Revue de presse quotidienne

MAP - Publié le Vendredi 29 Janvier 2021 à 12:07



Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi :


Maroc le Jour :

• Coopération maroco-américaine : un programme de 18 millions de dollars à Béni Mellal-Khénifra. L'Ambassade américaine, à travers l'Agence Américaine pour le Développement International (USAID) a lancé, en partenariat avec la Wilaya de la région de Béni Mellal-Khénifra et le Conseil de la Région, un programme de 18 millions de dollars américains (180 millions de DH) visant à promouvoir un développement inclusif de la région, avec un focus sur la création d'opportunités économiques pour les femmes, les jeunes et les personnes en situation de handicap. Le programme "Développement Socio-économique Inclusif dans la Région de Béni Mellal-Khénifra" (ISED) qui s'étale sur une période de cinq ans (2021-2025) vise à soutenir la région dans la réalisation de ses priorités de développement, à travers le renforcement d'une gouvernance participative et l’amélioration des opportunités de croissance économique et de création d’emplois. Ce programme a été conçu en coordination avec l’USAID, la Wilaya et les acteurs de la région et ce, en adoptant une approche de co-création en vue d’assurer une appropriation par la région de ce programme et de ce fait sa pérennité.

• El Ferdaous insiste sur l'impératif d'actualiser l'arsenal juridique qui protège le patrimoine au Maroc. Le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, Othman El Ferdaous, a insisté sur l'impératif d'actualiser l'arsenal juridique qui sert à protéger le patrimoine au Maroc. "Depuis 40 ans, nous avons eu, certes, suffisamment de recul pour comprendre les marges d'amélioration nécessaires pour faire évoluer l'arsenal juridique qui protège le patrimoine au Maroc, mais il faut que cette protection ne soit pas portée uniquement sur l'aspect immatériel et matériel, mais qu'elle s'étende au patrimoine mobilier ou immobilier", a-t-il souligné lors d'une table ronde, tenue sous le thème "La protection juridique du patrimoine culturel: enjeux et perspectives". Il a également relevé que cette rencontre, initiée par le ministère, en partenariat avec la Fondation pour la sauvegarde du patrimoine culturel de Rabat, constitue une "dernière ligne droite avant l'introduction des nouveaux projets de loi de protection du patrimoine dans le circuit législatif pour leur adoption".

Le Matin :

• Marrakech-Safi : partenariat stratégique pour la relance de l’investissement touristique Post-Covid. Le ministère du Tourisme, de l'Artisanat, du Transport Aérien et de l’Economie Sociale, la Wilaya de la région Marrakech-Safi, la Société Marocaine d'Ingénierie Touristique (SMIT) et le Centre Régional d’Investissement (CRI) de la Région Marrakech-Safi ont signé, récemment, une convention de partenariat pour l’impulsion de l’investissement touristique dans la région de Marrakech-Safi. Cette convention s’inscrit dans le cadre des nouvelles dynamiques de relance post-Covid de l’activité socio-économique dans la région Marrakech-Safi, notamment du secteur touristique. "A travers cette convention, nous entreprendrons une veille économique et une planification stratégique au plus près des territoires, ce qui nous permettra notamment d’établir une banque de projets touristiques afin de mieux informer sur les différentes opportunités d’investissement dans chacune des provinces de la région", a expliqué Yassine Mseffer, Directeur Général du CRI Marrakech-Safi, dans une déclaration à la MAP.

• Guelmim-Oued Noun reçoit les premières doses du vaccin anti-Coronavirus. La région de Guelmim-Oued Noun a reçu mercredi soir le premier lot des doses du vaccin contre le coronavirus (Covid-19), à la veille du lancement de la campagne nationale de vaccination qui sera donné par SM le Roi Mohammed VI. Les doses destinées à la province de Guelmim sont arrivées à la délégation provinciale de la santé, où elles seront stockées dans des conditions sûres et selon des normes bien précises, avant leur distribution aux différents centres de vaccination. Dans une déclaration à la MAP, le directeur régional de la Santé, Said Boujelaba a indiqué que sa direction a réceptionné les doses nécessaires pour le démarrage de la campagne nationale de vaccination. Il a précisé qu'il existe plus de 90 centres de vaccination dans la région, dont 40 dans la province de Guelmim, soulignant que plus de 400 personnes ont été mobilisées pour le succès de cette campagne.

