Revue de presse quotidienne

Publié le Lundi 5 Juillet 2021 à 09:45 | MAP


Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale parue lundi:


Le Matin

Réforme choc du secteur public. Le Maroc s'apprête à lancer une réforme-choc de son secteur public. Le pays sera accompagné par la Banque mondiale dans ce chantier dont l’objectif est d’améliorer fortement la performance et la transparence des opérations gouvernementales. Selon nos informations, le gouvernement et l’institution de Bretton Woods sont parvenus à un accord de principe pour le financement de la mise en œuvre d’un nouveau programme «Performance du secteur public maro-cain». Ce Prêt-Programme axé sur les Résultats (PPR) s’élève à 300 millions de dollars, en négociation depuis deux ans, comme nous l’annoncions en exclusivité en juillet 2020.

Le Haut Représentant de l'UA pour le Mali et le Sahel "rassuré" par le soutien du Maroc. Le Haut Représentant de l'Union africaine (UA) pour le Mali et le Sahel, Maman Sambo Sidikou, s'est dit, vendredi à Rabat, "rassuré" par le soutien du Maroc, un pays qui a toujours occupé une place importante auprès des Sahéliens et de toute l'Afrique. Sambo Sidikou, qui a choisi le Maroc pour l'une de ses premières visites officielles depuis sa nomination, après le Niger et le Mali, a salué la présence continue du Royaume, sur Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, lors des réunions du G5 Sahel, groupement qui s'attelle à garantir les conditions de développement et de sécurité dans l'espace des pays membres, à savoir la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad.

Aujourd’hui le Maroc

Plus de 1.000 milliards de DH de dépôts bancaires à fin mai. Les dépôts auprès des banques et des banques participatives ont enregistré, à fin mai 2021, une hausse annuelle de 6,2%. Ils s'établissent en effet à 1.012,3 milliards de dirhams dont 188,8 milliards de dirhams détenus par les MRE. Les dépôts des ménages s’élèvent pour leur part à 764,7 milliards de dirhams, en hausse annuelle de 4,9%. Ceux des entreprises non financières privées marquent une progression de 5,8% atteignant ainsi les 147,6 milliards de dirhams à fin mai. Ces indicateurs ont été dévoilés dans le premier tableau de bord de Bank Al-Maghrib relatif aux crédits et dépôts bancaires.

Les non affiliés en tête des élections des représentants des travailleurs. Les candidats non affiliés, avec 24.429 délégués (51,35%), sont arrivés en tête des élections des représentants des salariés dans les secteurs public et privé au titre de l'année 2021, d'après les résultats définitifs présentés vendredi à Rabat. L'Union marocaine du travail (UMT) a occupé la deuxième position avec 7.362 délégués (15,48%), suivie de l'Union générale des travailleurs au Maroc (UGTM), qui a aligné 5.977 délégués (12,56%), et la Confédération démocratique de travail (CDT), qui a fait élire 3.423 délégués (7,20%).

L’Economiste

IFC triple ses engagements au Maroc. Le premier déplacement du DG Makhtar Diop, après sa nomination à la tête de l'IFC (Société financière internationale), a montré la place du Maroc pour cette institution financière. Ses engagements d'investissement pour cette année s'élèvent à plus de 3 milliards de DH. Pour l'exercice 2022, elle table sur un programme d'investissement de plus de 10 milliards de DH. Dans un entretien exclusif, le DG affiche clairement sa volonté de soutenir le pays à attirer davantage d'IDE et «à réaliser son ambition de devenir un hub d'affaires et un centre financier de premier plan en Afrique».

Commerce extérieur: tous les secteurs exportateurs orientés à la hausse. La dynamique enclenchée au deuxième semestre 2020 se poursuit. Les ventes à l'étranger se sont accrues de 23,5% par rapport à fin mai 2020 et ressortent au même niveau que l'année 2019. Tous les secteurs reprennent, mais à des rythmes variés. Dans l'automobile, le chiffre d'affaires à l'export s'élève à 35,38 milliards contre 23,6 milliards une année auparavant et 35,14 milliards en 2019. Les ventes du segment de la construction et celles du segment du câblage sont égales à celles réalisées durant la même période en 2019. Le chiffre d’affaires de l'électronique et de l'électricité et les autres extractions minières évolue à des proportions intéressantes, soit respectivement 40,2% et 55,2% à fin mai 2021. Les phosphates et dérivés sont toujours sur un trend haussier.

