Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain
           

Revue de presse quotidienne

Publié le Mercredi 28 Juillet 2021 | MAP



​Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de mercredi :


Le Matin :

• Le Malawi ouvre demain un consulat à Laâyoune, la 24e représentation diplomatiques dans les provinces du Sud. Le ministre malawien des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Eisenhower Nduwa Mkaka, a annoncé, mardi à Rabat, la décision de son pays d'ouvrir un consulat jeudi à Laâyoune. S'exprimant lors d'un point de presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, le chef de la diplomatie du Malawi a indiqué que son pays a décidé d'ouvrir également une ambassade à Rabat. Le ministre malawien a réitéré, à cette occasion, le soutien ferme et constant de son pays à la souveraineté du Royaume sur son Sahara et à son intégrité territoriale. Nduwa Mkaka a, en outre, exprimé la gratitude de son pays à SM le Roi Mohammed VI suite au don fait par le Royaume d'équipements sanitaires à plus d’une vingtaine de pays africains issus des cinq régions du continent.

• Tanger Med: prise de participation de 35% dans le capital de Marsa Maroc. L'Etat procédera à la cession au profit du groupe Tanger Med, d'une participation stratégique à hauteur de 35% du capital social de la Société d'Exploitation des Ports, Marsa Maroc et ce, avec un prix de 5,48 milliards de dirhams (MMDH) coupon Marsa Maroc 2020 attaché. Cette opération est soumise à la levée de certaines conditions suspensives réglementaires et sera réalisée sur le marché de blocs, indique Marsa Maroc dans un communiqué, précisant que l'Etat conservera une détention directe de 25% du capital social et des droits de vote de Marsa Maroc. Cette opération s'inscrit dans le cadre des Hautes Orientations Royales relatives à la réforme du secteur public, souligne la même source.

L’Economiste :

• Ecosystème Renault : taux d’intégration à 80% d’ici 2025. Renault Group Maroc et le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte et du Numérique viennent de signer une convention qui fixe de nouveaux objectifs pour le développement de l’écosystème Renault. En vertu du nouvel accord, le groupe renforce son engagement pour développer l'écosystème Renault, avec la signature d’une nouvelle phase portant l’objectif de sourcing local à 2,5 milliards d’euros d’ici 2025 et une cible de 3 milliards d’euros. Renault Group Maroc s’engage également à porter son taux d’intégration à un objectif cible de 80% à terme.

• Collectivités territoriales : la gestion des conseils dématérialisée. C’est officiel. La gestion des conseils communaux et régionaux est dématérialisée via la plateforme "Majaliss.ma". Celle-ci vient d'être lancée par une circulaire du ministre de l’Intérieur. La généralisation de cette plateforme interactive est désormais effective. La première étape de généralisation ciblera tous les conseils régionaux, préfectoraux et provinciaux ainsi que les conseils communaux de plus de 100.000 habitants. La seconde étape, qui s’étalera sur l’année 2022, concernera le reste des conseils du Royaume. Parmi les objectifs escomptés de la dématérialisation, figurent notamment une meilleure visibilité sur l’état d’avancement des dossiers, l’optimisation des délais de validation et la fiabilisation des échanges entre élus et administration.

Maroc le Jour :

• El Otmani appelle les jeunes à une forte adhésion à l’action politique. Le secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD), Saad Dine El Otmani, a appelé les jeunes à une forte adhésion à l’action politique étant donné que cette catégorie sociale représente le pilier de la nation et son avenir pour la réalisation du développement escompté. El Otmani, qui intervenait à distance lors de la cérémonie d’ouverture de la 17è Rencontre nationale de la jeunesse du PJD, organisée à Marrakech jusqu’au 30 juillet courant, a relevé que "l’adhésion des jeunes à l’action politique est de nature à enrichir et à renforcer la pratique démocratique qui permet à notre pays de marcher à pas sûrs vers la réussite". La pratique de l’action politique avec persévérance, tout en s’armant de vigilance et de valeurs nobles, est de nature à rendre la réforme une réalité loin de tout élitisme intellectuel ou rêves difficiles à mettre en œuvre, a-t-il insisté.

• Maroc Telecom compte près de 74 millions de clients au S1-2021. Le nombre de clients du Groupe Maroc Telecom a atteint près de 74 millions au titre du premier semestre 2021, en hausse de 7,5% par rapport à fin juin 2020. Cette évolution est attribuable à la hausse soutenue des parcs dans les filiales (+11,1%), explique le groupe dans un communiqué sur ses résultats semestriels. Le parc Mobile s'est élevé à 19,6 millions de clients, en augmentation de 0,3% en un an, tiré par le parc prépayé qui gagne 1,7% sur le deuxième trimestre, relève la même source. Celui Fixe s'est amélioré de 1% sur un an pour enregistrer près de 2 millions de lignes à fin juin 2021, précise le groupe, ajoutant que le parc Haut Débit a progressé de 3,3% à 1,7 million d'abonnés.

Aujourd’hui le Maroc :

• Déchets plastiques agricoles : une plateforme de recyclage en projet dans le Souss. L’Association Agrotechnologies du Souss-Massa (AgroTech) construira une nouvelle plateforme de recyclage des déchets plastiques agricoles dans la région Souss-Massa. Dans les détails, d’après l’étude réalisée en 2020 par ladite Association et financée par le Conseil régional du Souss Massa, le gisement annuel des déchets plastiques agricoles (DPA), issus essentiellement des cultures sous abris-serre, de la région Souss- Massa, est de l’ordre de 55.000 tonnes en 2018/2019 et il est en progression constante d’une année à l’autre. En vue d’assurer la mitigation des impacts environnementaux de ces déchets et les convertir en une ressource à travers une valorisation - matière par recyclage, un des piliers du modèle économie circulaire, il a été décidé d’examiner les scénarios possibles pour la création d’une plateforme de recyclage de ces déchets.

• Contrats de performance EEP : les Académies d’éducation pour commencer. Alors que la majorité pense aux vacances, pour d’autres la rentrée est déjà là. C’est le cas pour le secteur de l’éducation nationale où l’heure est à la mobilisation et aux préparatifs. Dans ce sens, les Académies régionales d’éducation et de formation (AREF) s’apprêtent à signer, ce mercredi, avec le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique d’un côté et le ministère de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration de l’autre des contrats de performance. Objectif : offrir une feuille de route plus précise en termes de gestion et de financement pour les 12 AREF du Royaume. Plus concrètement, les Académies vont s’engager à réaliser des objectifs et performances chiffrés selon un calendrier établi à l’avance. Dans ce sens, le contrat de performance sera pluriannuel mais les parties concernées s’engagent à faire le point périodiquement sur les progrès réalisés.

L’Opinion :

• La Chine et le Maroc, deux pays qui montent en puissance grâce à leur stabilité. "La Chine et le Maroc sont deux pays qui montent en puissance grâce à la stabilité socio-politique dont ils disposent et aux politiques efficaces qui ont été mises en place", a affirmé l’ambassadeur de la République Populaire de Chine au Maroc, Li Changlin. "Ce sont également deux pays qui ont l’ambition de répondre aux aspirations de leurs peuples, comme le fait actuellement le Maroc avec le Nouveau modèle de développement”, a ajouté le diplomate. En plus de la coopération industrielle, le secteur du tourisme a également une place prépondérante dans le cadre de notre coopération, a souligné Li Changlin, rappelant que les touristes chinois au Royaume ont dépensé en 2019 plus de 264 millions de DHS. "Le Maroc est le seul pays africain où il y a 3 instituts Confucius pour apprendre la langue et la culture chinoises", a-t-il fait remarquer dans un entretien.

• Guelmim-Oued Noun: la valorisation des ressources hydriques nécessite une gestion intégrée et efficiente. La valorisation des ressources hydriques, notamment des eaux souterraines, dans la région de Guelmim-Oued Noun nécessite une gestion intégrée et efficiente, a souligné le directeur de l'Agence du bassin hydraulique de Drâa-Oued Noun (ABHDON), Abdelati Kaimi. En vue de faire face à la pression sur les ressources hydriques, il importe de favoriser une gestion optimale de la demande et la rationalisation de l'usage de l'eau, selon une approche participative impliquant tous les parties prenantes à cette question, a-t-il indiqué, mettant l’accent sur les efforts de toutes les parties prenantes ayant permis à l'ABHDON d’élaborer un schéma directeur de développement intégré des ressources en eaux dudit bassin.

Al Bayane :

• Le port Dakhla Atlantique, un projet stratégique qui confirme l'engagement panafricain du Royaume. Le port Dakhla Atlantique, un mégaprojet structurant du nouveau modèle de développement des provinces du Sud, incarne l'engagement du Maroc en faveur de l'Afrique et son adhésion aux efforts visant la consolidation des liens de coopération et de partenariat avec ses frères dans le continent. Ce projet stratégique qui vient renforcer les infrastructures de la région Dakhla-Oued Eddahab, tend à raffermir davantage les liens économiques et commerciaux entre le Maroc et sa profondeur africaine et constituera une interface maritime d'intégration économique et un hub de rayonnement continental et international. Objet d’une convention spécifique signée devant SM le Roi Mohammed VI, en février 2016, ce mégaprojet s’inscrit parfaitement dans le cadre des Hautes orientations du Souverain, réitérées dans Son discours à l’occasion du 45ème anniversaire de la Marche verte.

• Les exportations marocaines vers le Brésil en hausse de plus de 13% au premier semestre. Les exportations marocaines vers le Brésil ont atteint plus de 574 millions de dollars au premier semestre de cette année, soit une hausse de 13,91% par rapport à la même période en 2020, a appris la MAP auprès du ministère brésilien de l’Économie. Au cours de la même période en 2020, les exportations du Royaume était de 504 millions de dollars. Durant le premier semestre de cette année, le Maroc a dégagé un excédent commercial de près de 364 millions de dollars avec la première économie sud-américaine, en hausse de 55,28% par rapport aux six premiers mois de l’année dernière. Par ailleurs, le Royaume a importé près de 210,4 millions de dollars de produits brésiliens entre janvier et juin 2021, 22,02% de moins en comparaison avec la même période de l’année dernière (269,8 millions de dollars).

Libération :

• Les récentes mesures préventives annoncées par le gouvernement pour lutter contre la pandémie du coronavirus (Covid-19) porteront leurs fruits dans deux semaines, a indiqué le coordonnateur du Centre national des opérations d'urgence de santé publique au ministère de la Santé, Mouad Mrabet, soulignant que le système national de santé est toujours résilient face à la rechute épidémiologique actuelle. Mrabet, qui était l'invité, lundi, de l'émission matinale de la Radio d'information marocaine (RIM RADIO), a estimé que le gouvernement sera appelé de prendre des mesures plus strictes si la situation continue de s'aggraver en raison du non-respect de la part des citoyennes et citoyens des mesures de prévention, notant que le Maroc fait face à une nouvelle vague de propagation du SARS-CoV-2, qui en est à sa cinquième semaine. Le responsable a averti que la propagation rapide du virus risque de compromettre tous les progrès réalisés par le Maroc en matière de lutte contre la pandémie.

• Diffusion d'un nouveau programme radio pour l'apprentissage de l’anglais en septembre. Le ministère de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, la Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT) et le British Council au Maroc ont signé, lundi à Rabat, un accord de partenariat pour la diffusion d'un nouveau programme radio pour l’apprentissage de la langue anglaise, à partir de septembre prochain. Ce programme, intitulé "English Time" et destiné aux jeunes apprenants, se compose de 43 épisodes d'une durée de 15 minutes chacun et offre aux enfants et à leurs parents la possibilité de pratiquer et d'appliquer l'anglais, en se concentrant sur les compétences de base de la langue, indique-t-on dans un communiqué conjoint..

Al Massae :

Secteur primaire: Six régions créent 73% de la valeur ajoutée en 2019. Six régions ont créé un peu près des trois quarts (73%) de la valeur ajoutée du secteur primaire au titre de l'exercice 2019, ressort-il d'une note d'information du Haut-Commissariat au Plan (HCP) relative aux comptes régionaux de 2019. Il s'agit des régions de Rabat-Salé-Kénitra, de Fès-Meknès, de Casablanca-Settat de Marrakech-Safi, de Souss-Massa et de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, précise la même source, ajoutant les activités primaires (agriculture et pêche) constituent 12,1% du produit intérieur brut (PIB) au niveau national en 2019. La contribution de ce secteur à la création de la richesse dépasse, dans la majorité des régions, cette moyenne nationale. Ces activités contribuent pour 27,3% au PIB de Dakhla-Oued-Ed-Dahab, 21,6% au PIB de Drâa-Tafilalet, 21,2% au PIB de Fès-Meknès, 19,3% au PIB de Béni Mellal-Khénifra et 18,8% au PIB de Souss-Massa. La région de Casablanca-Settat affiche, quant à elle, la part la plus faible avec 4,3%.

Al Yaoum Al Maghribi :

• Ouahbi: Le PAM est ouvert sur tous les partis politiques, y compris le PJD. Le Parti Authenticité et Modernité (PAM) est ouvert sur tous les partis politiques et ne voit "aucune objection" à s'allier avec le Parti de la Justice et du Développement (PJD), a affirmé, mardi à Rabat, le Secrétaire général du PAM, Abdellatif Ouahbi. Le SG du PAM, qui était l'invité du Forum de la MAP, tenu sous le thème "Le PAM et les enjeux des échéances électorales de 2021" a indiqué que son Parti est en désaccord avec le PJD au sujet de la gestion de la chose publique et du bilan du gouvernement, mais "ne voit aucune objection" à s'allier avec cette formation politique. Ouahbi a fait savoir que son Parti dispose, pour l'instant, d'une seule alliance, avec le Parti du Progrès et du Socialisme (PPS), relevant par ailleurs que le Parti de l'Istiqlal (PI) parle "d'une coordination qui a pris fin dès la clôture des sessions du Parlement". "Le PAM reste l'un des partis les plus ouverts et les plus clairs", a-t-il mis en avant, notant que sa formation politique à entamer des dialogues avec les partis.

Al Ahdath Al Maghribiya :

• La nouvelle stratégie du secteur de l'artisanat (2021-2030) vise à consolider les acquis des dernières années, tout en appuyant la transition "progressive" de ce secteur vers un artisanat "structuré", "modernisé" et "compétitif", a indiqué, Asma Kadiri, Directrice de la Stratégie, de la Programmation & de la Coopération au département de l'Artisanat. Présentant les grands axes de cette nouvelle stratégie de développement du secteur de l'artisanat à l'horizon 2030, Mme Kadiri a souligné que la mise en œuvre de celle-ci se veut "agile", "dynamique" et "évolutive". Il s'agit en effet de trois phases d'exécution distinctes à l’horizon 2030, en l'occurrence la relance, la transformation et puis l'accélération, jalonnées par des étapes d’évaluation afin adapter l’action sectorielle en continu aux évolutions de la conjoncture nationale et internationale, a précisé la responsable.

Assahraa Al Maghribiya :

• Le Maroc et le Malawi, des relations en développement depuis le retrait de la reconnaissance de la fantomatique "rasd". Les relations entre le Maroc et le Malawi ont connu un développement important dans tous les domaines depuis que ce pays de l'Afrique australe a retiré sa reconnaissance de la fantomatique "rasd", a souligné, mardi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. "Aujourd'hui, il y a la Haute volonté de SM le Roi Mohammed VI et du Président du Malawi Lazarus Chakwera de développer les relations de manière approfondie et d'activer les mécanismes de coopération bilatérale", a indiqué M. Bourita, qui s'exprimait lors d'un point de presse à l’issue de ses entretiens avec son homologue du Malawi, Eisenhower Nduwa Mkaka. "Nous nous sommes convenus de la tenue, au début de l'année prochaine, d'une commission conjointe en vue de développer les relations économiques, en particulier dans le domaine agricole et technique, et du soutien académique aux étudiants malawiens au Maroc dans le cadre de bourses offertes par l'Etat marocain", a-t-il fait savoir.

