Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Revue de presse quotidienne


MAP - le Mercredi 4 Août 2021 à 10:36 |

           

Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de mercredi :


Le Matin :

• Le rôle des MRE dans la mise en œuvre du nouveau modèle de développement mis en avant à Rabat. Le rôle des Marocains résidant à l'étranger dans la mise en œuvre du nouveau modèle de développement a été mis en exergue lors d’une rencontre nationale organisée par le ministère délégué chargé des MRE. Cette rencontre est tenue dans le cadre de la Haute sollicitude que Sa Majesté le Roi Mohammed VI n'a eu de cesse d’entourer les Marocains résidant à l’étranger, laquelle insiste sur la nécessité d’accompagner les MRE en améliorant le prestations qui leur sont offertes, selon un communiqué du ministère délégué. Initiée à l’occasion de la Journée nationale du migrant célébrée le 10 août de chaque année, la rencontre intervient aussi conformément au programme gouvernemental visant notamment à consolider les liens des MRE avec la Partie et à accorder davantage d’importance à leurs questions en garantissant leurs droits et en renforçant leur contribution aux différents chantiers engagés dans le pays, ajoute-t-on de même source.

• INDH : distribution d’équipements aux personnes à besoins spécifiques à Sidi Ifni. Des équipements destinés à développer les capacités des personnes à besoins spécifiques et des enfants autistes, à même de soutenir les porteurs de projets, ont été distribués vendredi à Sidi Ifni. Ainsi, le gouverneur de la province de Sidi Ifni, Hassan Sadki, a procédé à la distribution de plusieurs équipements au profit de l'Association "Janna des enfants autistes", avec un financement de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) fixé à 100.000 Dhs Ce projet, qui s'inscrit dans le cadre de la 3éme phase de l’INDH (programme d’accompagnement des personnes en situation de précarité), vise à assurer l'insertion scolaire et sociale des enfants autistes. Ces équipements sont composés d'équipements bureautiques et sportifs destinés aux enfants autistes pour développer leurs capacités mentales et physiques.

L’Economiste :

• Covid : les pharmaciens veulent être associés à la vaccination. Le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens lance un nouvel appel pour intégrer les pharmacies d’officine dans la campagne de vaccination, afin d’accélérer le procesus. “Il faudrait agir rapidement pour impliquer notre réseau formé de 12.000 pharmacies. Nous sommes disposés à assurer la formation de notre personnel, c’est une question d’une demi-journée”, confie son président, Hamza Guedira.

• BAM : Le stock d’or inchangé à 22 tonnes. La quantité d’or dans les coffres de la Banque centrale n’a quasiment pas bougé depuis plusieurs années. Elle reste bloquée à 22 tonnes. En revanche, sa valeur a bondi de 60% au cours des cinq dernières années. En 2020, l’appréciation de 15% du cours de l’once a hissé la valeur marché du stock à 12 milliards de DH.

Maroc le Jour :

• El Otmani : “le gouvernement a engagé des réformes majeures”. Le gouvernement a engagé des réformes majeures et posé les fondements qui encadreront le travail des futurs gouvernements pour continuer à construire le Maroc de demain, a affirmé, mardi à Rabat, le secrétaire général du Parti de la Justice et du Développement (PJD), M. Saâd Dine El Otmani. Le Maroc dispose aujourd'hui d'un socle solide reposant sur des programmes précis et une vision claire pour construire le présent et le futur, a indiqué M. El Otmani qui était l'invité du Forum de la MAP tenu sous le thème "Les élections de 2021: l'heure du bilan a-t-elle sonné pour le PJD?". "Il a été procédé pour la première fois à l'adoption de quatre lois cadres relatives à l'éducation, à la couverture sanitaire, à la réforme fiscale et à la réforme des institutions et entreprises publiques", a-t-il ajouté, soulignant dans ce contexte la nécessité de poursuivre cette "construction d'avenir", passant en revue un ensemble de réformes lancées par le gouvernement, telles que la réforme des centres régionaux d'investissement, la mise en place des chantiers de décentralisation administrative et la simplification des procédures et formalités administratives.

• Aéroport de Dakhla: Baisse de plus de 26,34 % du trafic aérien au 1er semestre 2021. Le nombre de passagers ayant transité par l'aéroport de Dakhla a enregistré durant le premier semestre 2021, une baisse de 26,34 % par rapport à la même période de 2019. Ainsi, cette infrastructure aéroportuaire a accueilli durant la même période de 2021 quelque 90.165 passagers contre 53.014 durant le premier semestre 2020 et 122.412 voyageurs durant les six premiers mois de 2019. Sur le plan national, les aéroports du Royaume ont enregistré un volume de trafic commercial passager de 2.473.988 passagers durant le premier semestre 2021, contre 11.669.548 passagers au cours de la même période de l'année 2019, soit une baisse de l'ordre de 78,8%.

Aujourd’hui le Maroc :

• Aéronautique : décollage poussif. Alors que les exportations marocaines sont en train de reprendre du poil de la bête, le secteur de l’aéronautique a du mal à prendre son envol. Après une année 2020 en baisse par rapport à 2019, l’exercice en cours montre également un certain essoufflement. Les chiffres sont édifiants. Selon les derniers chiffres officiels communiqués par le ministère de l’Economie, des Finances et de la réforme de l’Administration lors du dernier point face aux commissions des finances parlementaires, il y a quelques jours, l’aéronautique a enregistré une variation négative, entre 2020 et les cinq premiers mois de 2021, de pas moins de -6,6%. A cet effet, le Maroc ne va plus se limiter à la construction dans l’aéronautique, mais projette d’étendre son activité pour toucher désormais le recyclage des avions en fin de vie. Dans ce sens, le pays pourrait devenir un précurseur à l’échelle de l’Afrique.

• 250 entrepreneurs kitesurfeurs se donnent rendez-vous à Dakhla. La ville de Dakhla, joyeux du Sud marocain, accueillera du 24 au 28 septembre prochain la 4ème Sommet Européen des entrepreneurs kitesurfeurs en présence de 250 participants. D’après ses initiateurs, le B2B Kite Summit est un accélérateur de rencontres et d'innovations. 4 jours pendant lesquels 250 entrepreneurs et startupers venus de toute l'Europe se côtoient pour parler business et stratégie, découvrir les nouvelles tendances, travailler sur leur développement personnel. Cet événement permet aux entrepreneurs et aux start-ups présents de faire du réseautage, de construire des partenariats, d’identifier de nouveaux marchés, de se connecter à un écosystème d’investisseurs potentiels et de lever des fonds auprès des invités présents.

L’Opinion :

• Nouvelle vague du Covid-19 : Après le durcissement, la menace d’un reconfinement ressurgit. Après des semaines marquées par l’explosion des contaminations, le gouvernement a opté pour l’option du durcissement des mesures restrictives, en instaurant un nouveau couvre-feu nocturne et en mettant sous cloche les 3 villes les plus touchées par la pandémie (Casablanca, Marrakech, Agadir). Bien que les officiels écartent la possibilité d'un éventuel reconfinement général, un «Lockdown» ciblé durant ce mois d'août n'est pas à exclure, surtout avec le relâchement de la population et l'échec des restrictions de la mobilité régionale. Une mesure d'autant plus nécessaire dans le contexte actuel où bon nombre de services de réanimation s'annoncent d'ores et déjà saturés.

• Une très bonne campagne agricole se profile dans la région Béni Mellal-Khénifra. Les perspectives de production sont bonnes et prometteuses et les agriculteurs s'attendent à une récolte généreuse pour les principales cultures de la région, notamment les cultures sucrières, fourragères et céréalières et pour les légumineuses. Bien que le début de la campagne agricole 2020-2021 ait été caractérisé par des conditions climatiques défavorables avec un déficit hydrique notable et une répartition spatio-temporelle inadéquate, ayant retardé l'installation des cultures d'automne et impacté négativement l’état des parcours.

Al Bayane :

• Le ministère de l’Intérieur a démenti, lundi dans un communiqué, les allégations faisant état d’une prétendue opération de migration clandestine menée par quatre éléments des Forces auxiliaires vers le préside occupé de Sebta. Suite à des allégations véhiculées par certains médias espagnols faisant état d’une prétendue opération de migration clandestine menée récemment par quatre éléments des Forces auxiliaires vers le préside occupé de Sebta, où ils auraient déposé une demande d’asile, et suite aux investigations menées afin de vérifier la véracité de ces informations, le ministère de l’Intérieur indique que toutes ces allégations sont infondées et ne sont que des fake news. Tout en réaffirmant à l'opinion publique nationale le caractère infondé de ces allégations mensongères, le ministère de l’Intérieur relève que la diffusion des fake news et allégations vise à induire l’opinion publique en erreur.

• Mobilité électrique : signature d'un accord de transfert de technologie Maroc-Brésil. Le Green Energy Park (GEP), une plateforme de recherche et de formation en énergie solaire basée dans la ville verte de BenGuerir, a signé un accord de transfert de technologie avec un réseau de chercheurs brésiliens en matière de chargeurs de batteries de voitures, indique la Chambre de commerce arabo-brésilienne. L'accord a été signé entre l'Inesc P&D Brasil, une institution scientifique et technologique non gouvernementale, et GEP, qui est le fruit d’un partenariat entre le Groupe OCP et l’Institut de Recherche en Énergie Solaire et Énergies Nouvelles (l'Iresen). Le président d'Inesc P&D Brésil, Vladimiro Miranda, cité par ANBA, l’agence de presse de la Chambre de commerce, a expliqué qu'il ne s'agit pas du premier partenariat entre l’institution brésilienne et le Maroc.

