Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

MAP - le Vendredi 5 Novembre 2021 à 10:41 |

Sahara: Pour le Gabon, l’initiative d’autonomie est la “solution de compromis par excellence”


           

Nations unies (New York) – L’initiative marocaine d’autonomie est la “solution de compromis par excellence” au différend régional autour du Sahara, a affirmé, à New York, l’ambassadeur représentant permanent du Gabon auprès de l’ONU, Michel Biang.


“C’est indéniablement la meilleure approche et la solution de compromis par excellence. C’est sans doute une des raisons pour laquelle, les résolutions du Conseil de sécurité qualifient cette initiative de crédible, pragmatique et conforme au droit international”, a souligné M. Biang devant les membres de la 4è Commission de l’Assemblée générale de l’ONU.

Le diplomate a, dans ce cadre, relevé que l’initiative marocaine d’autonomie “présente des perspectives crédibles, permettant de résoudre définitivement ce différend régional”.

Il a en outre réaffirmé le soutien de son pays au processus politique mené sous l’égide “exclusive” du Secrétaire général de l’ONU, notant que ce processus, fondé essentiellement sur les recommandations contenues dans les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité depuis 2007, “permettra, sans aucun doute, de parvenir à une solution politique réaliste, pragmatique, durable et de compromis” à ce conflit.

Saluant la nomination du nouvel envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara marocain, Staffan de Mistura, l’ambassadeur a appelé à la “continuité du travail effectué” par l’ancien envoyé personnel du Secrétaire général dans le cadre du processus des tables rondes auquel ont pris part le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le “polisario”.

Il a également fait observer qu’il est “fondamental” d’œuvrer en faveur d’un règlement politique rapide de cette situation régionale qui “compromet” la coopération entre les Etats, d’autant plus que la région du Sahel est confrontée à des défis sécuritaires.

L’ambassadeur gabonais a, de même, estimé que l’implication de tous les acteurs concernés est susceptible de minimiser les risques de déstabilisation engendrés par les activités terroristes tout en consolidant la paix et la sécurité dans la région du Sahel.

Par ailleurs, l’intervenant n’a pas manqué de mettre en valeur le modèle de développement dans les provinces du Sud, qui a “fortement” contribué à l’amélioration des conditions de vie et à l’autonomisation des populations du Sahara marocain.

Le Gabon “encourage” le Maroc à poursuivre les efforts entamés, a-t-il encore indiqué, précisant que c’est dans ce cadre que son pays a ouvert, le 17 janvier 2020, un Consulat général dans la ville marocaine de Laâyoune.