Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Revue des éditos quotidiens


MAP - le Mercredi 27 Janvier 2021 à 12:46 |

           

​Rabat - Les éditorialistes des quotidiens de ce mercredi s’intéressent à la décarbonisation des TPME marocaines, les retombées négatives de la crise pandémique sur les entreprises nationales et la campagne de vaccination anti-Covid. "Le respect des normes environnementales n’est plus un luxe au Maroc aussi bien pour les grandes entreprises structurées que pour les très petites, petites et moyennes", fait savoir Aujourd’hui le Maroc.


Les donneurs d’ordre et les grands clients à l’échelle mondiale sont plus regardants depuis quelques années sur la notion de conformité de leurs produits, des conditions de fabrication, de leur degré de respect des normes et standards en matière sociale, environnementale, éthique, culturelle et autres, explique la publication. Pour gagner des positions sur le sourcing mondial et les préserver durablement, les TPME marocaines n’ont d’autres choix que d’adopter de manière sérieuse les démarches de conformité, notamment celle relative au climat, poursuit l'éditorialiste, notant qu’il ne s’agit pas seulement de financement mais aussi et surtout d’ancrer durablement la démarche de conformité relative au climat dans les "business models" de l’avenir. 

"Et c’est là qu’un programme tel que celui que vient de lancer le ministère de l’industrie pour la décarbonation trouve tout son sens", conclut-il. "Les aides aux entreprises ont eu peut-être l'effet d'airbags, mais c’est loin d'être un atterrissage en douceur", écrit, pour sa part, L'Économiste, qui se réfère aux derniers chiffres du HCP. 

Plus d’entreprises en difficultés ou en arrêt d’activité, cela signifiera avant tout plus de candidatures aux dispositifs de soutien et autres aides de l’Etat, prévient l’auteur de l’article, relevant que près de la moitié des entreprises âgées de moins de 10 ans n’ont plus de trésorerie. "En attendant un agenda de vaccination que l’on souhaite rapide, la situation invite d’emblée à quelques mises en garde", fait-il remarquer. 

Sur un autre registre, Rissalat Al Oumma souligne que le gouvernement est tenu d’accompagner la campagne nationale vaccinale anti-Covid et ce, via la sensibilisation, la mobilisation et la communication, ajoutant qu’il faudrait privilégier un discours à la fois rationnel et convaincant pour gagner l'adhésion du grand public. Les mesures prises par les autorités sécuritaires et sanitaires pour sécuriser l’approvisionnement du vaccin et assurer sa généralisation, ainsi que la confiance des Marocains dans leurs institutions sont autant d'éléments qui seraient derrière la réussite de ladite campagne, estime-t-il, appelant à respecter davantage les mesures de prévention sanitaire contre la propagation de l'épidémie de coronavirus. 




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 29 Septembre 2021 - 09:56 Maroc. Revue de presse quotidienne du 29/09/2021





Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss