Menu
              
MAP | Publié ici le Vendredi 10 Juin 2022

UA : Le Maroc pour le renforcement de la coopération entre le CPS de l’UA et le Comité Politique et de Sécurité de l’UE





Addis-Abeba – Le Maroc a réaffirmé, jeudi à Addis-Abeba, son attachement au renforcement de la coopération entre le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’Union africaine et le Comité Politique et de Sécurité de l’Union européenne.
L’Ambassadeur Représentant Permanent du Royaume auprès de l’Union africaine et la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, qui a conduit la délégation marocaine à la 5ème retraite conjointe annuelle entre le CPS de l’UA et le Comité Politique et de Sécurité de l’Union européenne (UE), tenue au siège de l’organisation panafricaine, a souligné la nécessité de renforcer la coopération entre le CPS de l’UA et le Comité PS de l’UE pour relever les défis actuels tout en prenant compte de l’évolution démographique, le contexte environnemental, la situation économique et les développements technologiques dans les deux continents.
Le diplomate marocain a souligné dans ce sens la nécessité de concevoir une approche stratégique holistique, inclusive et approfondie, qui se base sur le nexus paix, sécurité et développement, en tenant compte de l’inclusion des jeunes et des femmes, afin d’insuffler une nouvelle dynamique pragmatique et orientée vers l’action entre le CPS de l’UA et le Comité PS de l’UE.
S’agissant du renforcement de la coopération entre l’UA et l’UE au niveau des instances multilatérales en matière de durabilité et de financement des opérations de l’UA de soutien à la paix, l’accent a été mis sur le rôle principal que joue le Fonds pour la paix de l’UA dans la mise en œuvre efficace des décisions du CPS de l’UA et le financement prévisible et durable des initiatives de paix et de sécurité dans le continent.
Cette 5ème retraite a été l’occasion de relancer les discussions afin d’échanger sur les questions de stratégie intéressant l’Afrique et l’Europe, notamment sur le renforcement des outils de l’UA en matière de prévention des conflits et la diplomatie préventive, ainsi que sur la consolidation de la coopération entre l’UA et l’UE dans les instances multilatérales en matière de durabilité et de financement des opérations de l’UA de soutien à la paix.
Les différents intervenants à cette retraire ont mis l’accent sur la nécessité de renforcer la synergie, particulièrement au niveau du Conseil de Sécurité des Nations Unies pour assurer le financement des opérations de maintien de paix de l’UA à travers des contributions volontaires des Nations Unies, ainsi que l’engagement continu de l’UE pour soutenir l’architecture africaine de paix et de sécurité.






Facebook
Twitter
Mobile
Rss