Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain
           

Revue de presse quotidienne

Publié le Mardi 29 Juin 2021 | MAP



Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale parue mardi:


Aujourd'hui le Maroc

Économie marocaine: une reprise progressive et irrégulière. La reprise économique au Maroc pourrait être progressive et irrégulière, selon la Banque mondiale. Les anticipations faites dans ce sens tablent sur une croissance de 4,6% en 2021. Pour la Banque mondiale, le Maroc est considéré comme étant un pays qui a su profiter de la crise de Covid-19 pour en faire une opportunité et lancer un ambitieux programme de réformes transformatrices. Elle identifie trois canaux par lesquels les réformes engagées pourraient augmenter le potentiel de croissance: l'augmentation de la contestabilité du marché en renforçant la concurrence et en rationalisant le rôle des entreprises publiques dans l’économie, le secteur privé dont la dynamique pourrait faire un meilleur usage du large stock de capital physique accumulé au cours des dernières décennies, et l’accélération du rythme de formation du capital humain.

Plus de 4.000 arbres plantés par LafargeHolcim. A l’occasion de la journée mondiale de l'environnement, LafargeHolcim a organisé pour la première fois la semaine du bénévolat sous le thème «Demain est entre nos mains: Plantons pour la vie». Le Groupe a indiqué qu’une "grande mobilisation" a été observée dans tous ses sites opérationnels à Oujda, Nador, Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, Casablanca, Bouskoura, Settat, Agadir et Laâyoune. «L'opération a permis de planter plus de 4.000 arbres dans les écoles, dispensaires et espaces de vie des riverains de nos usines et activités», a indiqué LafargeHolcim. Outre la préservation de l’environnement, les équipes de l'entreprise sont engagées dans de nombreuses initiatives locales en faveur des riverains.

L’Economiste

Impôts et cotisations sociales: les échéances du 30 juin maintenues. Mercredi 30 juin, trois échéances fiscales et sociales arrivent à terme. Il s'agit de l'annulation des pénalités et amendes relatives aux impôts et taxes impayés, de l'exonération des droits d'enregistrement sur les achats de biens immeubles et fonciers destinés à la construction d'un habitat et de l'amnistie sociale. La limitation de ces trois dispositions au 30 juin a suscité de nombreuses interrogations. Beaucoup d'observateurs parlaient de demi-mesures. «L'échéance du 30 juin n'a pas été bien étudiée”, a expliqué un membre de la CGEM, appelant le gouvernement à proroger les mesures en question “car la sortie de crise ne fait que commencer”.

Fruits et légumes: la vente directe s’organise. Après son adoption par la Chambre des représentants, le projet de loi relatif à la vente directe des fruits et légumes a été présenté devant la Commission des secteurs productifs de la Chambre des conseillers. Ce texte permettra la commercialisation de ces produits dans le cadre de l'agrégation agricole. En fait, l'idée est venue à la suite d'une mesure exceptionnelle prise lors du confinement pour fournir les grandes et moyennes surfaces, sans devoir passer par les marchés de gros. Avec le respect de la chaîne de froid, les produits sortent de la station et sont directement acheminés vers les grandes et moyennes surfaces. Selon le rapport de la Commission parlementaire, ce texte permettra aux agriculteurs de contourner les marchés de gros et réduire ainsi l'intervention des intermédiaires qui renchérissent les prix de vente aux consommateurs.

L’Opinion

Plan Maroc Mine 2021-2030: nouveau cap pour un nouvel élan du secteur minier. Mohammed Ghazali, secrétuiare général du département de l’Energie et des Mines, a affirmé que ce Plan, qui a capitalisé sur les acquis accomplis dans le cadre de la stratégie 2013-2025, a porté les ajustements nécessaires et appropriés en tenant compte de la convergence des intérêts des différentes parties prenantes afin d' impulser un nouveau souffle et répondre aux nouveaux enjeux du secteur minier national. Le Plan Maroc Mine “répond donc aux changements et aux tendances du marché international pour favoriser notre secteur et lui permettre de jouer un rôle avancé sur le marché minier et industriel”, a-t-il précisé dans un entretien au journal. Selon lui, ce plan pose les bases d'une approche globale visant le développement d'un secteur minier performant et compétitif à l'horizon 2030.

Unicef-Maroc lance la campagne "Solide face au Covid". Le bureau du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) au Maroc a lancé, lundi, la nouvelle campagne "Solide face au Covid" pour sensibiliser à l'importance de maintenir la mobilisation individuelle et collective face à la pandémie de Covid-19. Dans un communiqué, l’Unicef-Maroc indique que cette campagne est portée par l'international marocain Achraf Hakimi, champion des droits de l'enfant, Meryem Amjoune et Chef Omar, jeunes défenseurs des droits de l'enfant auprès de l'Unicef Maroc.

Al Bayane

Le peuple libyen demande davantage de soutien du Maroc pour sortir de la crise. Le chef du gouvernement d'union nationale en Libye, Abdelhamid Dbeibah, a affirmé, lundi à Rabat, que le peuple libyen demande davantage de soutien et de collaboration du Maroc pour sortir de la crise et garantir la stabilité du pays. Dans une déclaration à la presse à l'issue de ses entretiens avec le président de la Chambre des conseillers, Abdelhakim Benchamach, Dbeibah a réitéré la gratitude du peuple libyen à SM le Roi Mohammed VI pour ses importantes positions et pour le soutien constant du Royaume et ses efforts déployés en vue d’unifier les institutions libyennes, tout en appelant à renforcer la coopération bilatérale, notamment à travers la suppression des visas entre les deux pays et l’ouverture d’une ligne aérienne directe pour faciliter les déplacements entre les deux pays.

Trésor: 64 MMDH de levées à fin mai (DEPF). Les levées brutes du Trésor se sont accrues, en glissement annuel, de 11,6% pour se situer à 64 milliards de dirhams (MMDH) au terme des cinq premiers mois de 2021, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF). Cette hausse a concerné uniquement le volume levé en maturités moyennes qui a augmenté de 53,5% pour atteindre 36,4 MMDH, prédominant les levées à hauteur de 56,9% après 41,4% l'année précédente, précise la DEPF dans sa récente note de conjoncture.

Libération

L'initiative d'autonomie est l'unique solution pour mettre fin au conflit artificiel autour du Sahara marocain. L'initiative d'autonomie présentée par le Maroc est la seule solution qui puisse mettre fin au conflit artificiel autour du Sahara marocain, créé par un régime algérien prisonnier de son idéologie expansionniste et de ses desseins géopolitiques, a indiqué l'ambassadeur du Maroc au Pérou, Amin Chaoudri. Le diplomate, qui intervenait lors de la "1ère Conférence internationale du bicentenaire de l'indépendance du Pérou", a déclaré que "l'initiative d'autonomie, qui bénéficie du plein soutien des populations du sud marocain et de la communauté internationale, est la seule solution sérieuse et crédible à même de mettre fin à ce conflit régional, dans le cadre de la souveraineté et de l'intégrité territoriale du Royaume".

BAM: Une capsule didactique sur l'utilisation du chèque. Bank Al-Maghrib (BAM) vient de publier une capsule vidéo didactique sur la plateforme "Youtube" pour initier le grand public à l'utilisation du chèque. Disponible en arabe et en français, cette vidéo définit le chèque comme moyen de paiement qui permet de régler des produits ou des services. Le chèque peut servir dans les échanges entre commerçants. Pour tout paiement d'une valeur supérieure à 10.000 dirhams, le code de commerce exige le paiement par chèque barré ou par virement. "En remplissant ton chèque, tu donnes un ordre à ta banque pour prélever la somme renseignée qui doit obligatoirement être disponible sur ton compte bancaire pour être remise au bénéficiaire", souligne BAM.

Maroc Le Jour

Le Maroc et l'UE lancent l’initiative d’un «Partenariat vert». Le Maroc et l’Union européenne ont convenu, lundi, de construire ensemble un Partenariat vert et procédé au lancement officiel de ce chantier. Selon une déclaration conjointe Maroc-UE, le lancement du Partenariat vert intervient suite à la réflexion menée sur l’avenir des relations Maroc-Union européenne, lors de la retraite de Skhirat, et sur la lancée de la Déclaration Politique Conjointe instituant le «Partenariat euro-marocain de prospérité partagée», adoptée en juin 2019 par le Conseil d’Association UE-Maroc, qui a identifié comme axe prioritaire la coopération en matière d'énergie, de lutte contre le réchauffement climatique, de protection de l’environnement et de promotion de l’économie verte.

Le Parlement arabe salue les efforts de Sa Majesté le Roi pour défendre Al Qods et soutenir le peuple palestinien. Le Parlement arabe a salué les efforts que déploie Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, pour défendre la Ville Sainte et soutenir la résistance du peuple palestinien. A l'issue de sa 6ème session plénière de la 3ème législature, qui s'est tenue samedi au Caire, le Parlement arabe s'est félicité de l'action menée par l'Agence Bait Mal Al Qods, qui relève du Comité à Al-Qods, saluant l'envoi par le Maroc d'une aide humanitaire d'urgence au peuple palestinien en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza.

Le Matin

La Commission spéciale sur le modèle de développement présente les conclusions de son rapport aux Marocains du monde. La Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) a présenté, à Paris, pour la première fois à l’international, les conclusions de son Rapport général sur le nouveau modèle de développement, aux Marocains du monde (MDM). Cette rencontre a été l’occasion pour le président de la CSMD, Chakib Benmoussa, de présenter les grandes lignes du nouveau modèle de développement, qui aspire à mobiliser les capacités des Marocains afin d’accélérer la marche vers le progrès et la prospérité pour tous.

Maroc/Libéria: Promouvoir le partenariat dans le secteur privé. Le ministre des Affaires étrangères libérien, Dee-Maxwell Saah Kemayah et le président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj, ont souligné la nécessité de promouvoir le partenariat maroco-libérien dans le secteur privé. S'exprimant à l'issue d'une rencontre bilatérale à Casablanca, Saah Kemayah s'est félicité du partenariat "solide" entre le Maroc et le Libéria, comme en témoignent les échanges commerciaux et les liens profonds entre les deux pays, ajoutant que ce partenariat devrait également permettre d'élargir la coopération mutuellement bénéfique dans les domaines de l'agriculture, des mines, de l'énergie, du tourisme, de l'éducation et de la formation professionnelle.

Al Massae

Abdennabaoui : Le manque de confiance des citoyens dans la justice n'a rien à voir avec son rendement. Mohamed Abdennabaoui, Premier président de la Cour de cassation et président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, a admis l'existence d'une crise de confiance entre les citoyens et le système judiciaire, mais a expliqué que cette crise est liée à ce qu'il a décrit comme plutôt des “tares sociales” que des “tares judiciaires”, et qu’elle n'a rien à voir avec le rendement de la justice. Abdennabaoui, qui s'exprimait lors d’une réunion d’information tenue par la Commission spéciale sur le modèle de développement à Rabat, a ajouté que la crise de confiance actuelle est également liée aux moyens d'évaluation de ce rendement, soulignant que l'application de la loi est le seul critère d'évaluation de cette performance, mais n’est pas prise en compte par l'opinion publique.

Rissalat Al Oumma

La région de l’Oriental a le taux de chômage le plus élevé au niveau national, à 20,7 %. Selon une étude de la Direction des études financières et prospectives du ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, la région de l'Est a enregistré en 2020 le taux de chômage le plus élevé au niveau national, à environ 20,7%, contre 11,9% en moyenne nationale. Les régions du Sud arrivent à la seconde deuxième place avec 19,8%, devançant la région de Casablanca-Settat avec 13,4%. En dessous de cette moyenne, les taux de chômage les plus bas ont été enregistrés en 2020 dans les régions de Marrakech-Safi avec 6,9 %, et de Beni Mellal-Khenifra avec 7,4%. Sinon, toutes les régions, sans exception, ont connu une hausse du taux de chômage, selon la même source.

Al Yaoum Al Maghribi

Sa Majesté le Roi Mohammed VI préside un Conseil des ministres. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé, lundi au Palais Royal à Fès, un Conseil des ministres, consacré à l'adoption de deux projets de loi-cadre, d’un projet de loi et de plusieurs projets de décrets et conventions internationales. Le Conseil des ministres a, entre autres, approuvé le projet de loi-cadre relatif à la réforme fiscale et le projet de loi-cadre relatif à la réforme des établissements et entreprises publics. Il a aussi approuvé un projet de loi modifiant et complétant la loi sur l'interdiction de la mise au point, de la fabrication, du stockage et de l'emploi des armes chimiques et sur leur destruction. Le Conseil a également approuvé 11 conventions internationales, dont trois conventions bilatérales et huit multilatérales.

Covid-19: Le Maroc a pu accéder aux doses de vaccins nécessaires pour protéger sa population (Dr. Moncef Slaoui). Le Maroc a pu accéder aux doses de vaccins nécessaires pour protéger sa population contre le nouveau coronavirus (Covid-19), a affirmé le Dr. Moncef Slaoui, en évoquant la stratégie de vaccination du Royaume en ce qui concerne le choix des vaccins adopté par le Comité scientifique. "Il me semble que le plus urgent était de choisir la voie qui allait permettre d'accéder aux doses de vaccins le plus vite possible. Le Maroc a pu accéder aux doses de vaccins nécessaires pour protéger sa population. J’ai pu constater qu’au mois de février dernier, le Maroc était bien placé en termes de pénétration du vaccins", a-t-il souligné dans une interview exclusive accordée à "BM Magazine".

Assahra Al Maghribia

Les terroristes en Afrique prêts à coopérer avec le crime organisé et les groupes séparatistes (Bourita). Les groupes terroristes sur le continent africain se sont montrés prêts à coopérer avec les réseaux du crime organisé et les groupes séparatistes, a affirmé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étrange, Nasser Bourita. "Cette tendance doit être surveillée attentivement car elle pénètre profondément les populations locales et exploite les frontières poreuses pour se déplacer librement et recruter des combattants", a souligné Bourita à l’ouverture, lundi à Rome, des travaux de la réunion ministérielle de la coalition mondiale contre Daech.

Al Ahdath Al Maghribia

Convention de partenariat entre l'AREF Casablanca-Settat, l’association Essaouira Mogador et le Centre d’Etudes et de Recherches sur le Droit Hébraïque au Maroc. Le Conseiller de SM le Roi et Président-Fondateur de l'Association Essaouira-Mogador, M. André Azoulay, a présidé vendredi à Casablanca la cérémonie de signature d’une convention de partenariat entre l’association Essaouira Mogador, l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de Casablanca-Settat et le Centre d’Etudes et de Recherches sur le Droit Hébraïque au Maroc. Cette convention a été signée par M. André Azoulay, Président-Fondateur de l'Association Essaouira-Mogador, le directeur de l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de Casablanca-Settat, M. Abdelmoumen Talib et le président du Centre d’Etudes et de Recherches sur le Droit Hébraïque, Abdellah Ouzitane.

Al Alam

Une crise suffocante frappe les entreprises marocaines en raison d'un endettement excessif. La Confédération marocaine des TPE-PME a lancé un nouveau cri d’alerte pour sensibiliser les acteurs économiques et politiques sur la situation extrêmement difficile et critique des TPE qui se trouvent aujourd'hui, pour la quasi-majorité d’entre elles, en situation de surendettement. Elle a expliqué dans un communiqué, que cette nouvelle mise en garde intervient afin de sensibiliser les économistes, les acteurs et les politiques à la situation extrêmement difficile et critique pour la majorité de ces entreprises, qui s'enfoncent dans un surendettement et une crise étouffante en raison de la répercussions du Covid 19, déplorant l’absence d’une action gouvernementale permettant de les sauver de la faillite. Elle a par ailleurs appelé le gouverneur de Bank Al-Maghrib à l'associer à toutes les consultations qui concernent l'accès de cette catégorie d'entreprises au financement.

Al Ittihad Al Ichtiraki

L'Union des avocats arabes réitère son soutien total à l'intégrité territoriale du Royaume et son rejet de toute atteinte à la souveraineté marocaine. L'Union des Avocats Arabes a réitéré son soutien total à l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc et son rejet de toute atteinte à la souveraineté marocaine. Dans un communiqué publié à l'issue des travaux de sa première session de 2021, tenue les 25 et 26 juin à Damas, le Bureau permanent de l'Union a salué la proposition marocaine "sérieuse et démocratique" d'autonomie des provinces du Sud du Royaume. D'autre part, le bureau a exprimé son étonnement du traitement inhumain, violent et contraire à toutes les conventions internationales des questions de migration et des migrants marocains, en particulier en ce qui concerne les mineurs, appelant le gouvernement espagnol au respect total de la Convention internationale sur les droits de l'Enfant.

Bayane Al Yaoum

Téléphonie mobile: 49,47 millions d'abonnés au T1-2021 (ANRT). Le parc global de la téléphonie mobile au Maroc est passé de 45,87 millions d'abonnés à fin mars 2020 à plus de 49,47 millions d'abonnés au terme du premier trimestre 2021, selon l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT). Le taux de pénétration s'est ainsi situé à 137,61% au cours des trois premiers mois de cette année, contre 128,91% à fin mars 2020, indique l'ANRT dans son observatoire de la téléphonie mobile au Maroc. Par mode de facturation, le parc mobile prépayé a reculé de 0,34% à 43,79 millions abonnés, alors que le parc mobile postpayé a progressé de 3,67% à 5,67 millions d'abonnés, précise la même source. La répartition par opérateur fait ressortir Itissalat Al-Maghrib en tête avec une part de marché de 39,02%, devant Medi Telecom (33,48%) Wana Corporate (27,5%).



Derniers tweets