Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain
           

Sultana Khaya ou l'art de la désinformation au service commandé du polisario et de son mentor algérien

Publié le Jeudi 27 Mai 2021 |



Depuis la ville du Sud marocain de Boujdour, la dénommée Sultana Sidi Brahim Khaya a lancé un message fallacieux à de nombreux organismes et instances onusiennes des Droits de l'Homme sur les soi-disant graves violations auxquelles sont exposées sa famille et elle de la part des autorités marocaines.


Ces accusations mensongères, orchestrées depuis le Palais de la Mouradia à Alger par les Généraux algériens et le directoire du polisario, illustrées par des photos montages, une spécialité algérienne, ont pour unique objectif celui de ternir l'image internationale du Royaume du Maroc quant au respect des Droits de l'Homme sur l'ensemble de son territoire.

Ces fausses allégations de la manipulatrice patentée Sultana Khaya ont été lues, le 22 mai 2021, par des polisariens en Espagne, au Royaume-Uni, en France, en Italie, au Canada et, bien entendu, depuis les camps de la mort des réfugiés Sahraouis marocains à Tindouf, en Algérie.

Khayya est bien connue à Boujdour, au Sahara marocain, pour vivre de la générosité algérienne qui l'entretient à charge pour la polisarienne de fabriquer régulièrement de faux témoignages.

Khayya, tout en s'attaquant au Maroc, ne rechigne pas à bénéficier des aides sociales de ce même pays.

Belle leçon d'éthique chez cette soi-disant militante de quartier.

Les chiens aboient, mais finalement, la caravane passe !