Menu
              
MAP TOURISME | Publié ici le Samedi 11 Juin 2022

SIEL: L’ouvrage collectif “Rabat capitale culturelle de l’Afrique et du Monde islamique 2022” présenté à Rabat





L’ouvrage collectif “Rabat capitale culturelle de l’Afrique et du Monde islamique 2022” a été présenté, vendredi à Rabat, dans le cadre du 27è Salon international de l’édition et du livre (SIEL), en présence notamment du ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication, Mohamed Mehdi Bensaid.
Cet ouvrage de 234 pages, paru aux Éditions “La croisée des chemins”, et écrit par des diplomates, écrivains et journalistes africains, à l’occasion de la désignation de Rabat capitale culturelle de l’Afrique, offre un recueil de témoignages éloquents du gotha diplomatique et intellectuel africain reconnaissant ainsi le pluralisme et la richesse du patrimoine du Royaume.
Dans une déclaration à la MAP en marge de l’événement, M. Bensaid a souligné que ce livre expose des regards croisés et restitue les témoignages de différentes personnalités sur les aspects particuliers de la capitale, se disant honoré de préfacer cet ouvrage avec ces personnalités de renom.
L’administrateur de la chaire de littérature et des arts africains à l’Académie du Royaume du Maroc, le camerounais Eugène Ébodé, a indiqué de son côté que Rabat regroupe un double faisceau d’atouts, qui lui permet de s’adresser à plusieurs horizons et à plusieurs cultures, notant qu’à travers la culture, la ville de Rabat a réussi à s’ériger en véritable vecteur d’unité africaine.
Même son de cloche chez l’écrivain et diplomate gabonais, Éric Joël Békalé qui a choisi d’écrire une nouvelle pour mettre en lumière les qualités de la ville de Rabat, notamment sur le plan architectural. M. Békalé a mis en avant la diplomatie culturelle en tant que levier d’unité africaine.
Pour l’éditeur marocain, Abdelkader Retnani, fondateur de “La croisée des Chemin”, a confié dans une déclaration similaire que l’idée du livre a surgi à l’occasion de la consécration de Rabat capitale culturelle de l’Afrique et du monde islamique, notant que c’est une occasion pour certains contributeurs qui n’ont jamais mis les pieds à Rabat de découvrir la capitale.
L’écrivain et journaliste mauritanien, Bios Diallo a mis en exergue, quant à lui, les aspects de la coexistence et de la tolérance régnant à la capitale, notamment en termes de la diversité des lieux de culte, ajoutant que le Maroc représente désormais un “hub culturel africain”.
L’ambassadeur itinérant du Sénégal, Fodé Sylla, s’est félicité du succès de cette manifestation culturelle, saluant dans ce sens la dynamique impulsée par SM Le Roi pour soutenir l’industrie culturelle au Maroc.
“Ma contribution dans ce livre est un témoignage d’amour pour Rabat et pour le Maroc” a-t-il fait savoir, mettant en avant l’engagement africain du Maroc sous le leadership éclairé de SM le Roi.





Facebook
Twitter
Mobile
Rss