Revue de presse quotidienne

Publié le Lundi 7 Juin 2021 à 11:50 | MAP


Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce lundi :


Le Matin :

• Maroc/USA : L’ALE vise à faire du Royaume une plaque tournante financière et une passerelle commerciale vers l’Afrique et l’Europe. L'Accord de libre-échange (ALE) entre les États-Unis et le Maroc vise à faire du Royaume une plaque tournante financière et une passerelle commerciale vers l'Afrique et l'Europe pour ses partenaires commerciaux, a souligné David Greene, chargé d’affaires de l’ambassade des États-Unis au Maroc. “Plusieurs entreprises américaines ayant des installations de fabrication au Maroc produisent des biens destinés à l'exportation du Maroc vers l'UE et d'autres marchés étrangers, en particulier dans les secteurs de l'automobile et de l'aérospatiale”, a rappelé Greene, notant que depuis l’entrée en vigueur de l’ALE en 2006, la valeur du commerce entre les deux pays a quintuplé. “Le Maroc est le seul pays d'Afrique avec un accord de libre-échange américain qui peut généralement donner aux exportateurs des deux rives un accès amélioré à des marchés supplémentaires avec des centaines de millions de clients potentiels”, a-t-il dit dans un entretien.

• Énergies renouvelables: Le Maroc se positionne en leader. Au cours des dix dernières années, le Maroc s'est érigé en leader dans le domaine des énergies renouvelables, en se positionnant en tête des pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord (MENA), écrit le Middle East Policy Council. Le centre de réflexion basé à Washington rappelle que le Royaume est le premier pays de la région MENA sur l'indice "Green Future" du MIT Technology Review, qui classe 76 pays et territoires selon les progrès et l'engagement déployés sur la voie d'un avenir vert à travers la réduction des émissions de carbone, le développement d'une énergie propre et l'innovation dans les secteurs verts. A ce sujet, le think tank américain publie sur son site internet une interview avec le directeur général de l'Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE), Saïd Mouline, dans laquelle il revient sur la stratégie et les différents chantiers lancés par le Royaume pour la promotion des énergies propres.

L’Economiste :

• Cadres : une forte envie de changer de métier! A la question «avez-vous déjà envisagé une reconversion professionnelle?», les deux tiers des cadres répondent «oui», selon la dernière enquête réalisée par Rekrute.com. Le site d'emploi a interrogé 1.311 cadres occupant divers métiers, dont près de 80% âgés de 35 ans et plus. Les répondants dont plus de 76% sont des hommes, justifient d'au moins 5 ans d'expérience. Et ce ne sont pas des paroles en l'air, près de 31% ont déjà opéré leur reconversion, tandis que 14% sont en cours de changement de fonction. Ainsi, quelque 45% sont passés à l'action. Par ailleurs, près de 42,6% sont en train de chercher des informations sur le métier qu'ils pourraient exercer, les formations à entreprendre, les démarches pour créer son entreprise, des organismes d'accompagnement... Seuls 12,4% déclarent n'avoir entrepris aucune initiative.

• Tanger Med : le chiffre d’affaires poursuit sa hausse. La relance continue pour Tanger Med. Le complexe portuaire vient d'annoncer d'excellents chiffres pour le premier trimestre 2021. Ce dernier a atteint les 739 millions de DH, soit une hausse de 18% par rapport à la même période de l'an dernier. La croissance a aussi été notée au niveau de l'activité portuaire avec une nette hausse de l'activité conteneurs de 35%, un record absolu. Pour cet indicateur, il s'agit de l'effet direct de l'entrée en service du terminal TC3 géré par un groupement piloté par Marsa Maroc. Cette vigueur s'est traduite sur le terrain par une explosion du chiffre d'affaires au niveau du port Tanger Med 2, dont le volume d'affaires a grimpé à 239 millions de DH au 1er trimestre de 2021, contre 139 millions de DH à fin mars 2020, soit une croissance de 72%.

Aujourd'hui le Maroc :

• Fruits et légumes : Exit les intermédiaires. Révolution en vue dans le domaine des fruits et légumes. Longtemps obligés de passer par les marchés de gros, les agriculteurs pourront vendre leurs récoltes autrement. En effet, le Conseil de gouvernement a récemment adopté le projet de loi n°37.21 édictant des mesures spéciales relatives à la commercialisation directe des fruits et légumes dans le cadre de l’agrégation agricole. Le secteur agricole prend ainsi un nouveau virage en offrant plus de liberté aux professionnels du secteur de vendre leurs produits agricoles. Le but est de parvenir à un schéma de vente avec des circuits plus courts évitant au passage la multiplicité des intervenants et donc des intermédiaires souvent pointés du doigt après la flambée des prix de certains produits. Le nouveau texte permettra d’offrir au citoyen marocain des fruits et légumes qui sont conditionnés et commercialisés conformément aux normes de sécurité sanitaire et de qualité.

• Appui à la recherche : Le CNRST finance 82 projets innovants. Dans le cadre du Programme d’appui à la recherche scientifique en sciences humaines et sociales, et économiques en lien avec l’intégrité territoriale et les provinces du Sud et les conséquences de la pandémie de coronavirus (Covid-19), le Centre national de la recherche scientifique et technique (CNRST) vient de dévoiler la liste des 82 projets retenus pour financement. Selon le CNRST, «120 projets ont été déposés dans le cadre de ce programme, dont 61 en lien avec l’intégrité territoriale et le développement des provinces du Sud et 59 autres ayant trait aux effets de la pandémie de Covid-19. Les projets ont été évalués par les experts agréés auprès du CNRST». Il faut dire que ces projets sélectionnés couvrent des domaines variés tels que l’économie, la politique, le droit, la culture, l’éducation, la formation, la sociologie, la communication et autres domaines.

Maroc le Jour :

• Les diplomates africains doivent s'inspirer de l'exemple du Maroc. Les diplomates africains doivent s'inspirer de l'exemple du Maroc qui œuvre sans relâche pour le renforcement de la coopération intra-africaine, écrit le journal kényan "The Star". Dans un article sous le titre : "Les diplomates africains doivent s'inspirer de l'exemple du Maroc: une diplomatie réfléchie qui fonctionne", le journal met en avant dans ce sens les actions entreprises par l'ambassadeur du Maroc au Kenya, El Mokhtar Gambou, pour le renforcement des relations entre le Royaume et le Kenya. L'ambassadeur du Maroc "a donné une autre image à la diplomatie en Afrique" en initiant des projets qui tendent à repenser autrement la coopération entre le Maroc et le Kenya, en particulier, et la coopération intra-africaine, en général, écrit l'auteur de l'article. Le journal souligne que M. Gambou "a entièrement repensé les relations entre le Maroc et le Kenya, cinquième et sixième plus grandes économies respectives de l'Afrique", en initiant des missions d'affaires et des visites des gouverneurs des comtés du Kenya au Maroc.

• Dakhla: Session de formation sur le marketing digital au profit des jeunes entrepreneurs. Une session de formation sur le marketing digital a été organisée, à Dakhla, au profit des jeunes entrepreneurs souhaitant acquérir des compétences et des connaissances théoriques et pratiques nécessaires, afin qu'ils puissent développer leurs entreprises. Initié par le Centre régional d'investissement (CRI) de Dakhla-Oued Eddahab, en partenariat avec le bureau d’études et de Conseil international JE Austin Associates, basé à Washington DC, ayant une expertise et expérience de plus de 30 ans dans la gestion et mise en œuvre de projets de développement économique, ce premier cycle de formation a connu la participation de 14 entreprises locales. A l’issu de cette formation, les bénéficiaires ont pu maîtriser les éléments d'une stratégie "inbound marketing" (marketing entrant), réussir la vente et la prospection via les réseaux sociaux (Facebook, LinkedIn, Twitter, Snapchat,Twitter, YouTube).