L’Opinion

Deux navires night ferry affrétés pour faciliter le retour des MRE. En application des hautes instructions royales relatives à la facilitation du retour des Marocains résidant à l'étranger (MRE), le ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau a annoncé, samedi, avoir affrété, deux navires night ferry d’une capacité mobilisée de 2.000 passagers et 500 voitures chacun, dans le cadre d’une convention avec l’Autorité portuaire de Tanger Med. L’exploitation des deux navires a été confiée, suite à une consultation restreinte, à la compagnie marocaine Intershipping pour renforcer les dessertes maritimes existantes, indique le ministère dans un communiqué.

Maroc Le jour

MRE: Les transferts dépassent 36 MMDH à fin mai. Les transferts de fonds effectués par les Marocains résidant à l'étranger (MRE) se sont élevés à plus de 36,34 milliards de dirhams (MMDH) au titre des cinq premiers mois de cette année, contre 24,19 MMDH durant la même période un an auparavant, indique l'Office des changes. Ces transferts ressortent ainsi en augmentation de 50,2%, précise l'Office des changes qui vient de publier ses indicateurs mensuels des échanges extérieurs.

La Marine Royale porte assistance à 244 candidats à l'émigration irrégulière à majorité des subsahariens. Des Garde-côtes de la Marine Royale en missions de patrouilles maritimes en Atlantique Nord et en Méditerranée ont porté assistance ces dernières quarante-huit heures, à plusieurs embarcations de fortunes et kayaks ayant à bord un total de 244 candidats à l'émigration irrégulière à majorité des subsahariens, apprend-on de source militaire. Certains d'entre eux, dans un état de santé très dégradé, ont reçu les soins nécessaires à bord des unités de la Marine Royale avant d’être ramenés aux différents ports du Royaume et remis à la Gendarmerie Royale pour les procédures administratives d'usage, précise-t-on de même source.

Libération

Le Maroc attaché à la stabilité et au développement du Sahel. Le Maroc demeure sincèrement attaché à la stabilité et au développement du Sahel, une région avec laquelle le Royaume partage une histoire commune et des liens humains forts, a affirmé vendredi le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, M. Nasser Bourita. Dans une déclaration à la presse à l'issue d'entretiens avec le Haut Représentant de l'Union africaine (UA) pour le Mali et le Sahel, Maman Sambo Sidikou, Bourita a relevé que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a toujours considéré que les approches simplistes au Sahel sont vouées à l'échec et que la région doit être appréhendée avec responsabilité et sérénité, tout en s'attaquant de manière globale à l’ensemble de ses contraintes.

Installation du nouveau consul honoraire du Maroc à Aalborg. Le nouveau Consul honoraire du Royaume du Maroc à Alborg (Danemark), Lars Siggaard Andersen, a été installé, samedi, dans ses fonctions lors d'une cérémonie organisée par l’ambassade du Maroc à Copenhague. Lors de cette cérémonie, marquée par la remise de l'Exequatur au nouveau consul honoraire, l’ambassadeur du Maroc au Danemark, Khadija Rouissi, a mis l'accent sur l'intérêt de ce consulat honoraire pour davantage de rapprochement entre les deux Royaumes. Elle a indiqué que l’ouverture de ce consulat honoraire à Alborg, avec circonscription consulaire sur la Région du Nord, Nordjylland, répond à la volonté du Maroc de renforcer sa présence et son action diplomatiques au Danemark notamment dans la grande Région du Nord aux potentialités économiques énormes.

