Revue de presse quotidienne

Publié le Jeudi 1 Juillet 2021 à 11:07 | MAP


Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale parue jeudi:


Aujourd'hui Le Maroc

Croissance économique: l'agriculture sauve la mise. La croissance économique est soutenue par l'activité agricole au premier trimestre 2021. Elle s’élève à 1% sur cette période contre 0,9% durant le même trimestre de l’année précédente. Cette évolution est le résultat d’une forte hausse de l’activité agricole de 20,5% et d’une contraction de 1,4% des activités non agricoles, indique le HCP dans sa dernière note d'information sur la situation économique nationale pour le premier trimestre 2021.

Al Omrane : 4,36 milliards de dirhams d’investissements engagés en 2020. La holding ayant tenu mardi son conseil de surveillance et son assemblée générale ordinaire dresse un bilan positif de son activité au titre de cette année exceptionnelle. Badr Kanouni, président du directoire, fait part de 4,36 milliards DH d'investissements engagés en 2020, en augmentation de 15% par rapport aux prévisions. Ce montant a en effet permis de lancer 17.576 unités et réaliser 15.165 nouvelles unités en propre et dans le cadre de partenariats. Selon M. Kanouni, le Groupe a pu achever au titre de la restructuration et mise à niveau urbaine 96.446 unités et lancer 85.875 autres. Sur le plan commercial, les réalisations du Groupe lui ont également permis de générer un chiffre d’affaires de 3,32 milliards DH, marquant ainsi une hausse de 8% par rapport aux prévisions.

L’Economiste

Retraite: l'âge de départ porté à 63 ans au RCAR. Les salariés de l’Etat affiliés au Régime collectif d’allocation des retraites (RCAR) partiront à la retraite à 63 ans. Avec ce changement, qui sera examiné jeudi par le Conseil de gouvernement , le RCAR s'alignera sur le régime de la CMR. Le départ à 63 ans sera progressif et s’étalera en principe en 3 ans. Cet ajustement permettra notamment de repousser la date d’apparition du premier déficit.

Démantèlement des avions: l’ONDA compte relancer l’appel d’offres. L'appel d'offres international pour l'aménagement d'un centre de stockage, de démantèlement et de recyclage des avions dans la région d'Oujda, lancé par l'Office national des aéroports (ONDA), s'est avéré infructueux. Le dernier délai pour soumissionner a expiré le 22 juin. Selon le top management, plusieurs allées et venues, de demandes de compléments d'information de la part des investisseurs potentiels ont eu lieu, mais le marché n'a pas été finalement attribué. Habiba Laklalech, directrice générale de l'ONDA, a déclaré que l'appel d'offres sera reconfiguré en tenant compte des observations des investisseurs potentiels et relancé dans les semaines à venir.

L’Opinion

Promouvoir l’accès des TPE-PME aux services financiers. Amine Nejjar, Conseiller du Président de l’union générale des entreprises et professions (UGEP), a appelé le gouvernement à "prendre attache avec les véritables représentants de TPE-PME pour s'enquérir des nombreux problèmes et souffrances" de ces structures économiques marocaines au regard des conséquences désastreuses de la pandémie du Covid-19. Dans un entretien accordé au journal, Nejjar a estimé qu’au Maroc, la TPE-PME, que l'on retrouve dans le secteur formel et informel, “ne bénéficie pas de l'attention requise et attendue” de la part du Gouvernement, malgré son poids dans la production du PIB et le nombre d'emplois qu'elle génère.

Signature d'un accord-cadre de coopération entre le Maroc et la Tunisie dans le domaine de la promotion de l'emploi. Un accord-cadre de coopération a été signé, mardi à Tunis, entre l'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences (ANAPEC) et l'Agence tunisienne pour l'Emploi et le Travail Indépendant (ANETI). Cet accord, qui a été signé du côté marocain par le directeur général par intérim de l'ANAPEC, Yahya Oukach et du côté tunisien par la directrice générale de l'ANETI, Férihane Korbi Boussofara, vise à renforcer la coopération entre les deux parties et à établir un cadre d'échange d'expériences et d'expertises dans les domaines de la promotion de l'emploi et du développement de l'initiative privée.

Le Matin

Le Maroc et le Danemark, une relation solide qui ne cesse de se renforcer (ministre des AE danois). Le Danemark et le Maroc partagent une relation "forte et solide" qui n'a cessé de se renforcer durant les 15 dernières années, a affirmé, mercredi à Rabat, le ministre danois des Affaires étrangères, Jeppe Sebastian Kofod. Dans un point de presse à l'issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, Kofod a relevé que sa visite a pour objectif d'étudier les moyens de développer davantage cette relation. Sur la question du Sahara marocain, Kofod a souligné que son pays, avec l'Union européenne (UE), est en faveur d'une solution basée sur le processus onusien et les négociations, précisant que le Danemark a toujours eu une position constante à ce sujet et continue de plaider en faveur d'une solution dans le cadre des Nations Unies.

Données personnelles: le Maroc et le Burkina Faso renforcent leur coopération. La Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP) et la Commission de l'informatique et des libertés (CIL) du Burkina Faso ont signé, lundi, un protocole de coopération portant sur la mise en place d'un dispositif bilatéral de collaboration. En vertu de ce protocole, paraphé par le président de la CNDP, Omar Seghrouchni, et la présidente de la CIL Marguerite Ouédraogo Bonané, les deux parties s'engagent conjointement à assurer la meilleure protection possible des données à caractère personnel. L'accord vise à encadrer efficacement les traitements transfrontaliers entre le Maroc et le Burkina-Faso, les deux autorités s'engageant également à promouvoir la confiance numérique en Afrique, à travers le programme DATA TIKA-Poupeleem.

Maroc Le Jour

Une campagne nationale pour rendre hommage aux professionnels de la Santé. Le ministère de la Santé lance, à partir de ce mercredi, une campagne nationale pour rendre hommage à l'engagement et au dévouement des professionnels du secteur, en mettant en valeur leurs efforts quotidiens pour s'acquitter de leurs missions. Cette campagne, qui bénéficiera d'une large diffusion sur la télévision, la radio et les réseaux sociaux tout au long du mois de juillet, est une occasion, pour le ministère de la Santé, "d'exprimer toute la reconnaissance pour les efforts et les sacrifices considérables fournis, par les professionnels de santé, toutes catégories confondues, malgré les difficultés et les contraintes que connaît le système de santé, dans le but d'améliorer et d'optimiser les services de santé offerts aux citoyennes et citoyens et d'assurer leur continuité", souligne-t-on dans un communiqué.

L'essor socio-économique des provinces du Sud mis en exergue lors d'un side-event à Genève. L'essor socio-économique que connaissent les provinces du Sud du Maroc a été mis en exergue par des experts lors d’un side-event virtuel organisé, mardi, par le Groupe de soutien à l’intégrité territoriale du Royaume à Genève, qui regroupe les missions permanentes de 32 pays. Placée sous le thème "Les déserts : transformer les défis en opportunités pour un développement territorial durable ", cette conférence, modérée par l’ambassadeur représentant permanent du Maroc à Genève, Omar Zniber, s’est penchée sur les défis et les enjeux liés au développement des zones désertiques et arides de par le monde, en mettant l’accent sur la dynamique de croissance dans les provinces du sud du Royaume considérées aujourd’hui comme un exemple en matière de développement durable, de renouvellement des ressources naturelles, de création d’emplois et de mise en valeur des territoires désertiques.

Al Bayane

Responsable à l’ONU: Le Maroc, un “partenaire privilégié” dans la lutte contre le terrorisme. A l’occasion de l’inauguration, à Rabat, du siège du Bureau Programme des Nations-Unies pour la lutte contre le terrorisme et la formation en Afrique (ONUCT), le premier du genre sur le continent, le Secrétaire général adjoint de l'ONU à la lutte contre le terrorisme, Vladimir Voronkov, a qualifié d’"exceptionnelle" la coopération du Royaume avec le Bureau de lutte contre le terrorisme de l’ONU, soulignant que le Maroc est un partenaire privilégié pour soutenir et faire avancer le mandat de lutte contre le terrorisme. Le responsable onusien note également que la coopération bilatérale et multilatérale qu’entretient son bureau avec le Maroc "apporte une contribution essentielle à nos efforts conjoints de prévention et de lutte contre le terrorisme dans le monde, notamment par le biais de la coopération sud-sud et triangulaire".

La Chambre des représentants salue l’esprit de solidarité ayant marqué l'adoption de la résolution du Parlement arabe. Le Président de la Chambre des Représentants et les membres du Bureau de la Chambre ont salué l'esprit de forte solidarité qui a marqué l'adoption de la résolution du Parlement arabe qui met en avant les efforts inlassables du Royaume en matière de lutte contre l'immigration clandestine. Le Président et les membres du bureau de la Chambre des représentants ont salué les nobles positions exprimées par les délégations arabes et l'esprit de forte solidarité qui a marqué l'adoption de la résolution du Parlement arabe et la crédibilité de son contenu, indique un communiqué de la première Chambre publié à l'issue de la réunion hebdomadaire du Bureau de la Chambre des Représentants présidée par le président de cette institution législative Habib El Malki, soulignant que la résolution a salué les efforts inlassables du Royaume dans la lutte contre l'immigration clandestine, grâce aux Hautes orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et de la ferme volonté politique.

Libération

La Chambre des Représentants approuve le projet de loi relatif à l'exercice de la médecine. La Chambre des Représentants a approuvé, mardi, le projet de loi n°33.21 modifiant et complétant la loi 131.13 relative à l’exercice de la médecine. Ce projet de loi vise à mettre en place un ensemble d'incitations pour attirer les médecins étrangers ou Marocains exerçant à l'étranger. Pour permettre aux médecins étrangers d'exercer, à titre permanent, dans le secteur privé au Maroc, le texte de loi prévoit de nouvelles mesures incitatives, en se contentant de la condition d'inscription au tableau de l'Ordre national des médecins pour exercer la profession.

Les conseillers parlementaires votent une liquidation sur mesure de leur régime de retraite. La Chambre des conseillers a approuvé, mardi, une proposition de loi visant l'annulation et la liquidation du régime de retraite de ses membres dans le cadre de la deuxième lecture. La décision d'annuler et de liquider le régime de retraite des membres de la Chambre des conseillers a été prise à l'unanimité bien que le fonds gérant ces retraites n'ait enregistré aucun déficit similaire à celui du régime de retraite des députés.

Al Yaoum Al Maghribi

Covid-19: le ministère de la Santé appelle au respect strict des mesures préventives pour éviter toute "rechute". Le ministère de la Santé a appelé, mercredi, l'ensemble des citoyens à la prudence et au respect strict des mesures préventives pour éviter toute "rechute épidémiologique", qui pourrait signifier un "retour à la case départ", notamment après la levée progressive des mesures de confinement sanitaire lié à la pandémie de Covid-19. Pour éviter toute dégradation de la situation épidémiologique dans le pays, surtout après l'apparition de nouveaux variants plus contagieux, le ministère appelle, dans un communiqué, l'ensemble des citoyennes et citoyens à la prudence et au respect strict des mesures préventives, en l'occurrence le port correct du masque, le respect de la distanciation sociale et de l'hygiène et l’évitement des rassemblements inutiles.

DGI: Les recettes fiscales nettes à 144,8 MMDH en 2020. Les recettes fiscales globales nettes se sont élevées au titre de l'exercice 2020 à 144,8 milliards de dirhams (MMDH), en repli de 5,4% par rapport à 2019, selon la Direction générale des impôts (DGI). Cette performance correspond à un taux de réalisation de 106,5% de l'objectif cible actualisé de la Loi de Finances Rectificative (LFR-2020), précise la DGI qui vient de publier son rapport d'activité 2020. Et d'ajouter qu'en dépit du contexte de crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19), les recettes fiscales brutes ont atteint près de 156 MMDH durant l'année écoulée. Au détail, le rapport fait ressortir que les recettes brutes de l'impôt sur les sociétés (IS) se sont élevées à plus de 52,13 MMDH en 2020, ce qui représente un taux de réalisation de 113,5% des prévisions de la LFR. Les recettes nettes de l'IS se sont chiffrées à 51,58 MMDH, réalisées à hauteur de 113,4% comparativement aux prévisions de la LFR.

Al Massae

Les médecins généralistes demandent une révision de la fiscalité de leurs cliniques. La coordination syndicale des médecins généralistes du secteur privé a appelé à mettre en harmonie les cotisations des médecins généralistes du secteur privé à la CNSS et celles du personnel des professions assimilées. Elle a jugé opportun de prévoir un revenu forfaitaire réaliste qui place les cotisations des médecins généralistes au même niveau que celles des professions similaires, afin d'atteindre l'égalité et renforcer le budget des Caisses. Et afin d’assurer les équilibres budgétaires des Fonds de la protection sociale, cette Coordination a souligné la nécessité d'adopter le dispositif du parcours de soins coordonnés, en prévoyant l’obligation pour le patient de consulter en priorité le médecin traitant afin d’accéder aux soins.

Assahra Al Maghribia

Chami: la mise en œuvre du modèle de développement passe par l'appropriation et la mobilisation de toutes les forces vives du pays. Ahmed Réda Chami, président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) et membre de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD), a indiqué que le modèle de développement constitue une ambition pour tous les Marocains. Chami, qui intervenait lors d’une rencontre à Fès sur le nouveau modèle de développement, a affirmé que le Maroc dispose d’importantes potentialités, mais qui ne sont pas exploitées d’une manière qui lui permettraient de devenir un pays développé, estimant que la mise en oeuvre de ce modèle est tributaire de l'appropriation et de la mobilisation de toutes les forces vives du pays. Il a appelé à repenser la desserte des services publics dans le monde rural en capitalisant sur le cercle en tant qu’échelon intermédiaire entre la commune et la province.

Al Ahdath Al Maghribia

Safi : Hausse de 57 % de la valeur des produits de la pêche au cours des 5 premiers mois de 2021. Les produits de la pêche côtière et artisanale commercialisés au niveau du port de Safi ont enregistré une hausse de 57% en valeur, durant les 5 premiers mois de l’année 2021 et ce, comparativement à la même période de l’année écoulée. Selon les données de l’Office National des Pêches (ONP), les produits de la mer commercialisés au niveau du port de Safi ont affiché à fin mai 2021, une hausse respective de 57% en valeur (137.874 KDH) et de 15% en poids, soit 20.038 tonnes, par rapport à la même période de l’année dernière (87.829 KDH en valeur et un volume de 17.403 tonnes).

Al Alam

DGI: Plus de 14 millions d'opérations dématérialisées en 2020. Près de 14,25 millions d'opérations ont été dématérialisées par la Direction générale des impôts (DGI) en 2020, soit plus de 5,3 fois le volume enregistré en 2016. "En 2020, la DGI a poursuivi le déploiement de sa stratégie de digitalisation en redoublant d'efforts pour renforcer le bouquet des services dématérialisés offerts aux usagers et aux partenaires de la DGI", souligne la Direction dans son rapport d'activité au titre de l'exercice écoulé. Cette dématérialisation a, par ailleurs, permis d’assurer la continuité des services et des prestations offertes dans le contexte d'urgence sanitaire, ajoute la DGI.

Al Ittihad Al Ichtiraki

L'Afrique met à l’épreuve l’efficience du multilatéralisme. Le continent africain est un critère pertinent pour évaluer l'efficience du système multilatéral, autrement dit le baromètre de sa performance et de son efficacité, a affirmé, mardi, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. "Le système multilatéral doit (...) être jugé sur sa capacité à répondre aux besoins des pays en développement, notamment en Afrique", a souligné Bourita, lors d’une intervention à la réunion des ministres des Affaires étrangères du G20 qui se tient à Matera (Italie), sous le thème : "le multilatéralisme et la gouvernance globale pour lutter contre la pandémie et mieux reconstruire".

Bayane Al Yaoum

L'interdiction d’accès au territoire national au citoyen belge Christophe Marchand, une décision souveraine. L’interdiction d’accès au territoire national au citoyen belge Christophe Marchand est une décision souveraine, prise conformément aux dispositions de la loi n° 02-03 relative à l'entrée et au séjour des étrangers au Royaume du Maroc, à l'émigration et l'immigration irrégulières, ont affirmé les autorités publiques. Dans un communiqué publié mardi, la délégation interministérielle aux droits de l’homme précise que l’autorisation accordée par les autorités publiques à des observateurs étrangers de différentes nationalités d’accéder au territoire nationale en vue de suivre le déroulé d’un procès en cours, aux côtés de représentants d’instances diplomatiques et de l’institution nationale de droits de l’Homme, s’inscrit dans le cadre de leur souci de garantir une observation impartiale et indépendante au déroulé de ce procès.

Rissalat Al Oumma

Tanger : Interpellation de 11 individus pour leurs liens présumés avec un réseau international de trafic de drogue. Les éléments de la brigade nationale de la police judiciaire ont interpellé, aux premières heures de mercredi, sur la base d’informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), onze individus, dont deux de nationalité roumaine et un ressortissant albanais en situation irrégulière au Maroc, pour leurs liens présumés avec un réseau criminel s’activant dans le trafic international de drogue. Les suspects ont été interpellés lors d'une opération sécuritaire menée dans une villa résidentielle de l'une des stations touristiques aux environs de Tanger, pour leur implication présumée dans la planification et la préparation d'opérations internationales de trafic de drogue par voies maritimes, indique un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).