Al Alam :

• La Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP), l'OCP et l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont procédé, à Benguérir, à la signature d'une convention de partenariat pour le déploiement des programmes Data-Tika sur la protection des données à caractère personnel. Cette convention vise à faire adhérer l’OCP et l’UM6P aux programmes Data-Tika mis en place l’année dernière par la CNDP pour la protection des données à caractère personnel dans le but de protéger le citoyen marocain au sein de l’écosystème numérique. "Cette convention tripartite a pour objectif le déploiement des programmes Data-Tika, qui visent à favoriser la confiance dans la manipulation de la data numérique, en particulier à caractère personnel", a expliqué Omar Seghrouchni, Président de la CNDP, dans une déclaration à la presse.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• La fête de Aid Al Adha 1442 s'est déroulée dans de bonnes conditions d'hygiène et de santé animale, a affirmé l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA). Le plan d'action relatif à l'Aid Al Adha 1442 (2021) et les mesures prises par l'ONSSA sous la supervision du ministère de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, ainsi que la mobilisation exceptionnelle des services vétérinaires assurant la permanence durant la période de l'Aïd ont permis le déroulement de cette occasion dans des conditions excellentes, indique un communiqué de l'Office. Ce plan, lancé au début de cette année, comprend plusieurs mesures, dont l'identification d'ovins et de caprins destinés à l'abattage, l'installation, en collaboration avec le ministère de l'Intérieur, de 30 souks namoudaji (marchés pilotes) pour renforcer le réseau de commercialisation des animaux identifiés destinés à l'abattage à l'occasion de l'Aid.

Bayane Al Yaoum :

• Conseil de la concurrence: 82 décisions et avis en 2020. Le Conseil de la concurrence a rendu 82 décisions et avis durant l'année écoulée pour maintenir une activité soutenu malgré la conjoncture inédite liée à la crise du nouveau coronavirus (Covid-19) qui a retenti sur l'activité des autorités de concurrence de par le monde, notamment en matière de contrôle des concentrations économiques. Le traitement des concentrations économiques occupe la première place en termes de pratiques décisionnelles du Conseil avec un total de 59 décisions rendues en 2020, soit 72% du total des décisions et avis rendus, contre près de 28% pour les activités contentieuses et consultatives (19 décisions et 4 avis), indique le Conseil de la concurrence dans son rapport annuel de 2020. Le bilan pour l'année écoulée couvre les différents champs de compétences du Conseil, telles que prévues par l'Art. 166 de la constitution, les dispositions de la loi n°104.12 relative à la liberté des prix et de la concurrence et la loi n°20.13 relative au Conseil de la concurrence, ainsi que par les textes pris pour leur application, fait savoir la même source. Il s'agit du contrôle des concentrations économiques, des saisines contentieuses et des demandes d'avis s'insérant dans le cadre de ses missions consultatives.

Rissalat Al Oumma :

• Abdeslam Ahizoune reconduit à la tête du Directoire de Maroc Telecom. Le Conseil de Surveillance de Maroc Telecom a décidé, lors de sa réunion du 18 février dernier, de reconduire pour deux exercices supplémentaires, jusqu'au 1er mars 2023, le mandat de Abdeslam Ahizoune en qualité de Président du Directoire du groupe. "Le Conseil de Surveillance, réuni le jeudi 18 février 2021, a pris acte de l'expiration du mandat des membres du Directoire au 1er mars 2021 et a décidé de reconduire, pour deux (2) exercices supplémentaires, soit jusqu'au 1er mars 2023, le mandat de Monsieur Abdeslam Ahizoune en qualité de Président du Directoire et Messieurs Brahim Boudaoud, Hassan Rachad, François Vitte et Abdelkader Maamar en qualité de membres du Directoire", indique Maroc Telecom dans un communiqué.