Revue de presse quotidienne

Publié le Lundi 12 Juillet 2021 à 11:03 | MAP


Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de lundi:


Le Matin :

• La CEN-SAD salue le projet de fabrication du vaccin contre la Covid-19 au Maroc. La Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CEN-SAD) a salué la signature de trois accords de coopération entre le Maroc et la Chine pour la production locale du vaccin contre la Covid-19 et autres vaccins. "De toute évidence, ce projet structurant et novateur, s'inscrit dans le cadre de la volonté de Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc, de doter le Royaume de capacités industrielles et biotechnologiques complètes et intégrées, dédiées à la fabrication de vaccins au Maroc", souligne la CEN-SAD dans un communiqué. Cette initiative royale, relève la CEN-SAD, va de pair avec les dispositions de l'Agenda 2063 de l'Union africaine par lequel le continent africain dispose désormais d'un pôle d'excellence en biotechnologies à même de lui préserver son indépendance médico-technologique face aux risques sanitaires actuels ainsi qu'aux pandémies émergentes.

• Lancement à Dakhla d’une plateforme numérique d’accompagnement des MRE porteurs de projets. La ministre déléguée chargée des Marocains résidant à l’étranger a procédé, à Dakhla, au lancement officiel de la plateforme numérique de mentorat et d’accompagnement des porteurs de projets «https://mreinvest.marocainsdu-monde.gov.ma/». La nouvelle plateforme numérique permettra aux Marocains du monde d’accéder à l’information et de se renseigner sur les procédures liées à l’investissement au Maroc, ainsi que le climat des affaires, et les potentiels dont regorgent les différentes régions du Royaume, en plus des opportunités disponibles dans le domaine de l’investissement et de l’accompagnement institutionnel pour la création des entreprises au Maroc.

L’Economiste :

• PPP : mode opératoire pour les collectivités locales. L’intégration des collectivités territoriales dans la liste des acteurs à habilités à nouer des partenariats public-privé (PPP) est l’un des principaux apports de la dernière réforme de la loi régissant cette procédure. Aujourd’hui le ministère de l’Intérieur vient d’élaborer un avant-projet de décret, fixant les modalités d’application de ce dispositif. Ce texte est actuellement soumis à la consultation publique au niveau du Secrétariat général du gouvernement (SGG). Dans les détails, cet avant-projet de décret porte sur l’application d’une série d’articles de la loi sur les PPP, notamment l’article 2 sur l’évaluation préalable, l’article 4 sur les modes de passation, l'article 5 sur le dialogue compétitif, l’article 8 sur l’offre économiquement la plus avantageuse. • Assurances : Ces chantiers qui traînent toujours. Le secteur des assurances, qui a montré sa résilience et la solidité de ses fondamentaux techniques malgré le contexte difficile lié à la crise sanitaire, n’a toujours pas mis en place l’assurance Takaful. Les textes d’application, promis pour le début de l’année, n’ont toujours pas été publiés. La réforme du référentiel de solvabilité, avec l’introduction du nouveau cadre prudentiel de solvabilité basée sur les risques (SBR), prend également du retard.

Aujourd’hui le Maroc :

• Tanger : 21 millions DH pour la végétalisation de l’ancienne décharge publique. Contribuer à la préservation de l’environnement et l’amélioration de la qualité de cadre de vie des riverains. Tel est l’objectif principal du projet de végétalisation de l’ancienne décharge publique de Tanger, que les autorités ont décidé fin mars de fermer complètement, suite à l’entrée en vigueur du nouveau Centre d’enfouissement et de valorisation des déchets ménagers et assimilés, situé à douar Skedla dans la commune rurale d’Al Menzla et celui de reconversion des déchets à Hrarech (route de Tétouan). D’une enveloppe budgétaire globale de 21 millions de dirhams, ce projet est le fruit d’une convention de partenariat, dont les dispositions viennent d’être approuvées lors de la dernière session ordinaire du Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CR-TTA) au titre du mois de juillet. Le projet vient répondre aux attentes et à la mobilisation des représentants de la société civile locale et les militants écologistes qui ont toujours appelé à la fermeture de cet ancien dépotoir sauvage et sa transformation en un espace vert.

• Souss-Massa : La société civile s'engage pour la promotion des droits des personnes en situation d’handicap. Un projet visant la promotion des droits des personnes en situation d’handicap (PSH) a été lancé, à Agadir, en présence d’un aréopage d’acteurs associatifs. Initié par l’Association de l’Enfance Handicapée (AEH), le projet intitulé "Ensemble pour la participation socio-économique de tous" vise à améliorer l'accès des PSH à des services de base de qualité à travers l’appui aux centres d’orientation et d’assistance à cette catégorie de la société. Financé par l’Union européenne (UE) en partenariat avec la Coordination Régionale de l’Entraide Nationale et 06 organisations des PSH et des enfants sans soutien familial dans la région Souss-Massa, ledit projet entend l’accompagnement des acteurs des établissements de protection sociale, la structuration des services de soutien social et le ciblage des PSH du milieu rural pour promouvoir davantage leurs droits d’accès à la santé, la scolarisation et l’insertion professionnelle.

Maroc le Jour :

• Climat :“Le Maroc, un grand partenaire pour le Royaume-Uni”. Le Royaume-Uni considère le Maroc comme "un grand partenaire" en matière de lutte contre le changement climatique, a affirmé, à Casablanca, l'ambassadeur régional pour l'Afrique et le Moyen-Orient de la Conférence des Parties des Nations Unies sur le changement climatique (COP26), Janet Rogan. S'exprimant lors d'une rencontre sur "le rôle du secteur privé dans une transition bas carbone résiliente au changement climatique", initiée par la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'Environnement, en partenariat avec l'Ambassade du Royaume-Uni à Rabat, Mme Rogan a indiqué qu'à travers cette visite, le Royaume-Uni, pays hôte de la COP26 , œuvre à accompagner les acteurs du secteur privé dans la transition vers une économie bas carbone et résiliente au changement climatique.

• Procès à distance: 207.489 affaires mises au rôle au premier semestre 2021. Un total de 9.980 audiences ont été tenues à distance dans les différents tribunaux du Royaume au premier semestre de 2021, durant lequel 207.489 affaires ont été mises au rôle, a indiqué vendredi le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ). Le Conseil a précisé que 71.698 décisions ont été rendues par les tribunaux et que 241.743 détenus ont bénéficié du dispositif de procès à distance pendant la même période. Ce chantier, dont les résultats s'avèrent très significatifs, intervient en consécration des valeurs d'ouverture et de communication autour des mesures adoptées par le CSPJ, afin d'enrayer la propagation du coronavirus au Maroc, souligne-t-on.

L’Opinion :

• Covid-19 : Le Maroc, 24ème pays le plus sûr au Monde. La gestion de la crise sanitaire a permis au Royaume de se classer en haut de l'échelle de classement de l’indice de sécurité du magazine Global Finance. Le rapport de cette année a intégré la gestion de la Covid-19 comme paramètre d’évaluation, vu l'impact dévastateur du virus sur le monde entier. Le Maroc est ainsi classé à la 24ème place. Le Royaume a obtenu un score de 8,05, ce qui signifie qu’il est considéré comme l’un des pays ayant pu gérer efficacement l’épreuve du Covid-19 en maîtrisant la mortalité et en appliquant une vaccination stable et régulière.

• Dakhla/1ére édition "Invest Days": l'accompagnement des investisseurs marocains à l’étranger en débat. Les moyens d’accompagnement des investisseurs marocains à l’étranger ont été au centre des débats lors de la 1ére édition des journées d'investissement Invest Days tenue, à Dakhla, à l’initiative du ministère délégué chargé des Marocains résidant à l'étranger. Le programme de cette rencontre ambitionnait d'augmenter le taux d'investissement des Marocains du monde dans les provinces du Sud et au Maroc en général, à travers des mécanismes institutionnels d’accompagnement pour qu’ils puissent être des acteurs principaux dans l’économie nationale et dans leurs pays de résidence dans le cadre de la diplomatie économique.

Al Bayane:

• Chami plaide pour une stratégie intégrée visant à impliquer les jeunes dans la vie sociale, économique et politique. Le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Ahmed Réda Chami, a souligné, à Salé, l'urgente nécessité d’élaborer et de mettre en œuvre une stratégie intégrée visant à impliquer pleinement la jeunesse dans la vie économique, sociale et politique. "Assurer une cohérence de l’action en faveur de la jeunesse est aujourd’hui devenue une nécessité urgente, et requiert l'implémentation d’un modèle de gouvernance efficient pour libérer les énergies latentes des jeunes", a-t-il indiqué dans une allocution à l’occasion d’une table ronde organisée par la Fondation Fkih Tetouani en partenariat avec le CESE et consacrée à la présentation du rapport du Conseil relatif à "une nouvelle initiative nationale intégrée pour la jeunesse marocaine". Il a également souligné l’importance d’impliquer les jeunes dans la mise en œuvre de la stratégie intégrée qui leur est dédiée. • Le statut général de la fonction publique adopté. La Chambre des représentants a adopté à l'unanimité, jeudi lors d’une séance plénière, le projet de loi n°39.21 complétant le Dahir n°1.58.008 du 24 février 1958, portant statut général de la fonction publique. Ce projet de loi vise à compléter l’article 4 du Dahir n°1. 58.008 en inscrivant les professionnels de la santé exerçant dans le secteur public sur la liste des catégories professionnelles non concernées par ce Dahir, afin de permettre l'élaboration, en vertu d'un texte législatif, d'un statut qui leur est propre définissant notamment leurs droits et obligations professionnels, en harmonie avec les spécificités de leurs missions au sein du système de santé et des défis et enjeux auxquels ils sont confrontés.

Libération :

• Des professionnels du tourisme débattent à Agadir des moyens de relancer le secteur. Des professionnels du tourisme à Souss-Massa ont organisé, à Agadir, une rencontre pour débattre des moyens à même d'assurer une bonne relance du secteur dans la région. "Les signaux de reprise sont visibles après l'allègement des restrictions anti-Covid19 et l’arrivée des premiers MRE et touristes à Agadir", ont souligné les intervenants lors de ce conclave, mettant l'accent dans ce sens, sur la nécessité de repenser la stratégie adoptée par les établissements d'hébergement. “Les établissements hôteliers sont amenés à être innovants, à améliorer leurs services et offres pour mieux répondre aux exigences de la clientèle”, ont-ils insisté au cours de cette rencontre tenue à l'initiative de la Fédération Nationale de l'Industrie Hôtelière (FNIH) en partenariat avec l’Association de l’industrie hôtelière Agadir (AIHA).

• Hausse de l'IPC dans les principales villes de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima en mai dernier. L'Indice des prix à la consommation (IPC) a connu, au cours du mois de mai dernier, une hausse oscillant entre 0,2% et 0,5% dans les principales villes de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, selon la direction régionale du Haut-commissariat au plan (HCP). Cette hausse est principalement attribuable à l'augmentation de l'indice des produits alimentaires et non alimentaire dans les villes de Tanger, Tétouan et d'Al Hoceima, précise une note de la direction régionale. La ville d'Al Hoceima a ainsi affiché une hausse de l'IPC de 0,5% en mai dernier, par rapport à un mois auparavant, en raison d'une hausse de 0,7% des prix des produits alimentaires et de 0,1% de l'indice des produits non alimentaires.

Al Massae

Maroc: Les réserves en devises dépassent 320 MMDH en 2020 (rapport). Les réserves en devises du Maroc ont affiché une hausse spectaculaire d'environ 290% durant la période allant de 2002 à 2020 pour s'établir à 320,3 milliards de dirhams (MMDH) au titre de l'année écoulée, ressort-il d'un rapport sur le bilan de l'action gouvernementale 2017-2021. "Les réserves en devises constituent l'une des plus importantes garanties dont les pays disposent pour couvrir leurs échanges extérieurs. En effet, les réserves nationales en devises sont passées de 105 MMDH en 2002 à 320,3 MMDH en 2020, soit une hausse de près de 290%", indique la même source. Le rapport met également en avant le dynamisme économique national, qui se reflète dans l'évolution des échanges extérieurs du Royaume, notant que le développement de l'industrialisation s'est traduit par une hausse des importations, notamment celles d'équipements industriels et d'énergie.