Aujourd’hui le Maroc :

• Les principales motivations des entreprises marocaines en Afrique. Globalement, les entreprises marocaines ayant choisi de s’implanter en Afrique voient en la croissance africaine une source d’opportunités. Il s’agit en effet d’un marché porteur où les potentiels de marge sont plus importants. Pour de nombreuses entreprises, il est plus facile de s’y développer, du fait que certains services sont peu proposés voire absents du marché. De même, l’Afrique représente un relais de croissance pour les entreprises ayant atteint une taille critique sur le marché marocain. L’accès aux matières premières ou la sécurisation de l’approvisionnement constituent également des motivations guidant l’action des entreprises marocaines. A cela s’ajoute également l’optimisation de la structure de coûts. Il s’agit là d’un des facteurs de développement les plus importants, notamment pour les entreprises de services qui sont en quête d’un coût de travail plus faible.

• Sport : une source d’emplois pour 240.000 personnes. Le Maroc est le premier pays en Afrique en termes d’investissements dans le sport avec une contribution au PIB en croissance passant de 0,64% en 2008 à 1,1% en 2018. De même, le sport possède un fort potentiel, qui évolue et participe au développement socio-économique du pays. Autre donnée : la jeunesse marocaine (15-34 ans) est estimée à un tiers de la population selon les derniers chiffres du HCP, soit 11,7 millions de Marocains. Cette jeunesse représente une fenêtre d’opportunité pour le développement du sport en tant que filière économique pourvoyeuse d’emplois. Au Maroc, au-delà de la place prépondérante que le sport occupe dans la vie quotidienne d’une population relativement jeune, ce secteur a permis la création de 240.000 emplois, a relevé Bouchra Rahmouni, directrice de la recherche, des partenariats et des événements à Policy Center for the New South.

L’Economiste :

• Tanger : des budgets débloqués pour le rural. Un bol d’air frais pour le développement du monde rural au niveau de la région Tanger-Tétouan- Al Hoceima. Le Conseil de la région vient d’annoncer la signature d’une convention pour le développement des communes rurales dans la préfecture de Tanger-Asilah et Fahs-Anjra. La convention d’un total de 180 millions de DH d’enveloppe budgétaire par chacune des deux préfectures s’étendra sur la période 2021-2023. Elle concernera le réaménagement de 16 centres ruraux dans l’objectif ultime de lutter contre les inégalités territoriales et sociales dans ces préfectures. L’un des premiers points est le renforcement des infrastructures et du cadre bâti en plus de l’amélioration de l’attractivité de ces centres ruraux. Parmi les projets qui seront lancés prioritairement, l’aménagement d’une route reliant Ain Dalia et Chraka dotée d’un investissement de plus de 15 millions de DH et d’une deuxième connectant Sahel Chamali et Sidi Yamani dont le budget dépasse les 11 millions de DH.

• Équipements communaux : l’intérieur passe l’éponge sur les loyers. Nouvelle piqûre de rappel du ministre de l’Intérieur aux walis, gouverneurs et présidents des collectivités territoriales sur l’occupation du domaine public communal et la location des équipements publics communaux. Le rappel concerne les dispositions prises en faveur des locataires durant la période du confinement : les marchés hebdomadaires, parking, etc. La consigne concerne les locataires ayant présenté une demande d’exonération de loyer en raison de l’impact négatif de l’état d’urgence et des mesures sanitaires sur leur activité. La circulaire du ministère de l’Intérieur limite la première exonération à la période allant du 24 mars au 9 juillet, mais à condition que les concernés justifient qu’ils ne sont pas parvenus à exploiter les équipements ou les domaines loués en raison de l’état d’urgence. Ce soutien se poursuit au-delà de la date du 9 juillet puisque les mesures d’urgence sanitaires et de restriction ont été appliquées en fonction de l’évolution de la situation sanitaire au niveau de certaines villes. 

L’Opinion :

• Faut-il continuer à respecter les gestes barrières bien qu’on soit vacciné? La vaccination ne signifie pas forcément la fin des gestes barrières, une conclusion qui fait l’unanimité chez les spécialistes et les membres du comité scientifique. En fait, pour être suffisamment immunisé, il faut au moins attendre quatre semaines après la deuxième dose, estime Amina Barakat, membre du comité national scientifique ad hoc, pour l’élaboration de la stratégie de vaccination contre la Sars-CoV2. Un avis partagé par Tayeb Hamdi, chercheur en Politiques de Santé, qui affirme qu’il est encore incertain si les personnes vaccinées puissent transmettre le virus, ce à quoi les essais cliniques n’ont pas encore apporté de réponse claire.

• Essaouira : réunion sur le bilan de gestion des carrières dans la province . Le Comité provincial des carrières à Essaouira a tenu, mardi, une réunion sous la présidence du gouverneur de la province, Adil El Maliki, consacrée au bilan de gestion des carrières à l'échelle provinciale. Dans une allocution de circonstance, El Maliki a souligné l'importance fondamentale du secteur des carrières dans le développement durable du Royaume et sa contribution majeure à l'approvisionnement en matériaux, de plusieurs secteurs (bâtiment, industrie, infrastructures de base.... etc), ce qui fait de lui l'un des piliers de l’économie nationale. Dans ce sens, le gouverneur de la province a insisté sur la nécessité de prôner une approche sectorielle globale et une vision stratégique intégrée, permettant l’accompagnement de ce secteur vital, l'amélioration et le contrôle des modes de gestion des carrières et la rationalisation de leur exploitation, en vue d'assurer la pérennité et préserver la durabilité dudit secteur, avec la prise en considération des enjeux environnementaux.

Al Bayane :

• Vaccination anti-coronavirus: traçabilité et chaîne de froid au cœur du dispositif organisationnel. Des techniques logistiques et informatiques sophistiquées ont été déployées pour réussir la campagne nationale de vaccination contre le nouveau coronavirus (covid-19), en mettant tout particulièrement l'accent sur les questions de traçabilité et de la chaîne de froid, a-t-on affirmé, à Casablanca, en marge de la réception de la première livraison du vaccin du groupe pharmaceutique chinois Sinopharm. Des responsables du ministère de la Santé et de la société Almav Logistics, présents dans les locaux de la Régie autonome des frigorifiques de Casablanca (RAFC), où s'est déroulée la procédure de contrôle des lots du vaccin, ont expliqué les différents procédés adoptés pour garantir le succès de cette campagne, ainsi que les étapes à franchir avant la distribution sur l'ensemble des régions du Royaume.

• Nador: Avortement d'une tentative de trafic de cocaïne, d'héroïne et de psychotropes vers le Maroc depuis Melilia. Les éléments de la police judiciaire de la ville de Nador ont mis en échec, mercredi soir sur la base d'informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), une opération de trafic de cocaïne, d’héroïne et de psychotropes à destination du Maroc, à travers des voies maritimes en provenance de Melilia. Cette opération a été exécutée dans le port de Beni Ansar, à Nador, indique dans un communiqué la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), faisant savoir qu’il a été procédé à la saisie d'un bateau de pêche en provenance des côtes de la ville de Melilia avec à son bord 5,570 Kg de cocaïne, 2 Kg d’héroïne, 3.420 comprimés psychotropes et de 400 grammes d’une substance chimique de couleur blanche.

Assahraa Al Maghribiya:

• Sahara: Une plateforme internationale appelle les membres du Conseil de sécurité à agir en faveur d'une solution basée sur l'initiative marocaine d’autonomie. Les trois mille juristes, universitaires, journalistes et acteurs de la société civile, membres de la Plateforme internationale de défense et de soutien au Sahara marocain, ont appelé les membres du Conseil de sécurité de l'ONU à appuyer la recherche d’une solution politique réaliste, pragmatique et durable basée sur le compromis au différend régional autour du Sahara marocain, sur la base unique et exclusive de l’initiative marocaine d’autonomie. Les membres de la Plateforme ont réaffirmé dans un manifeste que l’initiative marocaine d’autonomie est la seule solution pouvant garantir l’exercice du droit à l’autodétermination de la population du Sahara marocain, exprimant leur engagement à défendre la marocanité du Sahara et la prééminence de l’initiative marocaine d’autonomie dans les milieux universitaires, les médias, et la société civile de leurs pays respectifs.

• Le Maroc met en exergue le rôle de la diaspora africaine dans le processus de développement en Afrique. Le Maroc a mis en exergue devant l'Union africaine le rôle de la diaspora africaine dans le processus de développement en Afrique à travers les transferts de fonds et du savoir-faire. L’Ambassadeur Représentant Permanent du Royaume auprès de l’Union africaine et de la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, qui intervenait lors de la 41ème session du Comité des Représentants Permanents de l’UA (COREP) qui poursuivait mercredi ses travaux par visioconférence, en prélude au prochain Sommet de l’UA (6 et 7 février), a souligné l’importance des transferts de fonds et du savoir-faire de la diaspora africaine dans le processus de développement socio-économique et culturel du continent africain.

Al Ahdath Al Maghribiya:

• Cinq universités pour mettre en œuvre le Bachelor. Le ministère de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a décidé de mettre en œuvre, à partir de la prochaine année universitaire, le bachelor dans une première phase dans cinq universités modèles, pour inclure ultérieurement toutes les universités marocaines. Cette décision est intervenue après une réunion entre le ministre de l’Education nationale Saaid Amzazi et le ministre délégué chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, consacrée à l’examen des moyens de mettre en œuvre le bachelor. Ce nouveau système de la licence sera expérimenté d'abord dans l'Université Hassan II à Casablanca, l'Université Cadi Ayyad à Marrakech, l'Université Hassan I de Settat, l'Université Ibn Tofail à Kénitra et l'Université Sultan Moulay Sliman à Béni Mellal.

• Hamdi: les mesures barrières sont la clé pour combattre le coronavirus. Si la vaccination est le seul moyen de limiter la propagation de Coronavirus, car sans elle, le virus pourra encore muter et se propager, les experts de la santé et le ministère de la santé soulignent la nécessité de continuer à respecter les gestes barrières et les mesures arrêtées à cet effet, telles que le port de masques, le respect de la distanciation physique et les règles générales d'hygiène tout au long l’opération de la vaccination.Tayeb Hamdi, médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé, souligne l'importance de continuer à respecter les mesures barrières après l'administration du vaccin et ce, jusqu’à ce que l'immunité collective soit assurée.

Al Yaoum Al Maghribi:

• SM le Roi reçoit la première dose du vaccin contre la Covid-19. SM le Roi Mohammed VI a procédé, jeudi au Palais Royal à Fès, au lancement de la campagne nationale de vaccination contre le virus de la Covid-19. A cette occasion, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a reçu la première dose du vaccin contre la Covid-19. Et conformément aux Hautes Instructions Royales, la campagne de vaccination sera gratuite pour l'ensemble des citoyens, l’objectif étant d'immuniser toutes les composantes du peuple marocain, de réduire puis éliminer les cas de contamination et de décès dus à l'épidémie, et de contenir la propagation du virus, dans la perspective d’un retour progressif à une vie normale.

• La ministre espagnole des AE souligne "la solidité et la maturité" des relations hispano-marocaines. La ministre espagnole des Affaires étrangères, de l'Union européenne et de la coopération, Arancha González Laya, a mis en avant la "solidité" et la "maturité" des relations liant son pays au Maroc, ce qui permet aux deux pays d’éviter d’éventuels malentendus. "Les bonnes relations entre les deux pays sont étroites, profondes et solides", a souligné la cheffe de la diplomatie espagnole qui était l’invitée, mercredi, du Forum Nueva Economia (nouvelle économie), consacré au débat de l’actualité politique étrangère de l’Espagne. "Le niveau de maturité atteint dans les relations des deux pays nous permet de discuter de manière franche et d’éviter tout éventuel malentendu", a relevé Gonzalez Laya.