L’Opinion :

• Les provinces du Sud, pôle attractif des investissements nationaux et internationaux. Les provinces du Sud disposent de tout le potentiel nécessaire pour attirer de nouveaux investissements nationaux et internationaux, a indiqué le directeur général par intérim de l'Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE), Hicham Boudraa. "Cette dynamique a été rendue possible grâce à la vision éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'Assiste, à travers le plan de développement des provinces du Sud, a assuré Boudraa, notant que l’investissement de 85 MMDH et les chantiers structurants qui sont déployés dans ce cadre en matière de renforcement des infrastructures et d'amélioration du climat des affaires permet incontestablement à la région de gagner en compétitivité. “Le challenge de la région aujourd'hui consiste à capitaliser sur les acquis et à s'inscrire dans le cadre de la grande mutation de toute l’économie nationale vers une économie du savoir, une économie verte, une économie citoyenne et une économie inclusive”, a-t-il dit dans un entretien.

• 36 milliards de centimes pour le financement des campagnes électorales. Le gouvernement a alloué un total de 36 milliards de centimes pour financer les campagnes électorales des partis, qui doivent se tenir au cours de l'année en cours. Le chef du gouvernement a signé une décision, publiée dans le dernier numéro du Bulletin Officiel, précisant "le montant total de 36 milliards de centimes de la contribution de l'Etat au financement des campagnes électorales menées par les partis politiques participant aux élections législatives pour élire les membres de la Chambre des Représentants, prévues le 8 septembre 2021". Et ce, selon une proposition du ministre de l'Intérieur, du ministre de la Justice et du ministre de l'Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration.

Al Bayane :

• Le Nouveau Modèle de Développement (NMD) a été au centre d'entretiens entre avec le Haut-Commissaire au Plan, Ahmed Lahlimi Alami, et l’ambassadeur de la République Populaire de Chine, Li Changlin. Dans une déclaration à la MAP à l’issue de ces entretiens, Lahlimi Alami a indiqué que cette rencontre a été l’occasion de passer en revue les relations entre la Chine et le Maroc. Soulignant la "grande ressemblance" qui existe entre les deux pays, Lahlimi a relevé que Rabat et Pékin ont "conscience de leurs intérêts, de la valeur de leurs institutions et de leurs devoirs vis-à-vis de l’avenir de leurs peuples mais aussi de l’avenir de leur coopération avec le monde". De son côté, Changlin a affirmé que ce Nouveau Modèle de Développement offre l’opportunité pour une réflexion commune entre le Royaume et la Chine en vue d’identifier de nouveaux domaines de coopération.

• Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, et son homologue soudanaise, Mariam Al-Sadeq Al-Mahdi, ont souligné la nécessité de renforcer davantage les riches relations de coopération entre les deux pays dans les différents domaines. Les deux ministres, qui se sont entretenus par visioconférence, ont exprimé leur fierté des liens de fraternité sincère, de solidarité et de coopération constructive liant les deux Etats frères. A cette occasion, Bourita a réaffirmé le soutien du Maroc aux importantes avancées réalisées afin de renforcer la phase de transition, félicitant le Soudan pour la levée des sanctions imposées à son encontre et son retrait de la liste des pays soutenant le terrorisme, ce qui ouvre de nouvelles perspectives pour le pays en vue de s'intégrer dans l’économie mondiale, indique le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger dans un communiqué. S’agissant de la question du Sahara marocain, le ministre a salué la position de principe et de soutien constante du Soudan à l’intégrité territoriale du Royaume et à la marocanité du Sahara.

Libération :

• Le ministre seychellois des Affaires étrangères et du tourisme, Louis Sylvestre Radegonde a réitéré le soutien de son pays à la cause nationale marocaine, exprimant son appui à l’initiative d’autonomie proposée par le Royaume. Lors d’un entretien par visioconférence avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, le ministre seychellois a exprimé son appui à l’initiative marocaine pour la négociation d’un statut d’autonomie, dans le cadre de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc. De son côté, Bourita a réitéré ses remerciements pour l’appui indéfectible des Seychelles à la cause marocaine à différentes occasions, au niveau des instances régionales et internationales, indique un communiqué du ministère.

• La Banque européenne d'investissement (BEI) et CIH BANK ont signé leur premier accord de financement d’un montant global de 60 millions d’euros (640 millions de dirhams) pour renforcer le soutien aux petites et moyennes entreprises (PME) et aux entreprises de taille intermédiaire (ETI) marocaines. Cet appui s’inscrit dans le cadre des mesures de soutien de CIH Bank aux entreprises marocaines pour stimuler la relance économique dans le contexte de la pandémie de Covid-19, indique un communiqué de la Banque de l'UE. Selon la BEI, ce financement, s’insère plus largement dans le cadre du mandat de prêt extérieur de l’Union européenne et fait partie de la réponse à la pandémie de la Banque et du programme "Team Europe".

Al Ahdath Al Maghribia

Des tests de fabrication marocaine pour détecter le Coronavirus. Gigalab, une entreprise marocaine de biotechnologie fondée en 2007, a annoncé le lancement de la fabrication de tests Covid-19 "Made in Morocco". L'entreprise a lancé une unité industrielle de production de tests Covid-19 permettant la fabrication d'un test PCR et deux tests rapides avec une capacité de production de 2.000.000 unités/mois pour chaque test, a indiqué le fondateur et président-directeur général de Gigalab, Karim Zaher lors d'un webinaire presse. Cette quantité est modulable en fonction du partenariat avec le ministère de la Santé et la demande d'exportation, a ajouté Zaher.

Le secteur automobile en voie de sortir de la crise du coronavirus. Après une année difficile en raison des répercussions de la pandémie de coronavirus, les ventes de voitures semblent sur le point de sortir du tunnel, contrairement à de nombreux secteurs. Selon les données rendues publiques par l’Association des Importateurs de Véhicules Automobiles ou l’Office des changes, les vents d’une embellie continuent de souffler sur le secteur depuis la fin de l'année dernière, et ce grâce à la forte demande au Maroc, ou même au niveau des exportations vers les pays européens. Les ventes de voitures neuves au Maroc se sont chiffrées à 74.049 unités au titre des cinq premiers mois de 2021, en hausse de 11,8% par rapport à fin mai 2019, ressort-il des statistiques mensuelles de l’AIVAM.

Al Massae

En application des recommandations du comité scientifique, le gouvernement a mis en place un pass vaccinal pour les personnes ayant reçu les deux doses de vaccin contre le Covid-19. Il s'agit d’un document officiel qui permet à son détenteur d’effectuer des déplacements sur l’ensemble du territoire national sans restriction, de circuler au-delà de 23 heures et de voyager à l’étranger. Doté d’un code QR lui permettant d’être authentifié via une application prévue à cet effet, il peut être téléchargé sous format imprimable ou électronique pour être présenté sur smartphone. Le gouvernement se prépare à annoncer dans les prochains jours de nouvelles mesures d'allégement de restrictions imposées par l’épidémie, selon des sources du journal.

Eaux et forêts: loi pour remplacer le Haut-Commissariat par une agence nationale. La Chambre des représentants va examiner mardi un projet de loi portant création de l'Agence nationale des eaux et forêts, qui remplacera le Haut-Commissariat aux Eaux et forêts et à la Lutte Contre la Désertification. Le texte sera présenté devant la commission des infrastructures, de l'énergie des mines et de l'environnement. Selon ce projet de loi, cette agence sera chargée notamment de mettre en œuvre la politique du gouvernement dans le domaine forestier et la lutte contre la désertification, et de définir les règles de création et de gestion des réserves et des parcs nationaux.

Al Yaoum Al Maghribi

Reprise des vols de et vers le Maroc à compter du mardi 15 juin 2021. Les autorités marocaines ont décidé la reprise des vols de et vers le Royaume à compter du mardi 15 juin 2021, a annoncé, dimanche, le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, soulignant que ces vols s'effectueront dans le cadre d'autorisations exceptionnelles vu que l'espace aérien marocain est toujours fermé. "Sur la base des indicateurs positifs de la situation épidémiologique dans le Royaume du Maroc et de la baisse du nombre des cas d'infections au nouveau coronavirus, notamment après l'élargissement des campagnes de vaccination dans notre pays, les autorités marocaines ont pris de nouvelles mesures progressives afin d'assouplir les restrictions sur le déplacement des voyageurs désirant accéder au territoire national", a précisé le ministère dans un communiqué.

La CEN-SAD salue la décision "sage et perspicace" de SM le Roi de régler la question des mineurs marocains non accompagnés en Europe. La Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CEN-SAD) a salué vendredi la décision "sage et perspicace" de SM le Roi Mohammed VI de régler de manière définitive la question des mineurs marocains non accompagnés, en situation irrégulière dans certains pays européens. Dans un communiqué, la CEN-SAD a affirmé qu’en procédant à la prise de cette décision, "SM le Roi renforce davantage l'engagement ferme du Royaume du Maroc à rapatrier solennellement des mineurs non accompagnés, dûment identifiés".

Assahra Al Maghribia

Baccalauréat : Toutes les mesures prises pour assurer la sécurité sanitaire de tous les candidats. Mohamed Assassi, directeur du Centre national d'évaluation, des examens et d'orientation, a affirmé que toutes les mesures nécessaires ont été prises pour garantir la sécurité sanitaire des candidats et de toutes les personnes engagées dans le déroulement des examens du baccalauréat pour l'année 2021, notant que les procédures adoptées lors de la session 2020 ont été maintenues, voire renforcées. Dans un entretien accordé au journal, Sassi a souligné qu'environ 2408 centres ont été mobilisés pour passer les examens du baccalauréat, qui débuteront mardi et finiront dans 5 jours. Environ 51 650 personnes seront chargées de la surveillance lors de ces examens.

Développement de la petite enfance: La Banque mondiale approuve un prêt de 450 millions USD pour le Maroc. La Banque mondiale (BM) a approuvé un prêt de 450 millions de dollars en soutien à la stratégie à long terme du Maroc visant à renforcer le capital humain. Ce prêt, qui a pour objectif d’améliorer le développement de la petite enfance dans les zones rurales, financera la troisième phase de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), avec pour axe central le développement des jeunes enfants. "La trajectoire sociale et économique future du Maroc dépendra de sa capacité à accélérer les progrès dans le développement et la répartition équitable du capital humain", a souligné le directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Maghreb, Jesko Hentschel.

Al Ittihad Al Ichtiraki

L'exercice combiné maroco-américain "African Lion 2021", du 07 au 18 juin. Sur Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi, Chef Suprême et Chef d’État-major Général des Forces Armées Royales, l’exercice combiné maroco-américain "African Lion 2021" se déroulera du 07 au 18 juin 2021 dans les régions d’Agadir, Tifnit, Tan Tan, Mehbes, Tafraout, Ben Guérir et Kénitra, impliquant de milliers de militaires multinationaux et un nombre très important de matériel terrestre, aérien et maritime. En plus des États-Unis d’Amérique et du Royaume du Maroc, la 17ème édition de cet exercice connaîtra la participation de la Grande Bretagne, du Brésil, du Canada, de la Tunisie, du Sénégal, des Pays Bas, d’Italie ainsi que de l’Alliance Atlantique, en plus d’observateurs militaires d’une trentaine de pays représentant l’Afrique, l’Europe et l’Amérique, a indiqué samedi l’État-major général des Forces armées royales.

Les architectes exerçant une activité libérale désormais couverts par les régimes d’assurance maladie obligatoire et retraite. La CNSS informe les architectes exerçant une activité libérale qu'ils sont désormais couverts par les régimes d’assurance maladie obligatoire et retraite. Cette mesure intervient en application des dispositions des lois 98.15 et 99.15 relatives à la couverture médicale et sociale des travailleurs non salariés, indique la CNSS. Aussi, les architectes exerçant une activité libérale sont invités à procéder, avant le 1er juillet prochain, à leur immatriculation et déclaration des membres de leurs familles, le cas échéant, à la CNSS à travers le portail www.macnss.ma ou auprès du réseau d’agences de la CNSS.

Bayane Al Yaoum

Aguila Salah salue le rôle du Maroc sous la conduite de SM le Roi pour trouver une solution à la crise libyenne. Le Président de la Chambre des Représentants libyenne, Aguila Salah, a salué le rôle joué par le Maroc, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, dans le cadre des efforts déployés pour trouver une solution à la crise libyenne, qui ont abouti à la formation d'un gouvernement d'union nationale. Lors d'une conférence de presse conjointe avec le Président de la Chambre des Représentants, Habib El-Malki, à l'issue de leurs entretiens vendredi à Rabat, M. Aguila a exprimé sa gratitude et son estime à SM le Roi, à la Chambre des Représentants, au gouvernement et au peuple marocains pour leur soutien constant et sincère au peuple libyen dans l'épreuve qu'il a traversée et qui touche à sa fin.

CNSS : Remise des majorations de retard, astreintes et frais de recouvrement relatifs aux créances de la période 2016 et antérieures. Les affiliés débiteurs peuvent encore bénéficier de la remise partielle des majorations de retard, astreintes et frais de recouvrement relatifs aux créances des exercices 2016 et antérieurs, indique la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Dans un communiqué, la CNSS rappelle à l'ensemble de ses affiliés débiteurs qu'ils peuvent encore, en application de la décision ministérielle conjointe n° 002/2020 du 01/07/2020, bénéficier de cette remise.

Alam

Libye: Bourita s'entretient avec Aguila Salah et Khaled Al Mechri. Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, a eu des entretiens avec Aguila Salah, président du Parlement libyen, et Khaled Al Mechri, président du Haut Conseil d'État libyen. Ces entretiens interviennent dans le cadre des efforts consentis par le Royaume du Maroc, conformément aux Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI, en vue de poursuivre l'accompagnement du dialogue inter-libyen et de contribuer au règlement de la crise libyenne à travers le soutien à toutes les opportunités de communication et de dialogue entre les différentes parties, pour instaurer la stabilité et la paix dans ce pays maghrébin frère.

L’Académie régionale d’éducation et de formation de la région de Rabat-Kénitra-Salé a indiqué que le nombre de candidats au niveau de la région est passé à 73.490 candidats en 2021 soit une hausse d’environ 18.000 candidats. Le nombre de candidats dans l’enseignement public est de l'ordre de 40.048 en 2021 tandis que dans le privé le nombre de candidats est passé à 7.640. Pour gérer le processus de ces examens, 25 000 cadres et intervenants ont été mobilisés, dont 5 000 professeurs chargés de la correction dans environ 45 centres, répartis sur les sept Directions de la région.

Rissalat Al Oumma

El Otmani appelle les ministres à faciliter le travail de la Cour des comptes. Le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani a souligné la nécessité d'une coopération étroite avec la Cour des comptes et les Cours régionales des comptes, appelant le ministre d'État, les ministres, les ministres délégués, les Hauts-Commissaires et le Délégué général à veiller à faciliter le travail de la Cour des comptes en fournissant, dans des délais raisonnables, les informations et les documents complets et mis à jour. Il les a également exhortés de prendre les mesures nécessaires pour permettre à cette juridiction financière d’assurer le suivi régulier et continu des recommandations qu’elle a émises, tout en accommodant les difficultés et les contraintes qui peuvent entraver la mise en œuvre de ces recommandations. Dans une circulaire, El Otmani a aussi demandé aux membres du gouvernement de désigner un interlocuteur officiel compétent, ayant rang au moins de directeur central, qui ferait le lien entre la Cour des comptes d'une part, et le département ministériel et les divers organismes concernés par les recommandations d’autres part.

Rabat: le décès d'une femme enceinte dû à une crise de prééclampsie sévère. Une femme enceinte est décédée après son admission à l'hôpital suite à des complications d'une crise de prééclampsie sévère, indique la direction du Centre hospitalier universitaire (CHU) Ibn Sina de Rabat. La parturiente (L.B.), âgée de 36 ans et enceinte d'une grossesse de 33 semaines d'aménorrhée, a été admise à l'hôpital le premier juin à 20H00 pour prééclampsie sévère, précise le CHU dans un communiqué, soulignant que dans ses antécédents, on retrouve deux accouchements par césarienne pour problème d'éclampsie également.