Libération :

• La Délégation Générale de l'Administration Pénitentiaire et de la Réinsertion (DGAPR) a démenti les allégations véhiculées par des individus qui se disent "solidaires" du détenu (S.R), qui purge sa peine à la prison locale Ain Sebaa 1, lors d'un sit-in organisé devant l'établissement pénitentiaire. Dans une mise au point, la DGAPR a indiqué qu’en relation avec les allégations selon lesquelles "le détenu susmentionné s'est vu refuser la sortie à l'hôpital externe pour traitement", la Délégation précise que la personne concernée refuse de se rendre à l'hôpital depuis le 30 juin 2021 et refuse également de se faire vérifier ses signes vitaux par le personnel médical de l'établissement.

• Adjudications: hausse de 46,2% des émissions du Trésor en 2020. Les émissions du Trésor sur le marché des adjudications ont connu un bond de 46,2% à 152,6 milliards de dirhams (MMDH) en 2020, ressort-il du rapport annuel de Bank Al-Maghrib (BAM) sur la situation économique, monétaire et financière. "Après une tendance baissière depuis 2016, les émissions du Trésor sur le marché des adjudications ont connu en 2020 un bond de 46,2% à 152,6 milliards, dans un contexte de détérioration de la situation budgétaire en lien avec la crise sanitaire et économique de la Covid-19", indique BAM dans son rapport au titre de l'année 2020. Ce financement intensif sur le marché intérieur a été réalisé dans des conditions marquées par une diminution des taux et une orientation vers les maturités courtes et moyennes, souligne la Banque centrale.

Al Massae :

• Maroc: Le taux de chômage à 12,8% au T2-2021. Le taux de chômage s'est accru de 0,5 point entre les deuxièmes trimestres de 2020 et de 2021, passant de 12,3% à 12,8% au niveau national, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP). Ce taux a enregistré une forte hausse en milieu urbain, passant de 15,6 à 18,2%, et une baisse en milieu rural de 7,2% à 4,8%, précise le HCP dans une note d'information relative à la situation du marché de travail au T2-2021. Le nombre de chômeurs a augmenté de 128.000 personnes entre le deuxième trimestre de l’année 2020 et celui de 2021, passant de 1.477.000 chômeurs à 1.605.000, ce qui correspond à une augmentation de 9%. Cette hausse résulte d’une réduction de 100.000 chômeurs en milieu rural et d’une augmentation de 228.000 en milieu urbain.

Al Yaoum Al Maghribi :

• Covid-19: Le pic attendu "dans les tout prochains jours". L'ensemble des indicateurs épidémiologiques confirme l'entrée du Maroc dans la phase de transmission communautaire depuis cinq à six semaines, avec un pic attendu "dans les tout prochains jours", a indiqué, mardi, le ministère de la Santé dans son bilan bimensuel sur l'évolution de la situation de Covid-19. Le Maroc se trouve "dans une phase progressive de la courbe épidémiologique qui pourrait atteindre le pic dans les tout prochains jours", a fait savoir le chef de la division des maladies transmissibles, Abdelkrim Meziane Bellefquih, au cours de la présentation du bilan, qui fait état d'une augmentation des contaminations dans toutes les régions. Les nouveaux cas ont progressé de 133% durant la période allant du 20 juillet au 02 août, au cours de laquelle on a enregistré à deux reprises des bilans quotidiens record frôlant la barre des 10.000 cas, a-t-il détaillé. Le taux de reproduction du virus s'est aggravé pour la sixième semaine consécutive, s'établissant à 1,47, un taux deux fois supérieur à l'objectif fixé par le Plan national de veille et de riposte à l'infection par le Coronavirus, qui est de 0,7.

Al Ahdath Al Maghiribya :

• Casablanca: un policier contraint d'user de son arme pour interpeller un individu dangereux. Un fonctionnaire de police du district de sûreté Moulay Rachid à Casablanca a été contraint, mardi, d'user de son arme de service à titre préventif pour interpeller un individu, en forte état d'impulsivité, qui exposait des policiers à une agression sérieuse à l'arme blanche. Une patrouille de la brigade des motards avait intercepté le mis en cause en compagnie d'un autre individu, en flagrant délit de vol sur une femme sous la menace de l'arme blanche, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). L'un de ces deux individus a refusé d'obtempérer en opposant une résistance violente, exposant un brigadier de police à des coups et blessures à l'arme blanche. Face à cette situation, le policier a été contraint d'utiliser son arme et de tirer une balle de sommation qui a permis d'interpeller le suspect et de saisir l'arme blanche.

Al Ittihad Al Ichtiraki :

• Le Général d’Armée James C.McConville, Chef d’Etat-Major de l’Armée de Terre des États-Unis d’Amérique, a été reçu, lundi à Rabat, respectivement par le ministre délégué auprès du Chef du Gouvernement, chargé de l’Administration de la Défense Nationale et le Général de Corps d’Armée, Inspecteur Général des Forces Armées Royales (FAR), sur Hautes Instructions Royales. Un communiqué de l’État-Major général des FAR indique qu'en exécution des Hautes Instructions Royales, M. Abdeltif Loudyi, Ministre délégué auprès du Chef du Gouvernement, chargé de l’Administration de la Défense Nationale a reçu, lundi, au siège de cette Administration, le Général d’Armée James C.McConville, Chef d’Etat-Major de l’Armée de Terre des États-Unis d’Amérique, en visite de travail au Royaume. Les deux responsables ont exprimé leur satisfaction quant à la densité, la durabilité et l’excellence des relations de coopération bilatérale, à travers les actions de formation et d’échanges d’expériences et à travers la tenue régulière des exercices conjoints, en particulier l’exercice "African Lion 2021 ", dont la 17° édition est la meilleure concrétisation du niveau élevé d’interopérabilité atteint par les forces des deux pays.

Al Alam :

• Chèques: Légère hausse des incidents de paiement en 2020. Un total de 472.519 incidents de paiement par chèques a été enregistré en 2020, en hausse de 0,4% par rapport à une année auparavant, ressort-il du rapport annuel de Bank Al-Maghrib (BAM) sur la situation économique, monétaire et financière. "En 2020, la Centrale des Incidents de Paiement sur Chèques a enregistré 472 519 incidents, en hausse de 0,4% par rapport à l'année précédente", a indiqué BAM dans son rapport, notant que ces incidents représentent un montant de 11,8 milliards de dirhams (MMDH). Les régularisations ont, quant à elles, plus que doublé passant de 111.375 à 250.646, en liaison essentiellement avec le lancement, en janvier 2020, de l'opération d’amnistie fiscale relative à la contribution libératoire au titre des amendes afférentes aux incidents de paiement sur chèques.

Rissalat Al Oumma :

• Discours du trône : Un appel sincère à la sagesse et au pragmatisme. Le discours adressé par SM le Roi Mohammed VI samedi à la Nation à l'occasion du 22è anniversaire de la Fête du Trône, a revêtu une tonalité particulière et une dimension historique, a souligné le politologue tunisien Mohamed Nejib Ouerghi. En réitérant un appel du cœur aux frères algériens, le Souverain lance un appel à la sagesse, au pragmatisme et à la prise en considération des intérêts des deux peuples et à rouvrir une nouvelle page sur la base de la confiance mutuelle, l’unité du destin et la convergence des intérêts, a déclaré à la MAP cet ancien PDG de l'agence de presse tunisienne "TAP". Il a relevé que ce "discours de la vérité et de la sagesse" a été en même temps un moment fort au cours duquel Sa Majesté le Roi a réaffirmé le souci de briser la glace entre le Maroc et l’Algérie, de transcender les incompréhensions et les malentendus qui ont plombé les relations bilatérales et porté préjudice aux intérêts des deux pays et de leurs peuples.

Assahraa Al Maghribiya :

• BAM : les faux billets reculent de 34% en 2020. Le nombre de faux billets a accusé un repli de 34% à 6.335 coupures d'une valeur d'un million de dirhams (MDH), indique Bank Al-Maghrib (BAM). Sur les faux billets décelés, la coupure de 200 est demeurée prédominante avec une part de 69%, précise la Banque centrale dans son rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière au titre de l'exercice 2020, présenté par Abdellatif Jouahri, Wali Bank Al-Maghrib à SM le Roi Mohammed VI. Le ratio de contrefaçon ressort ainsi à 2,9 billets pour chaque million de billets en circulation contre 5,2 en 2019, fait savoir la même source.

Bayane Al Yaoum :

• La Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) a organisé une rencontre avec les représentants des opérateurs audiovisuels publics et privés pour présenter les dispositions de la décision du Conseil Supérieur de la Communication Audiovisuelle du 2 juillet, relative à la garantie du pluralisme de l’expression politique dans les services de communication audiovisuelle pendant les élections législatives, régionales et communales générales de 2021. La HACA indique dans un communiqué que cette décision prise dans le cadre de son mandat général en matière de garantie de la diversité et de la pluralité des courants socioculturels, d’opinions et d’idées devant s’exprimer et être reflétés dans les médias audiovisuels, établit des règles et formule plusieurs recommandations relatives à la couverture médiatique audiovisuelle de la campagne électorale.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Septembre 2021 - 09:56 Maroc. Revue de presse quotidienne du 29/09/2021





Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss