Revue de presse quotidienne

Publié le Lundi 23 Août 2021 à 10:53 | MAP


​Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de lundi :


Le Matin :

• Charles Michel : Le Maroc est un partenaire pour l'Espagne et pour l'Union européenne. Le président du Conseil européen, Charles Michel, a salué la teneur du Discours de SM le Roi Mohammed VI à l'occasion de l'anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple et s'est félicité de la profondeur des liens entre le Maroc et l'Union européenne. "Nous voulons naturellement saluer les propos qui ont été exprimés par le Roi du Maroc (...) Le Maroc est un partenaire pour l'Espagne et pour l'Union européenne et nous souhaitons effectivement pouvoir continuer à être engagés pour approfondir ce partenariat qui est essentiel entre le Maroc et l'Union européenne", a souligné Michel lors d’un point de presse conjoint à la base militaire aérienne de Torrejon de Ardoz avec la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez. «Ce partenariat est essentiel entre le Maroc et l’Union Européenne dans différents domaines, pas seulement en ce qui concerne la question migratoire, mais aussi les autres sujets liés notamment au développement économique et à la coopération», a précisé le président du Conseil européen.

• Le ministère de l'Education dément toute modification des dates de la rentrée scolaire. Le ministère de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a démenti énergiquement, toute modification des dates de la rentrée scolaire 2021-2022, en réaction à des informations ayant circulé dans ce sens. "Suite aux informations infondées véhiculées par certains individus au sujet de modifications des dates de la rentrée scolaire 2021-2022, le ministère de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique tient à informer l'opinion publique qu'il s'agit d'informations mensongères et dénuées de tout fondement", lit-on dans une mise au point de ce département.

L’Economiste :

• Test PCR : les réactifs en rupture de stock! Cela ne pouvait pas aussi mal tomber, une rupture de stock de plusieurs produits permettant aux laboratoires privés de réaliser les tests PCR, ainsi que les analyses assurant le suivi de l’évolution de l’état des malades du Covid-19. En pleine flambée des contaminations, les laboratoires de ville ne sont pas en mesure de répondre à toutes les demandes. "Les fournisseurs locaux n’ont pas suffisamment importé, et avec cette période de vacances, ils se sont trouvés incapables de répondre à la demande, alors que les tests sont en augmentation", explique Saïd El Hafiane, président du syndicat des biologistes médicaux de la région Casablanca-Settat.

• Certaines écoles supérieures privées ont fait part de leur intention de conditionner l’enseignement présentiel par la présentation d’un pass vaccinal. Selon le ministère de l'Education nationale, les établissements ne peuvent pas procéder ainsi sans son autorisation. “ Et pour le moment, l’acte de vaccination est volontaire, il n’a aucun caractère obligatoire. Si la situation épidémique s’aggrave, le gouvernement se réunira pour envisager tous les moyens à même de l’atténuer”, confie au journal le ministre de l'Éducation nationale, Saaïd Amzazi.

Maroc Le Jour :

• Le Discours Royal, doctrine des principes de la diplomatie marocaine. Le discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l’occasion du 68-ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple est une feuille de route et une doctrine des principes de la diplomatie marocaine, a affirmé le politologue et universitaire, Mustapha Sehimi. Le Souverain a longuement expliqué les tenants et les aboutissants de la conjoncture qui marque les rapports entre le Royaume et certaines forces hostiles à l'étranger, a précisé Sehimi dans une déclaration à la MAP, soulignant que le Maroc est fort d'un capital propre, conjuguant la sécurité, la stabilité et la crédibilité, ce qui lui permet de faire face à l'adversité, aux crises et aux menaces. Sehimi a, par ailleurs, rappelé que SM le Roi a indiqué dans Son discours que "des pays qui sont pourtant des partenaires européens traditionnels redoutent que le Maroc d'aujourd'hui ne porte atteinte à leurs intérêts économiques, leurs marchés et leurs sphères d'influence dans la région maghrébine".

• Khénifra/INDH : création de quatre plateformes de jeunes. La province de Khénifra a vu ces dernières années le lancement de grands projets dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) afin de permettre aux jeunes de prendre leur destin en mains et réaliser leurs rêves en les dotant de moyens et de structures qui participent à développer l’esprit d'initiative chez les jeunes et à faciliter leur intégration socio-économique. Ces projets, qui s’inscrivent dans le cadre de la phase III de l’INDH (2019-2023) en particulier au sein du Programme d’amélioration du revenu et d’insertion économique des jeunes, visent à promouvoir l’élément humain en tant que pilier essentiel de développement et lutter contre le chômage et les inégalités, principales entraves au développement humain.

Aujourd’hui Le Maroc :

• Décarbonation des unités industrielles : Le CRI Fès-Meknès passe à la vitesse supérieure. Une enquête pour déterminer les consommations énergétiques des entreprises industrielles de Fès est désormais ouverte. Cette initiative lancée par le Centre régional d’investissement (CRI) Fès-Meknès s’inscrit dans le cadre des efforts engagés par la tutelle en vue d’atteindre l’objectif de la décarbonation. L’idée étant de les accompagner dans leur transition bas carbone. Selon le CRI, l’appui à la décarbonation touche aux projets portant notamment sur l’optimisation des pratiques et des performances énergétiques des équipements (efficacité énergétique) et l’utilisation des énergies renouvelables.

• Marché de l’emploi : 33 millions de DH pour un Centre de formation professionnelle à Larache. A l’instar des autres principales villes du Nord, Larache se dotera d’un nouveau Centre de formation professionnelle sur une superficie totale de 5.000 m2. D’une enveloppe budgétaire globale de 33 millions de dirhams, ce projet sera réalisé afin de mieux répondre à la demande du marché de l’emploi. Très attendues, la mise en place et la gestion du futur Centre de formation font l’objet d’une convention de partenariat liant l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) aux autorités préfectorales et au Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Les parties contractantes s’engagent à travailler ensemble pour apporter leur soutien chacun dans son domaine pour la bonne marche de ce chantier et l’entrée en service de ce nouvel établissement. Après l’achèvement des travaux de construction de ce nouvel établissement et sa livraison, c’est l’OFPPT qui se chargera d’en assurer la gestion.

Al Bayane :

• Le Maroc pour le maintien du Gazoduc Maghreb Europe. Le Maroc est pour le maintien du Gazoduc Maghreb Europe (GME), dont le contrat arrive à son terme le 31 octobre 2021, a affirmé la Directrice générale de l'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), Amina Benkhadra. La volonté du Maroc de maintenir cette voie d'exportation a été clairement affirmée de manière constante, à tous les niveaux, depuis plus de trois ans, a précisé Mme Benkhadra dans un entretien accordé à "Maroc Le Jour", le quotidien francophone de la MAP. "C’est notre volonté, telle que nous l’avons exprimée verbalement et par écrit, publiquement et dans les discussions privées, toujours avec la même clarté et la même constance", a-t-elle dit en réaction à certaines informations relayées par des sites électroniques et sur les réseaux sociaux prétendant que le Maroc aurait décidé d’empêcher l’approvisionnement de l’Espagne à la fin du contrat.

• Le vice-président du groupe PPE au Parlement européen Andrey Kovatchev a salué, samedi, l’engagement de SM le Roi Mohammed VI de renforcer les relations avec l’Espagne et l’Union européenne (UE). «Le Maroc est le partenaire stratégique de l'UE et un proche voisin. J'apprécie hautement la déclaration de SM le Roi Mohammed VI en faveur de la construction de relations avec l'Espagne en particulier et avec l'Union européenne de façon générale, basées sur la confiance, la transparence, le respect mutuel et les avantages partagés dans l’intérêt des peuples du Maroc et de l'UE», a affirmé l’eurodéputé bulgare dans un tweet. L'Espagne et l'Union européenne ont réagi positivement samedi au souhait du Maroc de renforcer les relations avec les pays voisins, appelant elles aussi à consolider les liens avec le Royaume.

L’Opinion :

• Guelmim: mise en place d'un hôpital de campagne pour les patients du Covid-19. L'offre de santé de la région Guelmim-Oued Noun s’est renforcée à la faveur de la mise en place d'un hôpital de campagne à Guelmim pour prendre en charge les personnes infectées par le nouveau Coronavirus (Covid-19). La mise en place de cet hôpital de campagne d'une capacité de 128 lits et équipé de matériel et technologies modernes, s'inscrit dans le cadre des efforts continus pour faire face aux évolutions de la situation épidémiologique au niveau national en général et dans la région de Guelmim-Oudenoun en particulier. Cette initiative vise également à alléger la pression sur les établissements hospitaliers de Guelmim, compte tenu de l’augmentation du nombre de cas du Covid-19.

• Sefrou : un projet intégré de 17 MDH pour le développement de l'écotourisme. Plus de 17 millions de DH ont été mobilisés pour la réalisation d'un projet touristique intégré dans la province de Sefrou, dans le but de développer le tourisme rural et de montagne dans la région de Fès-Meknès. Le projet est porté par les ministères de l'agriculture, de l'urbanisme et de l'aménagement du territoire et de la jeunesse et du sport, la direction générale des collectivités locales (DGCL), le conseil régional de Fès-Meknès et l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Il bénéficie également de l'appui de la société marocaine d'ingénierie touristique (SMIT), du conseil provincial de Sefrou et des conseils communaux concernés. "Corridor de Dar Al Hamra", qui est en cours de réalisation au niveau de quatre communes de la province, vise à renforcer l'infrastructure touristique à l'échelle des communes cibles dans le cadre d'une approche participative et inclusive associant les populations locales.

Libération :

• La sagesse et la flexibilité accélèrent la relance de l'économie marocaine. La sagesse et la flexibilité dans la gestion sont les facteurs qui accélèrent la relance de l'économie nationale après la crise, sans précédent, liée à la pandémie de la covid-19, a affirmé le chef du département Économie et gestion à la faculté de droit de Salé, Mohamed Karim. Le responsable, qui était l’invité de l’émission matinale de la Radio d'information marocaine "RIM RADIO", a relevé que le Royaume, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, a réussi en peu de temps d'amortir le choc grâce à la décision du Souverain de mettre en place le Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du Coronavirus qui a permis de mobiliser plus de 36 milliards de dirhams. Les sages décisions prises dans le cadre de la gestion de cette pandémie ont contribué au rétablissement progressif de l’économie nationale malgré les faibles performances du secteur du tourisme, a-t-il souligné.

• Crédit bancaire: Encours de 986,3 MMDH à fin juin. L'encours du crédit bancaire s’est établi à 986,3 milliards de dirhams (MMDH) à fin juin 2021, en hausse de 3,7%, par rapport à la même période une année auparavant, ressort-il du tableau de bord "Crédits et dépôts bancaires" de Bank Al-Maghrib (BAM). Par agent économique, les crédits aux entreprises non financières (ENF) privées se sont élevés à 407 MMDH, en hausse de 4,2%, résultant principalement de la hausse de 9,5% de leurs facilités de trésorerie, précise BAM. En revanche, les prêts à l’équipement ont baissé de 1,9% et ceux immobiliers de 3,6%, relève la même source.

Al Massae

Le Maroc entre dans le club des pays fabricant d'armes. Le Maroc a accédé au Club des pays fabricant d'armes, après l'entrée en vigueur des dispositions du décret n°2.21.405 portant application de la loi n°10.20 relative aux matériels et équipements de défense et de sécurité, des armes et des munitions. Le décret, qui a été approuvé en Conseil ministériel du 28 juin 2021, vise à définir les modalités d'exercice des activités de fabrication des matériels et d'équipements liés à ce domaine, les opérations d'importation, d'exportation et de transport qui s'y rapportent, et à contrôler les activités exercées par les titulaires d'autorisation de fabrication. Il définit également la composition de la commission nationale des matériels et équipements de défense et de sécurité, des armes et des munitions.

La croissance de l'économie marocaine sera la plus rapide en Afrique en 2021 (GlobalData). Global Data table sur une croissance de 5,19% pour le Royaume, soit le taux le plus élevé à l'échelle continentale en 2021. En fait, cette projection internationale positive repose sur un ensemble de réformes majeures de l'économie nationale, que la propagation de la pandémie de coronavirus a relativement entravées, mais ne les a pas bloquées. Les signes de reprise de l'économie marocaine commencent à poindre à travers un ensemble d'indicateurs, dont le plus important est l’année agricole exceptionnelle qui a relevé le niveau du PIB agricole et contribué à élever le taux de croissance, que certains experts marocains prévoient d’atteindre 5,6%.

Al Yaoum Al Maghribi

Le Maroc veut inaugurer "une étape inédite" dans sa relation avec l’Espagne. Sa Majesté le Roi Mohammed VI a indiqué vendredi que le Maroc souhaite, avec un optimisme sincère, continuer à œuvrer avec le gouvernement espagnol et son président, Pedro Sanchez, afin d’inaugurer «une étape inédite» dans les relations entre les deux pays voisins. Ces relations devront reposer sur la confiance, la transparence, la considération mutuelle et le respect des engagements, a tenu à préciser le Souverain dans un discours adressé à la Nation à l’occasion du 68è anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple.

La présidente de la Commission européenne souligne l'importance des liens stratégiques entre le Maroc et l’UE. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen a souligné, samedi, l’importance des liens stratégiques unissant le Maroc et l’Union européenne. «Le Maroc et l’Union européenne sont deux partenaires stratégiques et il est important de maintenir cette relation et la consolider», a affirmé la présidente de l’exécutif européen lors d’un point de presse conjoint à la base militaire aérienne de Torrejon de Ardoz, avec le président du Conseil Européen Charles Michel et le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez.

Assahra Al Maghribia

Gestion des flux migratoires : Le Maroc, un partenaire "fiable et solide" de l'UE. Le Maroc est un partenaire "fiable et solide" de l’Union européenne (UE) en matière de gestion des flux migratoires, souligne l'agence européenne de contrôle des frontières (Frontex), qualifiant d’"excellente" la coopération avec le Royaume. "Le Maroc déploie et a déployé énormément d’efforts en termes de gestion de la migration", a affirmé le directeur exécutif de Frontex, Fabrice Leggeri, dans un entretien à l’agence "Europa Press", publié dimanche. La fiabilité de Rabat est illustrée par le fait que la route migratoire de la Méditerranée occidentale "est sous contrôle", a relevé M. Leggeri.

Le magazine français "Marine&océans" consacre un numéro spécial au Maroc. La revue trimestrielle française "Marine&océans", qui a pour objectif de sensibiliser le grand public aux principaux enjeux géopolitiques, économiques et environnementaux des mers et des océans, a consacré un numéro spécial au Maroc et à la dimension maritime du Royaume. "C'est la première fois qu'un magazine de référence sur la mer consacre une telle importance au Maroc dans sa dimension maritime, de l'économie bleue aux aspects géostratégiques en passant par la pêche, l'environnement, l'océanographie", souligne le géopolitologue français, Aymeric Chauprade qui a coordonné ce numéro spécial aux côtés de Francis Vallat, Fondateur et Président d'honneur des clusters maritimes français et européen.

Bayane Al Yaoum :

Maroc: possibilité d'adopter une troisième dose pour renforcer l'immunité. Le chef de la division des maladies transmissibles au ministère, Abdelkrim Meziane Bellefquih a déclaré que le Maroc pourrait prévoir une troisième dose de vaccin pour renforcer l'immunité contre l'épidémie de coronavirus dans le cas où les études scientifiques confirmeraient l’utilité de cette dose supplémentaire, expliquant aux médias que la stratégie nationale de vaccination tient compte des études scientifiques sur les plans national et international. Concernant la vaccination des élèves avec le début de la nouvelle saison scolaire, Bellefquih a souligné que la stratégie du ministère de la Santé est flexible et suit le rythme des données, des informations et des études scientifiques réalisées à cet égard, soulignant l'importance de vacciner les enfants entre 12 et 17 années pour pouvoir, dès que possible, immuniser 80% de la population afin d'obtenir l'immunité collective souhaitée.

Le discours royal, une "grande opportunité" pour redéfinir les piliers et les paramètres régissant les relations entre le Maroc et l'Espagne. Le discours adressé par SM le Roi Mohammed VI à la Nation, à l'occasion du 68ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, constitue une "grande opportunité" pour redéfinir les piliers et les paramètres régissant les relations entre l’Espagne et le Maroc, a affirmé le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez. "Je crois que de chaque crise découle une opportunité. Et je crois que le discours de SM le Roi constitue une grande opportunité pour redéfinir les relations entre les deux pays et les piliers sur lesquels elles reposent", a souligné Sanchez lors d’un point de presse conjoint à la base militaire aérienne de Torrejon de Ardoz avec la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le président du Conseil européen, Charles Michel.

Al Ahdath Al Maghribia

Le Discours royal du 20 août exprime un volontarisme politique sans équivalent actuel dans le Maghreb voire en Afrique. Le Discours royal à l'occasion du 68ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple exprime un volontarisme politique "sans équivalent actuel dans le Maghreb voire en Afrique", souligne l’essayiste français, Jérôme Besnard. Moins d’un mois après la fête du Trône, SM le Roi Mohammed VI a adressé "un nouveau discours d’importance", à quelques jours des élections nationales et locales, observe Jérôme Besnard, journaliste et enseignant en droit constitutionnel, dans une analyse du discours royal.

Le Maroc retire 1,2 milliard USD du FMI. Dans une nouvelle étape qui permettrait de relever les réserves de change, le Maroc devrait recevoir, à partir de lundi, 1,2 milliard de dollars du Fonds monétaire international (FMI). Cela intervient après que le conseil des gouverneurs du FMI a approuvé une allocation générale de droits de tirages spéciaux (DTS) équivalente à 650 milliards de dollars en vue d’accroître les liquidités dans le monde. Le DTS est un avoir de réserve international créé en 1969 par le FMI pour compléter les réserves de change officielles de ses pays membres. Sa valeur repose sur un panier de cinq monnaies : le dollar des États-Unis, l’euro, le renminbi chinois, le yen japonais et la livre sterling. Cette somme (1,2 USD) assurera au Maroc une situation confortable en termes de réserves de change, qui seront portées à plus de 328 milliards de dirhams, permettant de couvrir plus de 7 mois d'importations de biens et services.

Al Alam

Minusca: des médailles décernées à 752 casques bleus et 3 observateurs militaires marocains pour leur contribution au retour de la paix en République centrafricaine. Quelque 752 Casques bleus du bataillon marocain (MORBATT) de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA) et 3 observateurs militaires ont été décorés de médailles pour leur contribution au retour de la paix dans ce pays, annonce samedi le Centre d'Information des Nations Unies à Rabat (CINU). Les médailles ont été décernés aux Casques Bleus du MORBATT, basé à Bangassou (sud-est de la République centrafricaine, dans la préfecture du Mbomou), lors d’une cérémonie tenue vendredi, en présence du Commandant adjoint de la Force de la MINUSCA, le Général de division Paulo Emanuel Maia Pereira, précise-t-on de même source.

Les professionnels des salles de sport, des fêtes et des hammams proposent le "pass vaccinal" pour reprendre leurs activités. Ils se proposent également de respecter toutes les mesures de prévention adoptées en la matière. Ces professionnels de la ville de Casablanca, affiliés à l’Union générale des entreprises et professions, ont indiqué avoir adressé une pétition au gouvernement pour leur permettre de reprendre leurs activités, soulignant leur disposition à imposer la "pass vaccinal" comme condition préalable à toute personne souhaitant accéder à ces espaces publics afin de bénéficier de leurs services.

Al Ittihad Al Ichtiraki

Le Maroc reçoit près de deux millions de doses de « Sinopharm » et de «Pfizer ». Le premier lot est arrivé samedi matin, transportant un million de doses du vaccin chinois "Sinopharm", tandis que quelques heures plus tard, un autre lot de vaccin "Pfizer" est arrivé avec 950 000 doses. La Société Nationale de Transport et de la Logistique a transporté les deux livraisons par ses camions au siège de l'Agence indépendante de congélation, à Casablanca.

Le Président de l'Union africaine prend acte des préoccupations d'une délégation parlementaire africaine conduite par le Maroc au sujet des dysfonctionnements du Parlement panafricain. Le président de la République démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisekedi, qui est le président en exercice de l’Union Africaine, a pris acte des préoccupations d'une délégation parlementaire africaine conduite par le Maroc, au sujet des dysfonctionnements du Parlement panafricain (PAP), indique vendredi un communiqué de la Chambre des Représentants. Dans le cadre de l’initiative parlementaire africaine lancée sous la houlette du Parlement marocain, et qui a abouti à l’organisation à Rabat, le 08 juillet 2021, d’une réunion de concertation des Présidents des Parlements nationaux africains, un Communiqué adopté par consensus a dressé le bilan des dysfonctionnements inquiétants ayant entaché les travaux du Parlement Panafricain depuis mai 2021, rappelle la même source.

Rissalat Al Oumma

Le ministère de l'Intérieur s'apprête à mettre en œuvre la loi sur l'état civil numérisé. Selon une nouvelle circulaire du ministère de l'Intérieur adressée aux walis des régions, aux gouverneurs des préfectures et provinces et aux présidents des conseils communaux, l'application des articles de la nouvelle loi sur l'état civil commencera dès la publication des textes réglementaires relatifs à la loi 36.21 publiés au bulletin officiel n° 7006. La nouvelle loi sur l'état civil impose aux administrateurs et directeurs d'établissements de santé civils et militaires et aux autorités locales, entre autres, de faire la déclaration initiale de naissance et de décès via le portail de l'état civil ou par tout moyen de communication associé au système numérique.