Revue de presse quotidienne

Publié le Vendredi 2 Juillet 2021 à 10:48 | MAP


Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale parue vendredi:


L'Economiste

Le secteur du textile se remet de la pandémie. Depuis janvier 2021, les exportations vers l'Union Européenne ont enregistré une hausse de 23% à fin avril. C'est la plus forte hausse des pays exportateurs vers cette destination en comparaison avec les concurrents du Royaume, notamment la Chine (+5%), la Turquie (+17%), l'Inde (+1%) ou encore le Vietnam (2%). " La reprise est bien là pour le secteur du textile. Ce qui rassure nos opérateurs qui étaient inquiets de ne pas voir la demande repartir", a déclaré au journal Moulay Hafid Elalamy, ministre chargé de l’industrie. Le Maroc remonte ainsi à la 7ème position des fournisseurs de l’UE après avoir été relégué au 9ème rang en 2020.

Comment agir pour une gestion durable de l’eau. La Coalition marocaine pour l'eau (Coalma) a recommandé une connaissance actualisée du patrimoine hydrique et des risques naturels. Sur le plan réglementaire, cette association qui a élaboré un livre sur les risques naturels et la durabilité de l’eau, présenté dernièrement à Rabat par sa présidente, préconise d'établir un cadre juridique et institutionnel en faveur d'une gouvernance responsable, soit la promulgation en urgence d'un cadre et institutionnel adapté aux risques naturels pour faire face notamment aux situations extrêmes. Les auteurs du livre ont aussi jugé nécessaire de mobiliser des moyens humains, techniques et financiers en vue d'encourager la réutilisation des eaux usées traitées, l'assainissement et la dépollution des littoraux.

Aujourd’hui le Maroc

Le Maroc instaure une taxe carbone. Le Royaume rejoint le train des pays ayant instauré une taxe environnementale. Le projet de loi-cadre sur la fiscalité qui sera présenté ce vendredi prévoit en effet l’instauration d’une taxe carbone. Dans le détail, l’article 7 du projet de loi 69-19 concernant la réforme fiscale stipule qu’il «est adopté des mesures fiscales adaptées pour le développement du secteur culturel, la promotion de l’économie sociale et la protection de l’environnement à travers l’adoption notamment d’une taxe carbone». Le Royaume compte ainsi poursuivre sa politique basée sur la protection de l'environnement en agissant sur tous les leviers y compris ceux financiers et fiscaux.

Près de 300 entreprises chinoises intéressées par la région Souss-Massa. Le rideau est tombé sur le «Morocco-China Business Council Forum» organisé à Agadir par la CGEM, à travers son Conseil d’affaires Maroc-Chine en partenariat avec le Conseil de la promotion du commerce extérieur de Chine. Dans les détails, près de 300 entreprises chinoises, ayant montré un grand intérêt à la région de Souss Massa, ont participé, par visioconférence, à ce grand événement en plus de 40 entreprises marocaines. «Nous avons adopté un format innovant et opérationnel afin de créer des synergies et des partenariats concrets entre les entreprises des deux pays dans des secteurs d’activité stratégiques et à forte valeur ajoutée», a déclaré Mehdi Laraki, président du Conseil d’affaires Maroc-Chine.

L'Opinion

Nizar Baraka, invité mardi prochain du Forum de la MAP. Le secrétaire général du Parti de l'Istiqlal, Nizar Baraka, sera l’invité du Forum de la MAP, qui se tiendra sous le thème "le Parti de l’Istiqlal face aux défis du paysage politique et partisan national". Cette rencontre, qui aura lieu au siège de la MAP, mardi à Rabat, sera l’occasion de débattre de plusieurs questions d’actualité en relation avec la chose politique et partisane dans la perspective des élections générales prévues courant 2021 dans le Royaume.

Tayeb Hamdi, médecin, expert en politique et systèmes de santé, a affirmé que le variant Delta, dont des cas ont été détectés à Casablanca et qui devraient être plus nombreux qu'on croit, fait et fera grimper la courbe des contaminations, étant donné que ce variant est 60% plus contagieux que la souche britannique. Dans un entretien accordé au journal, Hamdi a également mis en garde contre la dégradation de la situation durant les vacances de l'Aïd Al Adha, vu la forte mobilité des gens à cette occasion, mais assure que l’annulation des fêtes de cette année “ne changera pas grand-chose, étant donné le relâchement des citoyens qu'on le constate aujourd'hui”.

Le Matin

Signature à Rabat d'une lettre d'entente pour renforcer le partenariat sur la budgétisation sensible au genre. Une lettre d'entente a été signée entre l'Agence française de développement (AFD) au Maroc, le Centre d'excellence pour la budgétisation sensible au genre (CEBSG) et ONU-Femmes pour renforcer leur partenariat en faveur de la budgétisation sensible au genre. En vertu de cette lettre, le CEBSG, l'AFD et ONU-Femmes s'engagent à soutenir et à déployer un appui institutionnel renforcé au profit de l'ensemble des acteurs de la budgétisation sensible au genre au Maroc afin d'améliorer la prise en compte de l'égalité entre les femmes et les hommes dans la budgétisation et l'exécution de la dépense publique.

Adoption de quatre projets de loi à caractère social et territorial. La Chambre des représentants a adopté quatre projets de loi relatifs à l’exercice de la médecine, à la création de la Fondation de promotion des œuvres sociales au profit du personnel du département ministériel de la Pêche maritime, ainsi qu’aux biens immeubles des collectivités territoriales et à l’état civil. Lors de deux séances plénières, l'institution législative a également adopté une proposition de loi relative au Code de la famille.

Maroc Le jour

DGI: Plus de 384 mille nouveaux contribuables identifiés en 2020. L'année 2020 a connu l'identification de 384.372 nouveaux contribuables contre 371.192 en 2019, soit une appréciation de 4% et ce, en dépit de la crise sanitaire, selon la Direction générale des impôts (DGI). Les personnes morales et physiques professionnelles concentrent près de 64% de cette population fiscale, précise la DGI dans son rapport d'activité 2020. "Afin de renforcer les bases d'une administration fiscale alerte, agile et intelligente, la DGI a poursuivi ses chantiers relatifs à la simplification des procédures et à la promotion de la conformité permettant ainsi, l'amélioration de sa réactivité", fait savoir la même source.

Maroc: Une reprise économique "progressive" à court terme (Banque mondiale). La reprise économique au Maroc pourrait être "progressive" et "irrégulière" à court terme, a estimé la Banque mondiale (BM) dans son dernier rapport de suivi de la situation économique du Maroc. La BM prévoit ainsi que la croissance du PIB réel rebondira à 4,6% en 2021, soutenue par la bonne performance du secteur agricole et par une reprise partielle des secteurs secondaire et tertiaire, indique-t-on dans le rapport.

Al Bayane

Covid-19: le ministère de la Santé appelle au respect strict des mesures préventives pour éviter toute "rechute". Le ministère de la Santé a appelé l'ensemble des citoyens à la prudence et au respect strict des mesures préventives pour éviter toute "rechute épidémiologique", qui pourrait signifier un "retour à la case départ", notamment après la levée progressive des mesures de confinement sanitaire lié à la pandémie de Covid-19. Pour éviter toute dégradation de la situation épidémiologique dans le pays, surtout après l'apparition de nouveaux variants plus contagieux, le ministère appelle, dans un communiqué, l'ensemble des citoyennes et citoyens à la prudence et au respect strict des mesures préventives, en l'occurrence le port correct du masque, le respect de la distanciation sociale et de l'hygiène et l’évitement des rassemblements inutiles.

Le Maroc un "modèle de réussite" au niveau régional grâce à l'efficacité de ses politiques structurelles (ministre danois). Le ministre danois des Affaires étrangères, Jeppe Kofod, a salué l'efficacité des politiques structurelles adoptées par le Maroc, lesquelles ont fait du Royaume un "modèle de réussite" dans la région. Kofod, qui s'exprimait lors d’une rencontre avec le Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani, a souligné que ces politiques "ont fait du Maroc un modèle de réussite dans la région aux niveaux politique, économique et social, ainsi que dans le domaine de la préservation de l'environnement".

Libération

Mémorandum d'entente entre le CSPJ, le ministère public et la Cour des Comptes. Un mémorandum d'entente portant sur la lutte contre la corruption et la consécration du principe de reddition des comptes a été signé entre le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), la présidence du Ministère public et la Cour des comptes. Au cours de la cérémonie de signature cet accord, l'accent a été mis sur l'importance de la coordination et la complémentarité entre les parties signataires, en vue de la moralisation de la vie et des affaires publiques et l'instauration des valeurs de transparence et d'intégrité, par le biais d'un échange d'informations et d'expertises ainsi que la qualification des ressources humaines.

L'ambassadeur chinois au Maroc souligne l'excellence des relations politiques bilatérales. L’ambassadeur de la République Populaire de Chine au Maroc, Li Changlin, a souligné l'excellence des relations politiques entre les deux pays, insistant sur la nécessité de renforcer le partenariat économique. "Les relations politiques entre la Chine et le Maroc sont excellentes", a déclaré le diplomate à la presse, au cours d'une cérémonie commémorative du centenaire du Parti communiste chinois (PCC), soutenant que les deux pays partagent "une approche commune" concernant les grands dossiers internationaux.

Al Yaoum Al Maghribi

Covid-19: Rechute épidémiologique "très probable" à cause du non-respect des mesures préventives (responsable). Des indicateurs inquiétants laissent transparaitre une rechute épidémiologique "très probable", à cause du non-respect des mesures préventives et des gestes barrières pour lutter contre la propagation de la Covid-19, a affirmé jeudi le coordonnateur du centre des opérations d'urgence au ministère de la Santé, Mouad Mrabet. Le responsable, qui était l'invité de l'émission matinale de la Radio d'information marocaine (RIM Radio), a indiqué que le plus inquiétant est que ces indicateurs apparaissent au moment où le contexte international est marqué par la propagation du variant Delta, alors que la saison estivale sera marquée par le retour des vols internationaux et l'entrée de plusieurs touristes étrangers.

TSAV: Recette de près de 3,47 MMDH en 2020. La Taxe spéciale annuelle sur les véhicules (TSAV) a généré une recette de l'ordre de 3,47 milliards de dirhams (MMDH) au titre de l'exercice écoulé, en accroissement de 2% par rapport à 2019, selon la Direction générale des impôts (DGI). Cette recette a été réalisée à hauteur de 95% via le réseau des partenaires contre 93,4% en 2019, ramenant, ainsi, les réalisations au niveau des guichets de l’administration fiscale à 5% contre 6% en 2019, précise la DGI dans son rapport d'activité 2020. Ledit rapport fait aussi savoir qu'une réflexion a été engagée visant l’amélioration de la gestion de la TSAV et la clarification de certains aspects relatifs au cadre juridique la régissant.

Al Massae

L'Office de tourisme attend 3,5 millions de voyageurs durant l'été. Un an après la crise qui a frappé le secteur du tourisme, suite à l'arrêt du trafic aérien et à la fermeture des frontières terrestres, maritimes et aériennes, l'Office National Marocain du Tourisme a dévoilé ses prévisions pour la période estivale en cours. Ainsi, il prévoit 3,5 millions de passagers,106.000 nuitées pour les Tour-opérateurs classiques et un million de nuitées avec les opérateurs en ligne. Dans son bilan d'une année de travail au service de la relance du secteur touristique, l’ONMT a expliqué qu'après l’annonce de la stratégie de relance, il a initié une démarche stratégique féroce pour pouvoir récupérer les rangs avancés que le Maroc occupait avant la pandémie.

Assahra Al Maghribia

Le Maroc parmi les 15 '’pays champions’’ dans la mise en œuvre du pacte mondial pour les migrations (responsable onusienne). Le Maroc fait partie des 15 ‘’pays champions’’ dans la mise en œuvre du pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, a affirmé la Coordinatrice résidente des Nations-Unies au Maroc, Mme Sylvia Ekra-Lopez. Le Maroc ‘’est aujourd’hui un des 15 pays champions dans la mise en œuvre du pacte mondial, en compagnie du Sénégal’’, a dit Mme Sylvia Ekra-Lopez, en ouverture d’une série d’ateliers sur les politiques migratoires en Afrique, qu’organise, jeudi et vendredi, la commission économique des Nations Unies pour l'Afrique.

Al Ahdath Al Maghribia

Meknès : Des projets générateurs de revenus au profit d'anciens détenus. reize anciens détenus d’établissements pénitentiaires de Meknès ont bénéficié, mercredi, d’équipements pour la création de projets générateurs de revenus. Cette opération, qui s'est déroulée au centre d'accompagnement et de réinsertion à Meknès, inauguré à cette occasion, en présence du gouverneur de la province de Meknès, Abdelghani Sebbar, s’inscrit dans le cadre de la stratégie intégrée pour la réintégration socioprofessionnelle initiée par la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus. Mobilisant un montant de 471.807,60 DH, cette initiative intervient en mise en oeuvre de l’accord de partenariat conclu entre la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus et la préfecture de Meknès dans le cadre de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH).

Al Alam

Maroc: Croissance économique de 1% au T1-2021 (HCP). L'arrêté des comptes nationaux fait ressortir une croissance de l'économie nationale à 1% au premier trimestre 2021, au lieu de 0,9% durant le même trimestre de l'année précédente, indique le HCP. Cette évolution est le résultat d'une forte hausse de l'activité agricole de 20,5% et d'une contraction de 1,4% des activités non agricoles, explique le HCP qui vient de publier une note d'information sur la situation économique nationale au cours du T1-2021. La croissance a été ainsi tirée par la demande intérieure dans le contexte d'une inflation maîtrisée et d'une amélioration du besoin de financement de l'économie nationale, relève la même source.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Le Maroc, un phare de stabilité dans la région (Pdt de la Chambre des communes britannique). Le Maroc constitue un phare de stabilité dans la région, qui consacre la sécurité et la paix, et joue un rôle majeur dans la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme”, a affirmé le Président de la Chambre des communes britannique, Lindsay Hoyle. Lors de ses entretiens en visioconférence avec le Président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, Hoyle a mis en avant la coopération entre les deux pays dans la lutte contre le terrorisme et l'instauration de la sécurité et de la stabilité, notant que l’adhésion des jeunes et des femmes au processus démocratique constitue l'un des défis les plus importants auxquels sont confrontées les sociétés démocratiques.

Bayane Al Yaoum

L'AMSSNuR désignée centre Collaborateur de l'AIEA pour le renforcement des capacités en matière de sécurité nucléaire. L’Agence Marocaine de Sûreté et de Sécurité Nucléaires et Radiologiques (AMSSNuR) a été désignée le 23 juin comme premier Centre Collaborateur en Afrique de l'Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) pour le renforcement des capacités en matière de sécurité nucléaire pour quatre ans (2021 à 2025). Ce centre a pour objectifs d'assister les États membres dans l’élaboration du cadre réglementaire relatif à la sécurité nucléaire de leurs pays respectifs, de développer les capacités nationales et régionales, notamment africaines et de renforcer la coopération régionale et internationale dans le domaine de la sécurité nucléaire, indique l'AMSSNuR.

Rissalat Al Oumma

Accréditation des observateurs des élections : la commission reçoit plus de 50 demandes. La commission spéciale pour l’accréditation des observateurs des élections a reçu 51 demandes de la part des associations et une seule demande de la part d’une institution nationale souhaitant observer les prochaines échéances électorales, et ce à la date du 22 juin. Réunie le 30 juin dernier, sous la présidence de Amina Bouayach, présidente du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), la commission a affirmé qu’elle tiendrait prochainement une nouvelle réunion pour étudier les différentes demandes, dont celles émanant des ONG internationales, conformément aux dispositions légales en vigueur.