47e session du Conseil des droits de l'homme (CDH) à Genève a démonté les contrevérités de l’Algérie sur la situation au Sahara marocain. S’adressant aux membres du Conseil, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’Office des Nations unies à Genève, Omar Zniber, a dénoncé les mensonges contenus dans une déclaration prononcée au nom d’un groupuscule hostile à l’intégrité territoriale du Royaume, à l’instigation de l’Algérie, soulignant que ce pays, "comme à son habitude, prend en otage les travaux du Conseil en instrumentalisant la question du Sahara marocain, en dehors de l’unique cadre dans lequel elle est traitée, à savoir le Conseil de sécurité des Nations unies".

Finances News Hebdo:

Tourisme: Les recettes plongent. A fin avril 2021, «l'évolution baissière des recettes touristiques s'est poursuivie pour reculer de 65,7% ou 12,3 milliards de dirhams, après un retrait de 18,2% un an auparavant», selon la Direction des études et des prévisions financières. Les arrivées touristiques, elles, se sont repliées au terme des deux premiers mois de 2021 de 81,5% (-91,9% pour les touristes étrangers et -65,4% pour les Marocains résidant à l'étranger). Quant aux nuitées, elles se sont repliées à fin avril 2021 de 78,1% (-92,3% pour les non-résidents et -43,8% pour les résidents)

Challenge:

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), représentée par Hicham Zouanat, Président de sa commission sociale, a été élue membre du Conseil d’administration de l’Organisation Internationale du Travail (OIT). Selon la CGEM, les suffrages exprimés par les délégués des employeurs représentant les employeurs des cinq continents, ont permis d’élire les membres qui les représenteront au sein de ce Conseil d’administration, organe exécutif de l’OIT, pour le mandat 2021-2024. Ces élections ont été organisées en marge de la conférence internationale du travail, considérée comme le «Parlement international du travail».

Al Ayyam:

Malgré la crise de Coronavirus, le Maroc atteint un record de réserves de change. Les avoirs officiels de réserve devraient atteindre 328,5 milliards de dirhams (MMDH) à fin 2021 et 338,6 MMDH à fin 2022, soit l’équivalent de plus de 7 mois d'importations de biens et services, a indiqué le Wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri. Dans ce sens, Jouahri a précisé que ces allocations DTS, qui sont reprises au niveau des avoirs extérieurs de BAM mais qui sont également comptabilisés en engagements à long terme, permettent à la Banque Centrale de renforcer ses réserves, les arbitrer contre des devises, outre les utiliser pour financer ses dépenses.