Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Revue de presse quotidienne


MAP - le Jeudi 29 Juillet 2021 à 10:19 |

           

Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de jeudi :


Le Matin :

• Le Maroc, "pourvoyeur" de sécurité et de stabilité en Afrique. Le Maroc est un "pourvoyeur" de sécurité et de stabilité dans le continent africain, a souligné, mercredi à Rabat, le secrétaire d’État adjoint américain par intérim pour le Proche-Orient, Joey Hood. "Nous saluons le soutien continu et précieux du Maroc dans nombre de questions d’intérêt commun comme le processus de paix au Moyen-Orient, la stabilité, la sécurité et le développement dans la région" et dans tout le continent africain, a affirmé M. Hood lors d’une conférence de presse tenue à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita. Il a, à ce propos, relevé que les deux pays partagent les mêmes "perspectives" au sujet des questions de "tension" sur le plan régional, notant, toutefois, que l’accent doit être mis sur deux priorités: la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus et la relance économique, d’où la nécessité de réduire la tension "là où elle existe".

• Moulay Hafid Elalamy : "Nous serons l’industrie automobile la plus compétitive au monde avant 2025". Le Maroc passe à la vitesse supérieure dans l’automobile. Il vise désormais la meilleure compétitivité automobile mondiale. Fort d’une nouvelle convention avec le Groupe Renault fixant des objectifs plus ambitieux, Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du commerce et de l'économie verte et numérique, a annoncé les nouvelles ambitions du Maroc sur un ton des plus convaincants. "Je vous dis que nous allons être au niveau de la meilleure compétitivité mondiale avant 2025. Aujourd’hui, ce sont la Chine et l’Inde qui sont devant nous. Nous allons travailler d’arrache-pied et mettre toutes les énergies et tous les moyens pour que nos partenaires soient les meilleurs", a déclaré le ministre lors de la cérémonie de signature de la nouvelle feuille de route avec le groupe français, organisée le 27 juillet dernier à l’usine Somaca à Casablanca.

L’Economiste :

• L’export cartonne, l’import aussi. Les exportations sont toujours sur une tendance haussière. A fin juin, elles ont atteint 152,88 milliards de DH en augmentation de 24%. Il s’agit du plus haut niveau atteint durant la même période au cours des cinq dernières années. En parallèle, les importations ont pris 19,5% s’établissant à 250,32 milliards de DH. Ce qui s’est traduit par le creusement d’un déficit budgétaire de 13% alors que le taux de couverture s’est amélioré de 2,2 points.

• Banques : 29 agences en moins en 2020. La crise sanitaire a accéléré la transformation numérique des banques et sans doute sonné le glas du modèle basé sur les agences. La transition s’effectue en douceur au Maroc mais, le secteur n'échappera pas aux mutations en cours dans l’industrie. En 2020, il a perdu 29 agences ramenant la taille du réseau à 6.510 agences bancaires. En revanche, 121 GAB se sont rajoutés au parc qui atteint 7.734.

Aujourd’hui le Maroc :

• Décompensation du sucre et de la farine dès 2022. Les premiers détails du futur budget sont connus. Dans le détail, l’exposé du ministre de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration devant les parlementaires a fourni un calendrier détaillé de la réforme. Ainsi, dès 2022, l’Etat va lever progressivement la subvention publique au sucre et réduire le quota de la farine nationale subventionnée. Selon le même calendrier, les prix seront totalement libéralisés pour tous les produits de sucre en 2023 et le quota de la farine définitivement supprimé. Cette année-là connaîtra également la réduction de la subvention de 50% du gaz butane. Ce n’est pas tout. L’année 2022 sera sous le signe des économies. Ainsi, le gouvernement compte d’ores et déjà suspendre la construction de nouveaux sièges pour les administrations publiques

• L’Agence de développement du digital (ADD) et le Club des dirigeants du Maroc (CDD) ont procédé à la signature d’une convention-cadre de partenariat. Cette convention a pour objectif de définir les conditions et modalités de partenariat entre les parties dans le domaine du digital. Les deux entités s’accordent ainsi à mutualiser leurs efforts et de créer des synergies et des convergences en vue de mettre en œuvre les actions inscrites dans la convention de coopération à travers deux principaux axes, à savoir : formation et développement des talents digitaux et économie numérique. A travers la conclusion de ce partenariat, Mohammed Drissi Melyani, directeur général de l’ADD, et Driss Drif, président du CDD du Maroc, s’engagent selon le communiqué de l’ADD à réussir le chantier de la transformation digitale de l’économie à travers la mise en place des mécanismes nécessaires dont le volet « Formation » et répondre ainsi aux attentes des PME et TPE.

Maroc le Jour :

• Béni Mellal : appel à accélérer la campagne de vaccination anti-Covid. Une réunion de communication a été tenue, à Beni Mellal avec les représentants locaux des syndicats du secteur de la santé, et ce dans le cadre des efforts déployés pour la réussite de la campagne nationale de vaccination. Au cours de cette rencontre, le Wali de la région Béni Mellal-Khénifra, Khatib El Hebil a appelé les syndicats œuvrant dans le secteur de la santé à s'engager positivement dans l'effort collectif visant à réussir la campagne nationale de vaccination, notamment à travers la mobilisation et la sensibilisation des acteurs clés de ce secteur et à redoubler d'efforts pour surmonter cette situation sanitaire exceptionnelle et relever le défi que pose encore le déclenchement de la pandémie du nouveau coronavirus. De nouvelles mesures ont été prises pour accélérer le processus de vaccination, en élargissant les horaires de vaccination de 9h00 du matin à 20h00 du soir aux niveaux des centres de vaccination, a dit El Hebil.

• La DGAPR décide d'adhérer à un programme DATA-TIKA. La Délégation Générale de l’Administration Pénitentiaire et de la Réinsertion (DGAPR) a décidé d’adhérer à un programme DATA-TIKA sur proposition de la Commission Nationale de contrôle de la protection des Données à caractère Personnel (CNDP), et ce en vue notamment de renforcer la gestion des données à caractère personnel au sein du milieu carcéral et au sein de l’administration de la DGAPR. "Ayant pris connaissance de la diffusion de vidéos, issues du milieu carcéral, pouvant impacter des éléments de vie privée, la CNDP a pris attache avec la DGAPR afin de cerner le contexte des éléments constatés et leur inadéquation avec la loi 09-08 et les usages y afférents", indique la CNDP dans un communiqué.

L’Opinion :

• Tanger se dotera du premier téléphérique au Maroc. La ville de Tanger se dotera d'une infrastructure de service public de transport collectif urbain par téléphérique, premier du genre au Maroc. Selon un exposé de la Société d’aménagement pour la reconversion de la zone portuaire de Tanger ville (SAPT), présenté lors d’une session extraordinaire du Conseil communal de Tanger, le téléphérique, dont la ligne s’étendra sur environ deux kilomètres, reliera quatre gares, à savoir celles de Borj Nâam (La Kasbah), du port ferry (port de Tanger ville) du port de plaisance (La Marina) et de la place Faro (Sour Al Maâgazine). Le projet sera réalisé en deux phases, la première comprenant les deux tronçons "Borj Nâam - Gare port ferry - Gare port de plaisance" s’étendant sur 1,3 kilomètre, avec une mise en service prévue en 2024, tandis que la deuxième concerne le tronçon “Gare port de plaisance - Gare place Faro” (700 mètres), avec une capacité globale de 2.000 passagers par heure.

• Laâyoune-Sakia El Hamra : Ouverture de cinq centres supplémentaires de vaccination. Les centres de vaccination de la région Laâyoune-Sakia El-Hamra ont été renforcés mardi, avec l’ouverture de cinq structures supplémentaires pour accélérer le processus de vaccination, en coordination entre les autorités locales et le secteur de la santé, au profit des citoyens de la région. Cette démarche s'inscrit dans le cadre de l'élargissement de la base des bénéficiaires de la vaccination contre le nouveau Coronavirus pour toucher la tranche d'âge des 25 ans et plus. Le directeur régional de la Santé par intérim à Laâyoune, Rachid Ahl Sbai a souligné que le renforcement des centres de vaccination avec la mise en place de cinq centres supplémentaires, dont deux centres à Laâyoune, un à Es-Semara, un à Boujdour et un autre à Tarfaya, vise à accélérer le processus de vaccination contre le Covid-19.

Al Bayane :

• La Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère Personne (CNDP) et l'Institut marocain de normalisation (IMANOR) ont signé, mercredi à Rabat, une convention de partenariat pour l'élaboration des normes marocaines relatives à la protection des données à caractère personnel. A travers ce partenariat, signé par le président de la CNDP, Omar Seghrouchni et le directeur de l'IMANOR, Abderrahim Taibi, les deux parties prenantes s'engagent à atteindre plusieurs objectifs, dont le déploiement des normes marocaines, tout en adaptant, le cas échéant, les normes internationales et régionales dans les domaines couverts par cette convention, chaque fois que ces normes peuvent servir de référence pour les actions entreprises dans le cadre de processus pour la protection des données à caractère personnel, indique un communiqué conjoint de la CNDP et de l'IMANOR.

• Deux accords de partenariat ont été signés en matière de promotion des droits des personnes ayant une déficience visuelle ou auditive, afin de renforcer les établissements de protection sociale et améliorer la qualité de leurs services. Les deux accords s'inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre des chantiers stratégiques et des programmes destinés aux personnes en situation de handicap, énoncés dans la politique publique intégrée pour la promotion des droits des personnes en situation de handicap 2015-2021, son plan exécutif 2017-2021, la Vision stratégique pour la réforme du système d’éducation et de formation 2015-2030, la loi-cadre n° 97-13 relative à la protection et à la promotion des droits des personnes en situation de handicap, ainsi que dans la loi-cadre n° 51-17 relative au système d'éducation, de formation et de recherche scientifique.

Libération :

• Les autorités locales de la préfecture de Tanger-Assilah ont mené une série de campagnes de sensibilisation et de tournées de contrôle dans le cadre de la mise en oeuvre des mesures préventives émises récemment par le gouvernement afin de contrer la propagation de la Covid-19. Selon un communiqué de la division des affaires économiques de la préfecture de Tanger-Assilah, les services de la Wilaya de Tanger ont veillé à l'application immédiate de ces mesures. Après plusieurs opérations de sensibilisation, organisées dans le cadre des réunions tenues avec les représentants des secteurs de la restauration, des cafés et des commerces, en plus de visites sur le terrain menées par les autorités locales sous la supervision du Wali de la région, des tournées de contrôle coordonnées par des commissions mixtes comprenant les services sanitaires et de la sûreté, ainsi que les autorités locales et la protection civile, ont ciblé ces mêmes commerces en vue de s’assurer du respect des mesures sanitaires en vigueur.

• L'Université Mohammed V de Rabat et le Centre hospitalo-universitaire Ibn Sina (CHUIS) ont signé une convention de partenariat cadre, visant à instituer un partenariat stratégique entre les deux parties, axé notamment sur la recherche médicale. Paraphée par le président de l'université Mohammed V, Mohammed Rhachi, et le directeur du CHUIS, Abdelkader Errougani, cette convention permet de collaborer pour la réalisation des activités pédagogiques et de formation, d’encadrement, de recherche scientifique et de transfert de technologie, ainsi que l’organisation de toute action ou événement. Cette convention définira le cadre général de la collaboration et les modalités de mise en œuvre, indique un communiqué de l'université Mohammed V. Selon la même source, la convention cadre porte en particulier sur la politique de recherche médicale de l’université Mohammed V et les modalités de son déploiement au sein du CHUIS, ainsi que sur les modalités de participation du CHUIS à l’enseignement universitaire et post-universitaire.

Al Massae :

• Le Conseil de gouvernement a adopté, mardi, le projet de décret N° 2.21.484 relatif à la composition du comité national chargé de la mise en œuvre des sanctions prévues par les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies en lien avec le terrorisme et la prolifération des armes, leur financement et leur mode fonctionnement. Ce projet de décret intervient dans le cadre de la mise en oeuvre des dispositions de l'article 32 de la loi N°12.18 modifiant et complétant l'ensemble du Code pénal et la loi N°43.05 relative à la lutte contre le blanchiment d'argent, approuvée par les deux Chambres du Parlement lors de sa dernière session, a-t-on indiqué dans un communiqué publié à l’issue du Conseil tenu en visioconférence. Cet article prévoit la création d'un Comité national chargé d'appliquer les sanctions financières prévues dans les résolutions du Conseil de sécurité relatives au terrorisme et à la prolifération des armes et à leur financement, dont la composition et le fonctionnement sont fixés par décret.

Al Yaoum Al Maghribi :

• Joey Hood : Il n'y a pas de changement dans la politique US sur le Sahara comparée avec la précédente Administration. Le Secrétaire d’État adjoint US par intérim pour le Proche-Orient, M. Joey Hood, a réitéré, mercredi à Rabat, la position inchangée des États-Unis d’Amérique reconnaissant la souveraineté du Maroc sur le Sahara. Il n’y a pas de changement dans la politique US sur le Sahara comparée avec la précédente Administration, a affirmé M. Hood lors d’une conférence de presse tenue à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita. Il a, dans ce sens, mis en avant les efforts accentués visant à "aider le processus des Nations-Unies pour produire des résultats" concernant la question du Sahara. M. Hood a fait part du soutien de Washington à un processus politique crédible, mené sous l’égide de l’ONU pour la stabilité de la région et la fin des hostilités.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Tanger Med: prise de participation de 35% dans le capital de Marsa Maroc. L'Etat procédera à la cession au profit du groupe Tanger Med, d'une participation stratégique à hauteur de 35% du capital social de la Société d'Exploitation des Ports, Marsa Maroc et ce, avec un prix de 5,48 milliards de dirhams (MMDH) coupon Marsa Maroc 2020 attaché. Cette opération est soumise à la levée de certaines conditions suspensives réglementaires et sera réalisée sur le marché de blocs, indique Marsa Maroc dans un communiqué, précisant que l'Etat conservera une détention directe de 25% du capital social et des droits de vote de Marsa Maroc. Cette opération s'inscrit dans le cadre des Hautes Orientations Royales relatives à la réforme du secteur public, souligne la même source.

Assahraa Al Maghribiya :

• Le Maroc a réalisé des efforts considérables sur le plan international pour réaffirmer sa souveraineté sur le Sahara et soutenir la proposition d'autonomie pour les provinces du Sud, a indiqué la présidente du Centre international pour la diplomatie et chargée des études stratégiques au sein du Réseau africain des experts en politiques de la jeunesse, Karima Ghanem. Mme Ghanem, qui était l'invitée, mercredi, de l'émission matinale de la Radio d'information marocaine (RIM RADIO), a souligné que le Maroc a vaincu grâce à sa diplomatie proactive sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, notant que le Royaume a consacré de nouveau la reconnaissance internationale et africaine de la marocanité du Sahara marocain, surtout suite à la reconnaissance américaine de la souveraineté du Maroc sur son Sahara. Le Royaume a également réussi à consolider ses relations et à promouvoir un dialogue continu, notamment avec les pays anglophones et les pays d'Afrique australe à travers l’ouverture de leurs consulats, a-t-elle estimé.

Al Ahdath Al Maghribiya :

• ONEE: Le taux d'électrification rurale à 99,78% en 2020. Le taux d'électrification rurale, qui mesure la généralisation de l'accès à l'électricité dans le milieu rural, a enregistré 99,78% à fin 2020, selon l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE). Ceci a permis l'accès à l'électricité à environ 13 millions de marocains, pour un investissement global de 24,65 milliards de dirhams (MMDH), avec tout ce qui en découle comme effets induits sur l'amélioration de leur qualité de vie et sa modernisation, indique l'ONEE dans un communiqué sur la 5ème Session de son Conseil d'Administration, tenue mardi à Rabat. En termes d'investissements, l'Office a réalisé, au titre de l'année 2020, une enveloppe globale de 8,3 MMDH, dont 3,6 MMDH pour l'activité électricité et 4,7 MMDH pour l'activité eau potable et assainissement liquide, précise la même source.

Rissalat Al Oumma :

• Enquête sur le décès d'une femme après. Le ministère de la Santé a annoncé avoir diligenté une enquête sur le décès d’une jeune femme à Marrakech, lundi, après avoir reçu une dose du vaccin anti Covid-19. Après la réception de doses du vaccin Johnson & Johnson, une opération de vaccination a ciblé, depuis dimanche dernier, quelque 5.000 personnes, notamment les employés du tourisme à Casablanca, Marrakech et Agadir, souligne le ministère, mardi dans un communiqué. Cependant, les services du ministère ont été informés du décès d’une jeune femme (33 ans) au centre culturel Bab Ighli à Marrakech, après avoir reçu une dose du vaccin, lundi, et de l’évanouissement d’une de ses collègues, relève le communiqué.

Al Alam :

• L’Université Cadi Ayyad (UCA) de Marrakech est arrivée en tête des universités marocaines dans le classement du "Times Higher Education" de 2021. Cet établissement d’enseignement supérieur a occupé la première position au niveau national et la 2ème position au niveau continental juste derrière l’université tunisienne de Sfax, classée meilleure université en Afrique, selon le "Times Higher Education World University Rankings", qui fait ressortir également que l’UCA a été classée 41è meilleure université au niveau du monde arabe. Six universités marocaines sont classées parmi les 100 premières universités du monde arabe : l'UCA (41è), l'Université Mohammed V de Rabat, l'Université Hassan II de Casablanca, l’Université Ibn Tofail de Kenitra, l’Université Sidi Mohammed ben Abdellah et l’Université Hassan 1er de Settat (101è).

Al Bayane :

• BAM : Le parc des GAB a progressé de 1,6% en 2020. Le parc des guichets automatiques bancaires (GAB) a progressé de 1,6% en 2020 après 4,4% une année auparavant pour s'établir à 7.734 unités, selon Bank Al-Maghrib (BAM). Les GAB étant généralement situés au niveau des agences bancaires, ce ralentissement est lié à l'évolution du réseau des agences bancaires, explique BAM dans son 17ème rapport annuel sur la supervision bancaire au titre de l'exercice 2020. Le rapport indique aussi que le nombre de cartes bancaires en circulation a augmenté de 6,3% à 17,2 millions à fin 2020, dont l'essentiel continue d'être utilisé pour des opérations de retrait en cash. En outre, BAM fait savoir que sur la base des données recueillies auprès des 13 établissements de paiement opérationnels, le nombre de comptes de paiement ouverts a cumulé, au terme de 2020, un total de 2.687.586 comptes, dont 99% sont détenus par des particuliers. Ces comptes sont répartis entre 43% pour les comptes de niveau 1, 39% pour les comptes de niveau 2 et 17% pour les comptes de niveau 3.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Septembre 2021 - 09:56 Maroc. Revue de presse quotidienne du 29/09/2021





Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss