Sans une vaccination rapide, l'Afrique du Sud connaîtrait une 3ème vague du covid-19 (scientifiques)

MAP - Publié le Jeudi 21 Janvier 2021 à 11:37



Des scientifiques et virologues sud-africains ont mis en garde, mercredi, que sans une vaccination rapide d'au moins deux tiers de la population, soit 40 millions de personnes, l'Afrique du Sud connaîtrait inéluctablement une troisième vague du covid-19.


L’Afrique du Sud est toujours confrontée à de graves problèmes autour de la stratégie vaccinale, a déploré à ce propos le Pr Marc Mendelson, chef de la division des maladies infectieuses et de la médecine du VIH à l'hôpital Groote Schuur, appelant à une vaccination rapide pour parvenir à l'immunité collective de la population.

S'exprimant lors d'une conférence virtuelle de l'université d'été intitulée «Covid-19 : Les leçons», il a expliqué que le pays est actuellement touché par une deuxième vague d'infections et que les scientifiques ont identifié une nouvelle variante 501.V2 qui contient un grand nombre de mutations.

L’expert virologue, qui était président du premier Comité consultatif ministériel sud-africain sur la Covid-19, explique que «ces mutations se situent dans le domaine de la protéine de pointe du SRAS-CoV-2 que les anticorps reconnaissent généralement», ajoutant que «les anticorps et l'immunité des lymphocytes T reconnaissent les mêmes domaines et ces sites de reconnaissance sont essentiels dans notre lutte contre le virus».

Le Pr Mendelson a également déclaré que les scientifiques avaient de nombreuses questions sans réponse sur la nouvelle souche, notamment si les vaccins actuels offriraient une protection contre elle et si les personnes précédemment infectées par une souche différente auraient une immunité contre la nouvelle variante.

La semaine dernière, des scientifiques sud-africains avaient indiqué que le nouveau variant du Covid-19 récemment détecté en Afrique du Sud est plus contagieux mais n'est pas plus mortel.

«Rien n'indique que le nouveau variant du virus, baptisé 510Y.V2, est plus sévère", a déclaré le Pr Salim Abdool Karim, coprésident du Comité scientifique au ministère de la Santé dans un communiqué, précisant que le nouveau variant est seulement 1,5 fois plus contagieux.

L'Afrique du Sud est le pays le plus touché du continent par le virus, avec plus de 1,3 million de cas de coronavirus et quelque 37.000 morts.