Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Revue de presse quotidienne


MAP - le Vendredi 27 Août 2021 à 10:25 |

           

​Rabat - Voici les principaux titres développés par la presse nationale de vendredi :


Le Matin :

• Covid-19 : le pic de la vague actuelle de la pandémie est dépassé, mais le plateau atteint demeure élevé. «La situation épidémiologique au Maroc connaît une certaine stabilité au cours des deux dernières semaines avec un nombre de contaminations variant entre 6.000 et 9.000 nouveaux cas par jour. Cela signifie que la courbe de l’épidémie semble avoir atteint un «plateau». Mais cette stabilité risque d’être trompeuse, car dans la pratique, un plateau ne peut durer très longtemps et ne peut être le prélude qu’à une nouvelle chute ou, malheureusement, à une nouvelle hausse». C’est ce qu’a expliqué le professeur Tayeb Hamdi, médecin chercheur en politiques et systèmes de santé et vice-président de la Fédération de santé, dans une déclaration accordée au journal. De ce fait, Tayeb Hamdi souligne l’importance d’infléchir la courbe en urgence afin d’alléger la pression sur les structures hospitalières.

• La Sierra Leone soutient le projet de Gazoduc Nigeria-Maroc. Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale de la Sierra Leone, David Francis, a exprimé le soutien de son pays au projet de Gazoduc devant relier le Nigeria et le Maroc. "Le commerce et l'investissement sont une composante très importante mais la composante politique l'est aussi, c'est pourquoi nous soutenons le projet de gazoduc Nigeria-Maroc", a-t-il dit lors d'un point de presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, à l'issue de leurs entretiens. Le chef de la diplomatie sierra-léonaise a affirmé, dans ce sens, que son pays "ne doute pas que ce projet lui sera bénéfique, au même titre que les autres pays de la sous-région ouest-africaine", soulignant que "cela démontre le leadership et la place mondiale du Maroc en matière de soutien à la sécurité énergétique et à l'accès à l'électricité".

L’Economiste :

• Diversité politique dans les médias : la décision de la HACA au B.O. La décision de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) relative à la garantie de la diversité politique dans les médias audiovisuels a été publiée à la dernière édition du Bulletin officiel. Elle fixe les règles de couverture des activités des partis et du temps d’antenne, notamment dans le cadre des émissions de débats lors de la période de la campagne électorale. L’Objectif est de garantir la représentativité des différents courants politiques, avec le respect et la participation féminine durant cette période.

• Domiciliation d’entreprises : un an pour se conformer. Comme le prévoit la loi 87-19 publiée au Bulletin officiel n°6788, les sociétés exerçant l’activité de domiciliation d’entreprises disposent d’un an à compter de la date de publication de l’ensemble des textes d’application pour se conformer. Il se trouve que le dernier décret attendu, définissant le contenu du contrat de domiciliation et de la déclaration d’exercice de l’activité, a été publié au Bulletin officiel n°7011 du 9 août 2021. Par conséquent, les structures concernées ont jusqu’au 9 août 2022 pour se conformer aux dispositions prévues par la loi pour éviter de s’exposer à des amendes variant entre 10.000 et 20.000 DH.

Aujourd’hui le Maroc :

• Opel bientôt produite au Maroc ? Après Renault, Dacia, Peugeot, la marque allemande Opel serait-elle la prochaine sur la liste des constructeurs produisant au Maroc? La presse mondiale spécialisée notamment dans l’actualité automobile ne parle depuis quelques jours que de la décision du constructeur allemand, propriété du Groupe Stellantis (PSA et Fiat Chrysler) de mettre sur le marché la Rocks-e, une copie de l’ultra-citadine électrique de Citroën. Les Allemands veulent aller très vite puisque les commandes seront possibles en Allemagne dès l’automne prochain. «Comme la petite Citroën, l’Opel Rocks-e devrait être produite au Maroc dans l’usine de Kénitra, où une capacité de 20 000 unités par an était installée au lancement de l’AMI. En 2020, Citroën a vendu 2.814 unités. En marge de ce lancement, le constructeur promet également l’ouverture d’autres marchés en 2022», croit savoir un site français spécialisé dans l’actualité automobile.

• CNDP: Le ministère de la Santé adhère au programme Data-Tika. Le ministère de la Santé a adhéré au programme Data-Tika en vertu d'une convention de partenariat signée avec la Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP). Ce partenariat portera sur plusieurs volets liés, notamment, au renforcement de la conformité à la loi 09-08 relative à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel, en plus de la consolidation de l’écosystème du ministère et du domaine des recherches biomédicales, qui constituent aujourd’hui un pilier du développement de compétences et donnent un accès direct à l’innovation thérapeutique.

Maroc le Jour :

• Le Maroc sera toujours aux côtés de la Libye sans aucune ingérence ou agenda. Le Maroc sera toujours aux côtés de la Libye sans aucun agenda si ce n'est celui de la sécurité et de la stabilité de ce pays, a affirmé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita. Le Royaume sera toujours aux côtés de la Libye, en accompagnant ses efforts et ceux de la communauté internationale, sans aucune ingérence ou agenda si ce n'est celui de la sécurité et de la stabilité de ce pays, puisque cette question est capitale pour la région maghrébine qui fait face à plusieurs défis, a souligné M. Bourita lors d'un point de presse conjoint avec le vice-président du conseil présidentiel libyen, Abdallah Al-Lafi, à l’issue de leurs entretiens. Le ministre a aussi affirmé qu’il a fait part au responsable libyen du soutien de SM le Roi Mohammed VI au processus politique en Libye, aux réalisations du conseil présidentiel et des pouvoirs exécutifs provisoires, ainsi qu’à tous les efforts libyens visant à surmonter les difficultés et à répondre aux aspirations des Libyens.

• Le régime algérien s'est calcifié dans sa haine contre le Maroc. Au lieu de répondre favorablement à la main tendue du Royaume, le régime algérien s’est "calcifié dans sa haine contre le Maroc", affirme le politologue Mustapha Tossa pour qui la décision d’Alger de rompre les relations diplomatiques avec le Maroc n’est rien d’autre qu’"un nouveau pallier de l’escalade voulue par le régime algérien avec son voisin marocain", une escalade qui pourrait conduire vers "un inconnu dangereux". "Depuis l’arrivée d’Abdelmadjid Tebboune, le Maroc est devenu une cible prioritaire de sa haine et de ses délires. Dans une incapacité chronique à gérer les problèmes des Algériens comme en témoignent les multiples faillites, les autorités algériennes ont le pied agile et l’attitude leste quand il s’agit de s’attaquer au Maroc et de le présenter comme la source de toutes les crises, un pays sur lequel ils peuvent défouler leurs frustrations", souligne l’éditorialiste dans une analyse publiée sur le site Atlasinfo sous le titre "Algérie, la folie et le désespoir".

L’Opinion :

• Rabat-Salé : deux nouvelles trémies en prévision. La société de Développement Local (SDL) de Rabat Région Aménagements a lancé deux appels d’offres relatifs à la construction de deux trémies. Le premier appel d’offres correspond à la réalisation d’une trémie d’un passage souterrain sur deux voies, deux trottoirs, deux rampes d’accès et deux “dalots sous le giratoire”, selon les termes techniques employés par la SDL, et ce, à l’intersection de l’avenue Abderrahman Bouabid avec l’avenue Al Boustane à la ville de Rabat. Le budget alloué à ce projet est de 47,5 millions de dirhams. Quant au second appel d’offres, il correspond aux travaux de réalisation d’une trémie à l’intersection de la route Ain Houalla et l’avenue Ouali Al Aahd Sidi Mohamed à la ville de Salé. L’enveloppe budgétaire pour ce chantier est de 58,6 millions de dirhams.

• Souss Massa : mise en place à Agadir d'un 2è hôpital de campagne pour les patients du Covid-19. L’offre de santé de la région Souss Massa s’est renforcée à la faveur de la mise en place d’un 2è hôpital de campagne à Agadir pour prendre en charge les personnes infectées par le nouveau Coronavirus (Covid-19). La mise en place de cet hôpital de campagne d'une capacité de 104 lits et équipé de matériel et technologies modernes, s'inscrit dans le cadre des efforts continus pour faire face aux évolutions de la situation épidémiologique au niveau national en général et dans la région de Souss Massa en particulier, selon la direction régionale de la santé.

Al Bayane :

• Brésil: Morocco Foodex homologué pour certifier à la source des produits agricoles pour encourager les exportations marocaines. L'homologation par le Brésil de Morocco Foodex, l'établissement autonome de contrôle et de coordination des exportations du Maroc, à certifier à la source certains produits marocains, constitue une opportunité pour encourager les exportateurs marocains et renforcer leur compétitivité auprès de la première économie sud-américaine. L’exportation notamment de boissons, d'huiles d'olive et d'huiles de grignons d'olive vers le Brésil n’est plus tributaire d’une homologation par un laboratoire du pays sud-américain, après l'inclusion de Morocco Foodex au Système brésilien d'enregistrement des organismes et laboratoires étrangers (SISCOLE), a appris la MAP auprès de la Chambre de commerce arabo-brésilienne et de l’ambassade du Maroc au Brésil.

• Madagascar veut développer les relations économiques avec le Maroc. Madagascar, qui veut renforcer et développer les relations économiques avec le Maroc, a invité le secteur privé marocain à tirer profit des opportunités d'investissement qu’offre cette immense île située au large de la côte sud-est de l'Afrique. Le président de Madagascar Andry Rajoelina a accordé une audience, mardi à Paris, à une délégation de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), conduite par son président Chakib Alj, et ce en marge de la première Rencontre des Entrepreneurs Francophones organisée par le patronat français, le Medef. Affichant sa ferme volonté de conduire son pays à davantage de développement et de prospérité économiques, le président malgache a formé le souhait de rattraper “le retard accumulé depuis des années” par son pays.

Libération :

• Meknès poursuit sa mue industrielle. Réputée pour sa vocation agricole et de destination touristique culturelle, la ville de Meknès nourrit, depuis quelques années, l'ambition de devenir un pôle industriel compétitif et attrayant pour de grandes entreprises opérant dans plusieurs domaines. Meknès, qui est l'une des plus importantes régions agricoles au Maroc en termes de production, est désormais un véritable pôle industriel émergent, à la faveur des efforts déployés par les départements ministériels concernés et les instances élues. En effet, la capitale ismaélienne et sa région ambitionnent de devenir un eldorado de l'industrie automobile, avec l'installation de plusieurs groupes internationaux, dont Yazaki, Delphi, Yura. Le dernier en date est le géant américain du secteur automobile Lear Corporation, qui a annoncé le renforcement prochainement de sa présence dans le Royaume.

• Le marché monétaire maintient son équilibre. Le marché monétaire a maintenu son équilibre au cours de la période allant du 13 au 19 août 2021, selon Attijari Global Research (AGR). "Les taux interbancaires demeurent stables autour du taux directeur à 1,50% grâce à l'interventionnisme actif de la Banque Centrale", précise AGR dans sa récente note "Weekly Hebdo Taux- Fixed income", ajoutant que les taux MONIA se sont stabilisés à 1,43%. Bank Al-Maghrib (BAM) continue de satisfaire la totalité de la demande bancaire en monnaie centrale, indique la même source, relevant que celle-ci a connu une hausse de 2,6 milliards de dirhams (MMDH), portant ainsi les injections monétaires de l'institution à travers les avances à 7 jours à 39,5 MMDH contre 36,9 MMDH une semaine auparavant.

Al Massae

• Le Comité Scientifique décide d'utiliser le vaccin "Sinopharm" pour vacciner les enfants. S'appuyant sur un ensemble d'expériences menées en Chine et aux Emirats Arabes Unis, le Comité scientifique de vaccination a approuvé l'administration du vaccin Sinopharm, en plus de Pfizer, aux élèves âgés de 12 à 17 ans. Selon les spécialistes, les deux vaccins sont très efficaces contre le covid-19 et assureront une protection aux catégories cibles, qui risquent de contracter le variat “delta”. Ils ont estimé que le vaccin sinopharm a été fabriqué de manière sûre et que son utilisation par les personnes âgées de plus de 17 ans n’a causé aucun problème.

• Accidents de la circulation: 15 morts et 2.014 blessés en périmètre urbain la semaine dernière. Quinze personnes ont été tuées et 2.014 autres blessées, dont 73 grièvement, dans 1.465 accidents de la circulation survenus en périmètre urbain durant la semaine allant du 16 au 22 août 2021. Ces accidents sont principalement dus à l'inadvertance des conducteurs, au non-respect de la priorité, à l'excès de vitesse, à l'inadvertance des piétons, au non-respect de la distance de sécurité, au changement de direction sans usage de signal, au défaut de maîtrise des véhicules, au non-respect du stop, au changement de direction non-autorisé, au non-respect des feux de signalisation, aux dépassements défectueux, à la circulation sur la voie gauche, à la circulation en sens interdit et à la conduite sous l'emprise de l'alcool.

Al Ahdath Al Maghribia

• Le Maroc sera toujours aux côtés de la Libye sans aucune ingérence ou agenda. Le Maroc sera toujours aux côtés de la Libye sans aucun agenda si ce n'est celui de la sécurité et de la stabilité de ce pays, a affirmé, mercredi, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita. Le Royaume sera toujours aux côtés de la Libye, en accompagnant ses efforts et ceux de la communauté internationale, sans aucune ingérence ou agenda si ce n'est celui de la sécurité et de la stabilité de ce pays, puisque cette question est capitale pour la région maghrébine qui fait face à plusieurs défis, a souligné Bourita lors d'un point de presse conjoint avec le vice-président du conseil présidentiel libyen, Abdallah Al-Lafi, à l’issue de leurs entretiens.

• Elections: Plus de 4.500 observateurs nationaux accrédités. Plus de 4.500 observateurs représentant 44 organisations nationales ont été accrédités en prévision des échéances électorales du 8 septembre prochain, a annoncé, mercredi, le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH). Ces observateurs, dont des représentants du Conseil, seront répartis sur l'ensemble des régions, aux côtés de 17 ONG et deux Parlements internationaux devant engager quelque 70 observateurs, a ajouté le CNDH dans un communiqué sanctionnant la sixième et dernière réunion de la Commission spéciale d'accréditation des observateurs des élections.

Al Alam

• Adoption d'un projet de décret définissant les circonscriptions des tribunaux spécialisés dans les crimes de blanchiment d'argent. Le Conseil de gouvernement a adopté le projet de décret 2.21.670 définissant les circonscriptions des tribunaux spécialisés dans les crimes de blanchiment d'argent. L'adoption de ce texte intervient dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de l'article 38 de la loi 12.18 relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme qui a généralisé la compétence judiciaire en la matière aux tribunaux de Casablanca, Fès et de Marrakech aux côtés de celui de Rabat.

• Parution d'un nouveau numéro de la revue de la Gendarmerie Royale. Un nouveau numéro de la revue de la Gendarmerie Royale vient de paraître, consacrant notamment une rubrique aux activités royales, un dossier à la "Gendarmerie Royale une gestion intelligente du territoire" et un reportage dédié au "tourisme montagnard sous surveillance de la région de la Gendarmerie Royale de Meknès". Le 69è numéro de la revue met également à la disposition du lecteur une "Grande interview" avec le président du CESE, un entretien avec le SG du département de la Réforme de l'administration, ainsi qu'un décryptage sur la saison estivale 2021.

Al Ittihad Al Ichtiraki

• Rupture avec le Maroc: le régime algérien aux abois cherche des "boucs émissaires" (Journal français). En décidant une rupture unilatérale des relations diplomatiques avec le Maroc, le régime algérien, "aux abois (...) et fragilisé sur le front interne", cherche des "boucs émissaires", affirme le journal français Libération. "Le gouvernement algérien a fait l'objet de nombreuses critiques pour sa gestion des incendies en Kabylie mettant en évidence la faiblesse du régime. Aux abois, élu avec une abstention record, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, cherche des boucs émissaires", souligne le journal dans un décryptage de l’annonce unilatérale par Alger de la rupture des relations diplomatiques avec Rabat, publié dans sa livraison de jeudi.

• Enquête sur une agression à l'arme blanche ayant entraîné la mort d'un gérant de restaurant à Tanger (DGSN). Le service préfectoral de la police judiciaire de Tanger a diligenté une enquête judiciaire sur l'implication d’un individu présentant des signes de troubles mentaux, dans une affaire liée à des coups et blessures à l’arme blanche ayant entraîné la mort d’un gérant de restaurant à Tanger. Selon les données préliminaires de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, le suspect, aux antécédents judiciaires dans des crimes de droit commun, fréquentait régulièrement le restaurant tenu par la victime, un citoyen marocain de confession juive, pour recevoir des repas gratuits, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale.

Rissalat Al Oumma

• L’Algérie, un passage pour les mouvements terroristes. La déclaration du ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid, lors d'une conférence tenue il y a deux semaines au Maroc, au sujet des liens qu’entretient l’Algérie avec l’Iran renferme "des informations précises", a indiqué le porte-parole des Affaires étrangères israéliennes, Hassan Kaiba. "L’Algérie est devenue, depuis le début du printemps arabe, un passage pour les mouvements terroristes à l’instigation de l’Iran", a souligné Kaiba dans une déclaration au site électronique “Madar21”. “La coopération algéro-iranienne nous préoccupe surtout que l’Iran vise à s’infiltrer dans tous les pays”, a affirmé le porte-parole, relevant que les agissements iraniens dans la région du Moyen-Orient sont à l’origine de la destruction et du terrorisme sévissant notamment en Irak, en Syrie et au Yémen.

• Lancement de la 1ère édition du Prix de la production culturelle dans les encyclopédies numériques participatives. L'Académie du Royaume du Maroc et le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports – Département de la Culture – ont lancé la première édition du Prix de la production culturelle dans les encyclopédies numériques participatives. Ce prix ouvert au public, dont la première édition sera consacrée aux productions intellectuelles et créatives liées au patrimoine culturel marocain, consiste à récompenser les meilleures contributions produites par les participants, qui doivent les inclure dans les encyclopédies numériques participatives, telles que Wikipédia, Enciclopedia Libre, World History Encyclopedia ou Marefa, pendant la période allant du 15 août au 31 octobre 2021. Pour cette édition, la valeur totale des prix qui seront remis aux 22 lauréats, est de 270.000 dirhams.

Al Yaoum Al Maghribi

• Bahreïn appelle au règlement des différends entre le Maroc et l'Algérie conformément au contenu du discours de Sa Majesté le Roi. Le Royaume de Bahreïn a appelé au règlement des différends entre le Maroc et l'Algérie par le dialogue fraternel, et ce conformément au contenu du discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à l'occasion de la Fête du Trône. Dans un communiqué publié mercredi, le ministère bahreïni des Affaires étrangères a souligné que Manama tient à la solidité des relations arabes et à leur renforcement, mettant l'accent sur la nécessité de régler les questions litigieuses entre le Maroc et l'Algérie à travers le dialogue fraternel, conformément au contenu du discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

• Élections du 8 septembre: démarrage de la campagne électorale. La campagne électorale pour le scrutin du 8 septembre a démarré, jeudi (00H00), marquant ainsi le début d'une étape importante sur la voie de la consolidation de la pratique démocratique au Maroc. La campagne, qui prendra fin mardi 07 septembre à minuit, constitue une occasion pour les formations politiques en lice de présenter et de défendre devant les électeurs leurs programmes et projets économiques, sociaux et culturels en vue de les convaincre à adhérer aux approches qu'elles préconisent pour surmonter les défis auxquels le pays est confronté.

Bayane Al Yaoum

• La francophonie économique, un levier puissant pour la relance post-Covid.La francophonie économique peut constituer un levier puissant pour la relance post-Covid, a affirmé le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj. Le choc de la pandémie a fait ressortir l'importance des sous-ensembles, qu’ils soient régionaux ou communautaires, a indiqué le président de la CGEM qui intervenait, mardi à Paris, lors d’un panel sur le thème "La francophonie économique : une valeur ajoutée pour le secteur privé ?", organisé dans le cadre de la première Rencontre des Entrepreneurs Francophones, à l’initiative du Medef, le patronat français.

• La stratégie intégrée de valorisation durable des Ksour et Kasbah au centre d'une rencontre à Rabat. La stratégie intégrée de valorisation durable des Ksour et Kasbah à l’horizon 2026 a été au centre d'une rencontre de partage organisée à Rabat, à l’initiative du programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD) et le ministère de l’Aménagement du Territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville. Présentant les principales orientations de cette stratégie, les membres du bureau d’étude chargé de son élaboration ont mis en exergue six orientations stratégiques, à savoir la réhabilitation du cadre bâti, des rôles et des fonctions des Ksour et Kasbah dans le développement de leurs territoires, la mise en place d'une nouvelle dynamique économique dans les espaces des Ksour et Kasbah, en valorisant les richesses existantes et en introduisant de nouvelles niches d’activités innovantes ou encore la préservation des ressources de la zone.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Septembre 2021 - 09:56 Maroc. Revue de presse quotidienne du 29/09/2021





Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss