Menu
              
MAPBUSINESS | Publié ici le Mercredi 23 Février 2022

Sécheresse: Le CAM mobilisera les ressources nécessaires (M. Sijilmassi)





Sécheresse: Le CAM mobilisera les ressources nécessaires (M. Sijilmassi)
Le Crédit agricole du Maroc (CAM) mobilisera toutes les ressources nécessaires pour traverser la période de sécheresse avec le minimum de dégâts, a indiqué, mardi à Rabat, le président du directoire du Groupe CAM, Tariq Sijilmassi.
M. Sijilmassi qui intervenait en marge d’une rencontre organisée par le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts avec les professionnels du secteur agricole, représentés par les chambres d’agriculture et certaines fédérations interprofessionnelles, a souligné que les 6 milliards de dirhams (MMDH) mobilisés par le groupe en faveur du déploiement du programme gouvernemental de lutte contre les effets de la sécheresse, ont la particularité « d’être bien adaptés aux besoins de la situation actuelle ».
Il a, dans ce sens, relevé l’existence de « vases communicants » entre les différents crédits accordés. « On ne peut accorder de crédits spécifiques pour un axe précis par rapport à un autre, dans la mesure où s’il pleut en mars, les cultures printanières vont prendre le dessus, alors que s’il ne pleut pas, la priorité sera plutôt accordée à l’achat d’aliments composés de bétails », a-t-il expliqué.
Néanmoins, a-t-il dit, « l’important est de faire passer un véritable message de solidarité avec le monde rural et avec l’ensemble des agriculteurs et de leur montrer que le pays est prêt à mobiliser l’ensemble des ressources nécessaires pour les aider à surmonter cette difficulté », notamment à travers ce programme exceptionnel qui se veut « global » avec « une vision à court, à moyen et à long terme ».
« Même s’il s’agit d’une période de sécheresse comme on n’en a pas vu depuis 1981, le monde rural est parfaitement capable de traverser d’une manière ou d’une autre cette crise », a-t-il relevé, ajoutant à cet effet, que le Groupe est en train de réfléchir à des solutions sur l’endettement de l’agriculteur par des moratoires, en vue d’alléger leur poids financier cette année et pour leur permettre de redémarrer la nouvelle campagne agricole 2022-2023 dans les meilleures conditions.
Il a aussi mis l’accent sur l’impératif de tout mettre en place le plus tôt possible pour permettre aux agriculteurs non seulement de traverser cette période difficile dans les mois à venir, mais également de pouvoir affronter la nouvelle campagne agricole dans des conditions favorables.
Conformément aux Hautes Instructions Royales relatives à la prise des mesures nécessaires pour faire face aux effets du déficit pluviométrique sur le secteur agricole, et à la sollicitude particulière dont SM le Roi Mohammed VI entoure la population du monde rural et l’ensemble des composantes du secteur agricole, le gouvernement a élaboré un programme exceptionnel d’une enveloppe financière globale estimée à 10 milliards de dirhams visant à atténuer les effets du retard des précipitations et à alléger leur impact sur l’activité agricole.



Tags : Sécheresse