Revue de presse quotidienne internationale africaine

MAP - Publié le Lundi 31 Mai 2021 à 12:41



Dakar - Plusieurs sujets d'actualité font la Une de la presse africaine qui aborde notamment, dans son édition de lundi, la tournée économique du président Macky Sall des régions du Sénégal, l’allègement des mesures anti-Covid au Gabon, les nouvelles restrictions pour faire face au coronavirus en Afrique du Sud, la saison inaugurale de la Basketball Africa League (BAL) au Rwanda, et la prorogation du couvre-feu au Kenya. Au Sénégal, la tournée économique du président Macky Sall dans des régions du pays, et le sacre africain de l’équipe du Beach soccer, dominent l’actualité abordée par la presse locale.


« Macky Sall plébiscité », titre +Le Soleil+, soulignant que des marées humaines ont accueilli le président en tournée socio-économique à Fatick, Kaolack, Kaffrine et Tambacounda.

Le président est dans une dynamique de prise en charge des préoccupations des populations, écrit la publication faisant état des différents projets lancés et inaugurés par le chef de l’Etat à l’occasion de cette tournée.

« Macky en mode directeur de campagne », titre +WalfQuotidien+, soulignant que le président, bien que n’étant pas candidat aux élections locales, a lancé la campagne électorale. « Il a décidé de s’investir à fond pour faire triompher sa coalition, en perte de vitesse », écrit le journal.

A propos des prochaines élections locales de 2022, +L’Observateur+ parle de « la grande implosion des formations et coalitions de partis », notant que la nouveauté introduite dans le mode d’élection des maires et présidents de conseils départementaux au suffrage universel direct risque de provoquer l’émiettement des coalitions par la création de fronts internes.

Sur un autre registre, sportif cette fois, la presse locale aborde l’exploit de l’équipe nationale sénégalaise de Beach soccer qui a remporté, samedi à Saly, la Coupe d'Afrique des Nations (CAN), aux dépens du Mozambique.

Au Gabon, +l'Union+ s’intéresse toujours à l’allègement des mesures restrictions de lutte contre le coronavirus. Il écrit que si la vie était à l’arrêt pendant un an, il est évident que l’espoir renaît, notant que grâce au vaccin, les personnes immunisées s’acheminent vers une vie normale et certaines activités deviennent moins risquées.

Et d’expliquer qu’exemptées de certaines mesures restrictives en vigueur, les personnes vaccinées peuvent reprendre progressivement le cours d’une vie normale, circuler librement pendant et en dehors des heures de couvre-feu, notant que c’est entre autres, la décision prise le 28 mai par le président de la République, Ali Bongo Ondimba.

Sur autre registre, +Gabon Matin+ s'arrête sur le conflit Homme-Faune. Il indique que ces dernières heures, la tension semble avoir baissé à Mékambo (nord-est), après une situation confuse ayant entraîné mort d’homme, des interpellations, des casses et autres manifestations, notant que la montée d’adrénaline est venue des populations, mécontentes de l’inaction des autorités face aux dégâts causés par les éléphants dans leurs plantations.

En Côte d'Ivoire, "Sika Finances" indique que le stock global de la dette des pays de l'UEMOA envers la France à fin 2019 s'est élevé à 2.684 millions d'euros, environ 1 760 milliards FCFA. Ce zoom sur une partie des emprunts des pays de cette union économique découle d'un rapport, publié ce 26 mai par le Trésor français, recensant l'encours de créance de la France sur les Etats étrangers (hors intérêt de retard) à la période considérée.

Ce rapport prend en compte l'encours des créances détenues directement par l'État Français de même que celles des structures financières telles que l'Agence française de développement, BPI Assurance Export et Natixis pour le compte de la France. Sur un autre registre, "Soir Info" rapporte que la Banque africaine de développement (BAD) "grâce au mérite" de son organe concessionnel, le Fonds africain de développement (FAD) a été classée 2e agence d'aide au développement au monde.

Ce classement réalisé par Center for Global Development, un groupe de réflexion américain, mesure le volume des aides au développement, compare leur qualité et évalue le respect des engagements des agences, peut-on lire. Sur les 49 agences internationales évaluées, la BAD devance largement l'Organisation mondiale de la santé (11e), le Fonds des nations unies pour l'enfance (15e), l'Agence française de développement (33e) et même le Fonds monétaire international (43e).

En Ethiopie, +THE ETHIOPIAN HERALD+ écrit que le gouvernement éthiopien respecte ses obligations en vertu du droit international humanitaire et des droits de l'Homme, y compris les principes directeurs sur les personnes déplacées à l'intérieur du pays.

Le journal qui cite le ministère éthiopien des Affaires étrangères, souligne que le gouvernement est également pleinement attaché à la protection des civils dans les situations de conflit armé.

Le ministère qui réagissait à un rapport du Coordonnateur humanitaire de l'ONU sur «des arrestations arbitraires » et « d'autres formes de mauvais traitements subis à de plus de 200 personnes » dans des camps du Tigray, a affirmé qu'une enquête doit être entreprises pour vérifier ce rapport.

Par ailleurs, +FANA BC+ rapporte que des centaines de milliers de personnes se sont rassemblées dans le stade d’Addis-Abeba pour appeler les puissances étrangères à cesser de se mêler des affaires intérieures de l'Ethiopie.

Les manifestants ont dénoncé l'ingérence de pays et d'organisations étrangers dans les affaires internes de l'Ethiopie, relève le média.

En Afrique du Sud, +Sowetan+ rapporte que le président Cyril Ramaphosa a annoncé la mise en place de nouvelles restrictions, à partir de ce lundi, pour faire face à la troisième vague d'infections à la Covid-19.

«Les cas enregistrés ne font qu'augmenter et nous devons faire tout ce que nous pouvons pour les réduire. Nous devons une fois de plus rappeler aux Sud-Africains d'être vigilants et de se protéger les uns les autres», a déclaré M. Ramaphosa dans un discours télévisé, indique le journal.

Il signale également que le président a relevé que parmi les mesures adoptées par le gouvernement figurent, notamment, le rétablissement du couvre-feu entre 23h00 et 04h00 et la limitation des rassemblements à 100 personnes à l'intérieur et 250 personnes à l'extérieur.

Pour sa part, +Business Tech+ indique que de plus en plus de Sud-Africains qualifiés acceptent des emplois à l'étranger alors que les opportunités locales sont en constante diminution.

Citant Rob Ridout, un Consultant international dans le domaine de l'emploi, le journal indique que les professionnels locaux étaient impatients de chercher un emploi à l'étranger et ce, pour plusieurs raisons.

Ils veulent surtout vivre dans un endroit plus sûr, non seulement pour une meilleure sécurité, mais aussi pour une plus grande stabilité économique, ajoute le quotidien, notant que certains craignent également que, dans les conditions locales actuelles, ils risquent de perdre leur emploi et de rester au chômage pendant une période prolongée.

Au Rwanda, +KT Press+ s'arrête sur la finale de la saison inaugurale de la Basketball Africa League (BAL), tenue dimanche soir dans la capitale rwandaise au terme de deux semaines de compétition intense, indiquant que le club égyptien de Zamalek a été sacré du titre de cette 1ère édition en battant son homologue tunisien, l'US Monastir.

En match de classement pour la 3e place, les Angolais de Petro Luanda ont battu leurs homologues rwandais, Patriots, écrit le journal, ajoutant que la première édition de la BAL, fruit d'un partenariat historique entre la Fédération internationale (FIBA) et la Ligue nord-américaine (NBA), s’est disputée avec un protocole sanitaire très strict pour les 12 équipes participantes.

Sur un autre registre, le quotidien +The New Times+ rapporte que le Rwanda et l’Egypte ont convenu de renforcer leur coopération dans le domaine militaire, citant un communiqué du ministère rwandais de la Défense.

La publication indique que le chef d'état-major des forces armées égyptiennes, le général Mohamed Farid, a effectué une visite à Kigali du 27 au 29 mai, au cours de laquelle il a eu des discussions bilatérales avec son homologue rwandais, le général Jean Bosco Kazura, notant que les entretiens ont été axés sur les moyens de promouvoir la coopération militaire entre les deux pays.

Au Kenya, "Kenyans.co" s'intéresse à l'annonce faite dimanche par le ministre de l'Intérieur Fred Matiang'i concernant la prorogation du couvre-feu national de 60 jours supplémentaires à partir du 28 mai pour freiner la propagation du Covid-19.

Dans un arrêté relayé par le journal, le ministre a notifié que cette mesure de couvre-feu s'appliqueraient à tout le pays, jusqu'à la fin du mois de juillet 2021.

"Par le présent arrêté, le couvre feu s'appliquera entre 22h00 et 4h00 à compter du 28 mai 2021 et restera en vigueur pendant une période de 60 jours", a affirmé le ministre de l'Intérieur qui a aussi annoncé l'interdiction des rassemblements publics.

"Les rassemblements ne seront autorisés, par écrit, que par un officier de police en charge dans un comté, une division ou un sous-comté", a-t-il noté.