Al Bayane

La FIJ pour "un procès juste et équitable" pour S. Raissouni et O. Radi, mais également pour les plaignants. Le secrétaire général de la Fédération internationale des journalistes (FIJ), Anthony Bellanger, a appelé à "un procès juste et équitable" tant pour les journalistes Souleymane Raissouni et Omar Radi, poursuivis dans le cadre de deux affaires distinctes de droit commun, que pour les plaignants, qui les accusent de viol. "Au nom de la Fédération internationale, nous appuyons toutes les démarches entreprises en matière de justice, notamment l'article 11 de la Charte d’éthique mondiale des journalistes qui précise : le journaliste s’interdira de se comporter en auxiliaire de police ou d’autres services de sécurité", a souligné Bellanger, cité dans une déclaration conjointe FIJ-SNPM.

Sahara: l'administration Biden douche les espoirs des milieux hostiles au Royaume (Politologue). La déclaration du porte-parole du Département d’État affirmant que la position des USA sur la reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur son Sahara reste "inchangée" est venue "doucher" les espoirs des milieux hostiles au Royaume qui devraient fatalement adapter leur approche à la vision américaine sur le sujet, affirme le politologue Mustapha Tossa. D’autant plus que "ces milieux hostiles avaient de grands espoirs de voir la nouvelle administration de Joe Biden faire marche arrière sur le Sahara marocain et que pour cela d’énormes moyens de lobbying, notamment algériens, ont été mobilisés dans les couloirs du pouvoir américain à Washington pour tenter de renverser la tendance", souligne le politologue dans une analyse publiée samedi sur le site Atlasinfo sous le titre "L’Amérique douche les ennemis du Maroc".

Al Massae

Le déficit commercial en hausse de 10,4% à fin mai. Le déficit commercial s'est établi à 80,95 milliards de dirhams (MMDH) à fin mai 2021, en hausse de 10,4% par rapport à la même période un an auparavant, selon l'Office des changes. Au titre des cinq premiers mois de l'année 2021, les exportations se sont situées à 126,68 MMDH, en hausse de 23,5%, alors que les importations ont augmenté de 18,1% à 207,64 MMDH, précise l'Office dans ses indicateurs mensuels des échanges extérieurs du mois de mai 2021. Le taux de couverture s'est situé ainsi à 61% à fin mai, contre 58,3% durant la même période de 2020, soit une amélioration de 2,7 points.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Le dirham s’apprécie de 0,24% face à l’euro du 24 au 30 juin. Le dirham s'est apprécié de 0,24% face à l’euro et s’est déprécié de 0,25% vis-à-vis du dollar américain, durant la période allant du 24 au 30 juin 2021, selon Bank Al-Maghrib (BAM). Au cours de cette période, aucune opération d’adjudication n’a été réalisée sur le marché des changes, indique BAM dans son dernier bulletin sur les indicateurs hebdomadaires. Au 25 juin 2021, l'encours des avoirs officiels de réserve de Bank Al-Maghrib s'est établi à 300,9 milliards de dirhams (MMDH), en quasi-stagnation d'une semaine à l'autre et en hausse de 3,6% en glissement annuel, précise la même source.

Rissalat Al Oumma

Port Tanger Med: mise en échec d'une tentative de trafic de 850 Kg de chira. Les éléments de la Sûreté nationale et de la douane opérant au Port Tanger Med ont mis en échec, dimanche matin, une tentative de trafic de 850 Kg de chira à bord d'un camion de transport international potant des plaques d'immatriculation étrangères. Dans un communiqué, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) indique que les opérations de contrôle et de fouille auxquelles a été soumis le camion avant son départ via la voie maritime se sont soldées par la saisie de quantités de drogue soigneusement dissimulées dans des cavités spécialement aménagées au niveau de la carrosserie de la remorque du véhicule. Les procédures d'enquête ont permis d'interpeller le chauffeur, poursuit le communiqué, précisant qu'il s'agit d'un ressortissant espagnol âgé de 48 ans.

Bayane Al Yaoum

Été 2021: 27 plages et un port de plaisance labellisés "Pavillon Bleu”. Le label "Pavillon Bleu" pour l'année 2021 a été décerné à 27 plages et à un port de plaisance du littoral marocain, a indiqué la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement. Il s'agit des plages Achakar (Tanger-Asilah), Aglou Sidi Moussa (Tiznit), Arekmane (Nador), Ba Kacem (Tanger-Asilah), Bouznika, Skhirate, El Moussafir (Dakhla), Essaouira, Foum El Oued (Laâyoune), Haouzia, Dalia (Fahs Anjra), Mdiq/(Mdiq-Fnideq), Oued Laou (Tétouan), Oum labouir (Dakhla), Safi ville, Souiria lkdima (Safi), Station touristique de Saïdia, Cap Beddouza (Safi), Sidi Abed (El Jadida), Sidi Ifni, Imintourga (Mireleft), Sidi Rahal 4e tranche, Oued Al Marssa (Fahs Anjra), Plage des Nations, Ain Diab Extension, Rifienne (Mdiq-Fnideq), Saidia Municipale ainsi que le Port de Plaisance de Saidia, a relevé la Fondation jeudi dans un communiqué.

Assahra Al Maghribia

Blanchiment de capitaux : Le Maroc a consacré une politique pénale économique efficace. Le Maroc a mis en place une politique pénale économique efficace pour prévenir et réprimer les crimes de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme, a affirmé Mohamed Abdennabaoui, président délégué du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire. '’Grâce à la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, le Maroc a initié de grands chantiers de réforme renforcés par la consécration de stratégies économiques et sociales constructives, fondées sur le développement du capital humain, la moralisation de la société, la consolidation des réformes structurelles et sectorielles, y compris la lutte contre les crimes financiers, à leur tête les crimes de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme’’, a dit Abdennabaoui, qui s’exprimait à une journée de communication organisée par le ministère de la justice à Tanger.

Al Alam

Qualité de la pastèque: le fruit est parfaitement conforme aux normes de sécurité sanitaire. Le ministère de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts dément "catégoriquement" les rumeurs qui circulent concernant la qualité de la pastèque mise sur le marché, rassurant que le fruit est parfaitement conforme aux normes de sécurité sanitaire des aliments. "Toutes les analyses effectuées démontrent une absence totale de contaminants de ce fruit (résidus de pesticides, métaux lourds et bactéries)", indique le ministère dans un communiqué. En dépit des démentis et explications présentés antérieurement et vu la persistance de quelques fausses informations totalement infondées et rumeurs à ce sujet, le ministère explique que les différentes analyses effectuées par l'Office nationale de Sécurité Sanitaire des produits Alimentaires (ONSSA), dans le cadre du plan de surveillance et de contrôle de la pastèque durant la campagne en cours (année 2021), ont révélé l'absence de contaminants dans ce fruit, en l'occurrence les résidus des pesticides, des métaux lourds (plomb et cadmium) et des bactéries (salmonelles et coliformes).

Al Ahdath Al Maghribia

El Otmani attire l'attention sur l'évolution préoccupante de la situation épidémiologique. La situation épidémiologique liée à la pandémie de coronavirus au Royaume devient préoccupante après la hausse des nombres de cas de contamination et des cas actifs qui ont presque doublé durant les deux dernières semaines, outre le nombre croissant des cas critiques et le taux élevé d'occupation des hôpitaux, a affirmé le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, appelant à davantage de vigilance et de précaution. Intervenant à l'ouverture du Conseil de gouvernement, El Otmani a souligné que vu ce développement, le gouvernement a décidé de tenir à nouveau ses réunions hebdomadaires à distance pour réaffirmer le caractère sérieux de la situation qui ne doit souffrir d'aucune sous-estimation et pour donner un signal fort et clair aux citoyens.

Al Yaoum Maghribi

L'économie circulaire du plastique, un "chantier collectif". La construction d’une économie circulaire du plastique est un chantier collectif qui doit impliquer toutes les parties prenantes concernées, a souligné le Fonds Mondial pour la Nature (WWF)- Maroc à l'occasion de la journée mondiale sans sacs plastiques. Dans un communiqué, le Fonds a mis l'accent sur le rôle que toutes les parties prenantes doivent jouer "afin de trouver les modèles les mieux adaptés aux spécificités régionales et nationales". Le Maroc, en tant que pays qui a fait le choix de s’orienter vers une économie verte à travers plusieurs chantiers institutionnels liés aux divers objectifs de développement durable, a, dès 2016, interdit l’utilisation des sacs en plastique au niveau national, a rappelé WWF-Maroc.