Al Alam:

• Lancement de la plus grande opération de vaccination dans l'histoire du Maroc, avec des mesures qui prennent en compte les priorités, la transparence et l'équité. Après une longue attente, de bonnes nouvelles sont venues aux Marocains du Cabinet royal. SM le Roi Mohammed VI a procédé, jeudi, au lancement de la campagne nationale de vaccination contre le virus de la Covid-19. Il s’agit de la plus grande opération dans l’histoire du Maroc moderne. Environ 800 mille travailleurs de première ligne (sécurité, armée, santé, éducation ...), et près de 450 mille personnes âgées (entre 75 et 80 ans) de santé fragile vont bénéficier des deux millions cinq cents mille doses des vaccins disponibles au Maroc, selon le professeur Azeddine Ibrahimi, membre du comité scientifique des vaccins.

Al Ittihad Al Ichtiraki:

• Une campagne nationale pour mesurer le taux réel de propagation de coronavirus au Maroc. Le ministère de la Santé a lancé une campagne nationale pour mesurer le taux et le niveau de propagation réelle de coronavirus parmi les citoyens marocains, grâce à une enquête collective qui sera menée par des spécialistes dans les rangs de 10.000 Marocaines et Marocains dans 305 collectivités territoriales. Selon des sources du journal, cette action vise à mesurer le niveau de propagation de la pandémie au niveau national et à déterminer la situation épidémiologique réelle, en plus de connaître les effets et l'impact de la campagne nationale de vaccination contre le coronavirus. Les équipes relevant du ministère de la Santé ont commencé lundi dernier cette mission, qui se déroulera en deux phases. La première étape se terminera le 31 de ce mois. 

• Marrakech : Participation de chercheurs marocains à une nouvelle découverte astronomique publiée dans la revue "Planetary Science Journal". Des chercheurs marocains du Laboratoire de Physique des Hautes Energies et Astrophysique (LPHEA) et de l’Observatoire de l’Oukaimeden relevant de l’Université Cadi Ayyad (UCA) de Marrakech ont participé à une nouvelle découverte astronomique ayant fait l'objet d'une publication dans la revue internationale "Planetary Science Journal". Co-publiée conjointement par les chercheurs de l'Observatoire d'Astronomie de l’Oukaimeden et des chercheurs de la NASA, cette étude a montré que les 7 planètes rocheuses de TRAPPIST-1, dont l’existence avait été révélée en février 2017 dans une publication dans la revue de renommée internationale "Nature", ont des densités remarquablement similaires, indique un communiqué de l’UCA.

Bayane Al Yaoum:

• Le Maroc bien positionné à l'échelle mondiale face à la pandémie. Le Maroc est bien positionné à l'échelle mondiale face à la pandémie, a affirmé jeudi le Chef du Gouvernement Saad Dine El Otmani, invitant les citoyens à continuer à respecter les mesures sanitaires de prévention et de précaution, tant individuelles que collectives, et à éviter le relâchement dans leur application, en dépit de la maîtrise relative de l'épidémie. Dans une allocution à l'ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, El Otmani a relevé une diminution considérable du nombre de décès, de contaminations et de cas critiques, ainsi qu'une baisse de 10 points du taux d'occupation des lits en réanimation réservés aux patients atteints de la Covid-19, soulignant que l'opération de vaccination contribuera à la consécration de cette évolution.

• L’obsession sud-africaine au sujet du Sahara marocain dessert irrémédiablement ses prétentions continentales pour la réforme du Conseil de sécurité. Les Nations Unies ont publié, mercredi, la lettre adressée récemment par l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc, Omar Hilale, au Secrétaire général de l’ONU et au Conseil de Sécurité, dans laquelle il dénonce l’instrumentalisation par l’Afrique du Sud de sa présidence de l’Union africaine, afin de faire avancer son agenda idéologico-politique sur la question du Sahara marocain. Dans cette lettre datée du 19 janvier 2021, l’ambassadeur Hilale décrie la croisade de Pretoria contre la marocanité du Sahara. La lettre du Maroc est publiée en tant que document officiel du Conseil de Sécurité et sera consignée dans ses annales.

Rissalat Al Oumma:

• Pacte mondial sur les réfugiés : Participation marocaine à une consultation préparatoire de la Réunion de hauts fonctionnaires. Une consultation préparatoire de la Réunion de hauts fonctionnaires dans le cadre du suivi du Pacte mondial sur les réfugiés (GCR, en anglais), s'est tenue mercredi de façon virtuelle à Genève, avec la participation du Maroc. Dans une allocution à cette occasion, l'ambassadeur représentant permanent du Maroc à Genève, Omar Zniber, a salué le caractère inclusif et transparent de ces consultations, tout en se félicitant que les préoccupations, remarques et suggestions des États membres soient largement prises en considération. "Fidèle à sa tradition, le Royaume du Maroc n'épargnera aucun effort pour contribuer au succès de la Réunion des hauts fonctionnaires", prévue en décembre prochain, a-t-il dit.

• Les barrages gérés par l'ABHOER remplis à 17,58%. Les retenues des neuf principaux barrages gérés par l'Agence du Bassin Hydraulique de l'Oum Er Rbia (ABHOER) ont atteint, à ce jour, 869,4 millions de mètres cubes, soit un taux de remplissage de 17,58%, selon la situation journalière des principaux grands barrages du Maroc. Ce niveau est inférieur à celui enregistré durant la même période de l'année 2020, durant laquelle les retenues de ces ouvrages se sont élevées à environ 1,35 milliard de mètres cubes, soit un taux de remplissage de près de 27,29%. 

Libération :

• Microfinance : la BEI accorde 108 millions DH à Jaïda. La Banque Européenne d'Investissement (BEI) et la société de financement des organismes de microfinance Jaïda ont annoncé la signature d'un accord de prêt d'un montant de 10 millions d'euros (soit plus de 108 millions de dirhams) pour soutenir les activités de microcrédit génératrices de revenus au Maroc. Cet appui vient renforcer la capacité de Jaïda à financer les institutions de microfinance (IMFs) au Maroc et soutenir son action sur l'inclusion financière et le développement social, indique un communiqué conjoint. Ce financement servira exclusivement à financer des microcrédits d'un montant inférieur à 25.000 euros (environ 270.000 dirhams), afin de promouvoir des activités génératrices de revenus (AGR) et aider à maintenir l'emploi via les micros et petites entreprises (MPE) de moins de 10 employés en zones urbaines et rurales, ainsi que les travailleurs indépendants, les entrepreneurs individuels et les micro-entrepreneurs, précise la même source.

• LF-2021: Un travail participatif en faveur de la relance. La loi de Finances (LF) au titre de l'année budgétaire 2021 est le fruit d'un travail participatif mené pour garantir la relance de l'économie nationale après le contexte de crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus, a souligné le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj. "Nous nous réjouissons du travail participatif mené dans le cadre de la LF-2021 qui a permis l'application de certaines mesures d'aide à la relance, tel que nous l'avons demandé", a dit Alj lors d'une rencontre avec le directeur général par intérim de la Direction générale des Impôts (DGI), Khalid Zazou. Dans ce sens, le patron des patrons a cité l'exonération de l'impôt sur le revenu (IR) de toute première embauche en contrat à durée indéterminée, l'exonération des droits d'enregistrement sur les opérations du compte courant d'associés, la réduction des droits d'enregistrement de 1% à 0,5% sur les constitutions et augmentation de capital par apport en nature, pour les sociétés des groupements d'intérêt économique ou encore la révision des droits de douane pour certaines filières afin de préserver le tissu économique national.

Al Massae:

• Pièces de rechange automobile: Des milliers de sociétés menacées de faillite à cause du certificat de conformité. Sur fond de crise de coronavirus, qui a eu un impact négatif sur l'économie nationale, des centaines de sociétés opérant dans le domaine de l'importation de pièces détachées d'occasion d'Europe sont menacées de faillite, après qu'une institution d'inspection leur a imposé un certificat de conformité de l'étranger. Selon des sources responsables au sein de la Fédération des importateurs de pièces de rechange d’occasion, plusieurs marchandises importées sont saisies au port de Casablanca, alors que d'autres importateurs de pièces de rechange se trouvent contraints d’attendre dans des pays européens après l'imposition d’un certificat de conformité des pièces importées.


Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Tous les commentaires sont modérés. marocafrik.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture !

Le Fil | Tribune