Aïd Al-Adha: Règlement anticipé des salaires des fonctionnaires le 16 juillet (TGR). a Trésorerie Générale du Royaume (TGR) procèdera, vendredi prochain, au règlement des traitements et salaires des fonctionnaires et agents de l'Etat et des collectivités territoriales au titre du mois de juillet 2021 et ce, à l'occasion de l'avènement de l'Aïd Al-Adha. "À l'occasion de l'avènement de l’Aïd-Al-Adha, le ministère de l'Economie, des finances et de la réforme de l'administration annonce que la Trésorerie Générale du Royaume procèdera, à titre exceptionnel, au règlement des traitements et salaires des fonctionnaires et agents de l'Etat et des collectivités territoriales au titre du mois de juillet 2021, le vendredi 16 juillet 2021", indique un communiqué de la TGR.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Arrestation en Italie d'un Marocain responsable au sein de "Daech" sur la scène syro-irakienne. Les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) ont procédé, vendredi, en étroite coordination avec les services de sécurité italiens en charge des affaires de terrorisme, à l'arrestation d'un citoyen marocain qui occupait des postes de responsabilité au sein de l'organisation terroriste "Daech" dans ses bastions traditionnels sur la scène syro-irakienne, indique samedi la DGST. La coordination sécuritaire et l'échange d'informations et de renseignements entre les services de la DGST et leurs homologues italiens ont permis de localiser et d'arrêter le suspect, alias "Abi Al-Barae", en Italie, qui a réussi à immigrer illégalement en Europe en provenance des lieux de combat sous contrôle de "Daech", précise la DGST dans un communiqué.

El Malki appelle à la création d'un Forum parlementaire maroco-mauritanien. Le président de la Chambre des Représentants, Habib El Malki a appelé à la création d’un forum parlementaire maroco-mauritanien qui se réunira de manière périodique dans les deux pays, et qui sera un espace de dialogue et d’échange de vues sur les moyens de hisser les relations bilatérales pour davantage de solidarité et de coopération. Cet appel a été lancé lors d’une rencontre de M. El Malki avec une délégation parlementaire de l'Assemblée nationale mauritanienne conduite par le premier vice-président, Sidney Sokhona, en marge de la réunion de consultation des présidents des parlements africains, qui s'est tenue jeudi à Rabat.

Rissalat Al Oumma

Rabat: Les présidents de parlements africains saluent les efforts du Maroc, sous la Conduite de SM le Roi, pour affirmer la souveraineté africaine dans le domaine des vaccins. Les présidents de parlements africains ont salué, dans un "Appel pour les vaccins et des médicaments pour tous en Afrique", les efforts consentis par le Maroc sous la Conduite de SM le Roi Mohammed VI pour affirmer la souveraineté africaine dans le domaine des vaccins. Dans ce document, issu de la réunion de consultation des présidents des parlements africains qui s'est tenue à Rabat, les participants ont exprimé leur appréciation des efforts consentis par le Maroc sous la Conduite de SM le Roi Mohammed VI pour affirmé la souveraineté africaine dans le domaine des vaccins, "efforts qui se sont traduits par le lancement d'un projet de fabrication et de mobilisation du vaccin anti-Covid-19 et d'autres vaccins au Maroc". Parution de l'ouvrage "MAP, une certaine histoire du Maroc 1959-2020". "MAP, une certaine histoire du Maroc 1959-2020" est l'intitulé d'un nouvel ouvrage de l'Agence marocaine de presse (MAP), paru récemment, qui se fixe l'objectif ambitieux de présenter l'histoire du Maroc contemporain à travers le prisme des dépêches de la MAP. Cet ouvrage de près de 600 pages, qui regroupe des dépêches traitant d'événements charnières de l'histoire du Royaume, trouve en son milieu plusieurs pages dédiées à une sélection de photos des moments phares des annales du Maroc. Dans la préface de cet ouvrage intitulé "un traité de marocanité", le Directeur général de l'Agence, Khalil Hachimi Idrissi, qualifie cet ouvrage de "vraie gageure", un défi qui, à mesure que le projet avançait, laisse apparaître des difficultés parfois rédhibitoires.

Al Alam

SM le Roi félicite le Raja Club Athletic suite à sa consécration à la Coupe de la CAF. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations aux membres du Raja Club Athletic, à l’occasion de sa consécration à la Coupe de la Confédération Africaine de Football (CAF-2021). Dans ce message, le Souverain a fait part de Ses vives félicitations au Club casablancais, sa direction, ses cadres administratifs et techniques et son public, pour cette victoire et cette consécration continentale méritée.

La taxe carbone, une opportunité pour renforcer le "Made in Morocco". La taxe carbone constitue une opportunité pour renforcer la compétitivité du "Made in Morocco" et faire du Royaume une destination de production industrielle neutre en carbone, a affirmé, vendredi à Casablanca, le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj. "Au-delà des contraintes que cette taxe engendrerait pour l'industrie et pour l’export, cela pourrait être aussi une opportunité pour renforcer la compétitivité du +Made in Morocco+", a relevé Alj qui s’exprimant lors d’une rencontre sur "Le rôle du secteur privé dans une transition bas carbone résiliente au changement climatique", initiée par la CGEM et la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'Environnement, en partenariat avec l'Ambassade du Royaume-Uni à Rabat.

Assahra Al Maghribia

ONCF/FNM: Lancement de l'offre "Train'Art" pour la promotion du voyage à la découverte des musées du Maroc. L’offre "Train'Art", fruit d'une convention de partenariat entre l'Office national des chemins de fer (ONCF) et la Fondation nationale des musées (FNM) pour la promotion du voyage à la découverte des musées du Maroc, a été lancée. Cette offre donne, jusqu'au 30 septembre, un accès avec une réduction de 30% aux détendeurs d'un billet de train, valable à destination de 9 musées de la FNM à Tanger, Rabat, Tétouan, Safi et Marrakech. Le concept de voyage "Train'Art" vise à encourager les clients de l’ONCF, toutes catégories confondues, à voyager individuellement ou en groupe pour découvrir les musées relevant de la FNM, tout en bénéficiant, selon un calendrier promotionnel, d’un accès avec réduction de 30% valable dans l’ensemble des musées relevant de la FNM sur simple présentation du ticket de voyage.

Benmoussa présente à la Ligue des associations régionales les conclusions du rapport sur le NMD. Le président de la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD), Chakib Benmoussa, a présenté à la Ligue des associations régionales, samedi à Rabat, les conclusions du rapport sur le Nouveau modèle de développement (NMD). Cette rencontre, tenue au siège de l'Association Ribat al Fath en présence des représentants des associations membres de la Ligue, a été l'occasion d'échanger avec Benmoussa autour des aspects du NMD relatifs notamment aux régions, à la justice, à la diplomatie parallèle, à la régionalisation avancée et à la santé. Dans une déclaration à la presse à cette occasion, le président de la Ligue des associations régionales, Abdelkrim Bennani, a indiqué que cette rencontre intervient conformément au Hautes instructions royales consistant à ce que les conclusions et les recommandations du NMD soient restituées auprès des citoyens et des différents acteurs à travers toutes les régions du Royaume.

Al Yaoum Al Maghribi

Relations maroco-espagnoles: le limogeage de Arancha Gonzalez Laya est un premier pas pour corriger la trajectoire. Le limogeage de l'ex-ministre espagnole des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez Laya, est un premier pas pour corriger la trajectoire des relations maroco-espagnoles, a indiqué, samedi, le politologue et président du Centre Atlas d'analyse des indicateurs politiques et institutionnels, M. Mohamed Bouden. Dans une déclaration à la chaîne de télévision "M24", M. Bouden a souligné qu'Arancha Gonzalez Laya représentait un élément de tension dans les relations maroco-espagnoles, et que son éviction à l'occasion d’un remaniement ministériel surprise peut être interprétée comme un premier pas pour corriger la trajectoire, au cas où l'Espagne dispose d'une volonté de formuler des principes de base de ses relations avec le Maroc, fondés sur le partenariat et le bon voisinage.

Marrakech : Les enjeux de la flexibilité du dirham en débats. Les enjeux de la flexibilité du dirham ont été au cœur d'une conférence-débat organisée, vendredi à Marrakech, par l’Association Marocaine des Salles de Marchés (AMSM). Initiée avec l’appui effectif de Bank Al Maghrib (BAM) et de l’Office de Changes, et en collaboration avec l’Association des Femmes Chefs d’Entreprises (AFEM-Marrakech-Safi) et l’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX, section de Marrakech-Safi), cette rencontre visait à informer et à sensibiliser les PME-TPE quant aux enjeux de la flexibilisation du dirham. Cette conférence-débat a été l’occasion de vulgariser auprès de l’important tissu des très petites, petites et moyennes entreprises les concepts fondamentaux liés au risque de change et les moyens mis à la disposition des sociétés par les banques ainsi que par la tutelle pour anticiper et maîtriser ces opérations.

Al Ahdath Al Maghribia

Listes électorales générales: Les tableaux rectificatifs consultables du 9 au 15 juillet. Le ministre de l’Intérieur informe les citoyennes et les citoyens que les tableaux rectificatifs des listes électorales générales, comportant les décisions des commissions administratives, ont été mis à la disposition du public pour consultation, du 9 au 15 juillet, aux bureaux de l’autorité administrative locale et aux services des communes et arrondissements. Cette mesure s’inscrit dans le cadre des préparatifs des élections des membres des conseils communaux et régionaux et des membres de la Chambre des représentants, prévues le 8 septembre 2021, et suite à la clôture des réunions des commissions administratives chargées de la révision des listes électorales générales, sous la présidence des magistrats et relatives à l’examen des nouvelles demandes d’inscription et les demandes de transfert des inscriptions ainsi que pour corriger les éventuelles erreurs dans les listes actuelles et procéder aux radiations légales.

Baccalauréat: 399 individus interpellés pour leur implication présumée dans des actes de fraude et autres affaires (DGSN). Les opérations sécuritaires menées par les services de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) pour la répression de la fraude lors des sessions normale et de rattrapage des examens du baccalauréat au titre de l'année scolaire 2020-2021 ont permis l'interpellation de 399 personnes à l'échelle nationale, dont 343 soupçonnées d'avoir commis des actes de fraude. Pour le reste des personnes interpellées, elles sont soupçonnées d'être impliquées dans des affaires liées à des crimes de droit commun, dont des affaires d'atteinte aux personnes et aux biens et de possession d'objets prohibés, indique, jeudi, un communiqué de la DGSN.

Bayane Al Yaoum

L’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 10 août. Le Conseil de gouvernement a adopté le projet de décret n°2.21.507 portant prorogation jusqu’au 10 août 2021 de la date d'effet de l'état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national et ce, dans le cadre des efforts de lutte contre la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19). Ce projet de décret s'inscrit dans le souci des pouvoirs publics de continuer à assurer l’efficacité et l'efficience des mesures et dispositions prises pour faire face à la propagation de la pandémie de Covid-19.

Covid-19: La vaccination élargie à la tranche d'âge 35-39 ans. La campagne nationale de vaccination contre le nouveau coronavirus (Covid-19) a été élargie aux personnes âgées entre 35 et 39 ans, a annoncé vendredi le ministère de la Santé. Les personnes âgées de plus de 40 ans qui ne se sont pas encore fait vacciner sont appelées à se rendre aux centres de vaccination pour recevoir leurs doses, a insisté le ministère dans un communiqué. Le ministère a aussi exhorté toutes les catégories ciblées à continuer leur adhésion à cet important chantier national, dans le but de parvenir à l'immunité collective.