Revue des éditos hebdomadaires

MAP - Publié le Samedi 2 Janvier 2021 à 11:15



Rabat - La solidarité à l’ère du coronavirus est le sujet principal commenté par les éditorialistes de la presse hebdomadaire.


"Au début de la crise sanitaire, le Maroc a fait parler de lui dans le monde entier. Sa gestion proactive, inspirée des Hautes Orientations Royales, a été exemplaire", écrit l’Observateur du Maroc et d’Afrique. 

Très vite, le Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du coronavirus a été créé donnant ainsi une nouvelle preuve que la solidarité reste une valeur sûre dans le Royaume, poursuit la publication. Le Maroc s'est aussi démarqué par sa capacité à mobiliser ses propres forces créatrices pour assurer, rapidement, son autosuffisance en masques, rappelle l’auteur, soulignant que des jeunes ont pu montrer leur aptitude à innover en créant des respirateurs, des appareils de stérilisation et d'autres outils nécessaires pour contrer la propagation du virus.

Aux derniers jours de 2020, en plus de la proclamation officielle de la reconnaissance américaine de la souveraineté du Maroc sur son Sahara, l'accord historique tripartite signé par le Maroc avec les États-Unis et Israël en faveur de la paix et du co-développement est venu clore cette année qui a assurément mal commencé, mais qui s'est terminé sous le signe de la joie et de l'espoir, estime-t-il. Pour sa part, La Vie éco relève que l'enseignement majeur de cette crise pandémique est sans doute l'importance de l'esprit collectif.

Les opérateurs économiques, notamment dans le secteur privé, ont été contraints de reconsidérer en profondeur leurs visions de l'avenir, leur sens des priorités et leur engagement citoyen au-delà des approches purement « business », explique l’éditorialiste, ajoutant que les entreprises sont des piliers de la construction socioéconomique qu'il faut renforcer et soutenir. "Si le Maroc a pu faire preuve de résilience, c'est peut-être parce que très tôt et face à la crise, les acteurs ont tous, sans exception, et fort heureusement, compris que l'épreuve ne pouvait être gagnée que collectivement", insiste-t-il.

"Il faut espérer que cet esprit sera maintenu pour les grands défis qui nous attendent tous dans l’avenir", conclut l’auteur. 


Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Tous les commentaires sont modérés. marocafrik.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture !

Le Fil | Tribune