Une année de gestion de la pandémie de COVID-19: une approche proactive qui a suscité une large reconnaissance internationale

- Publié le Jeudi 18 Mars 2021 à 12:27




-1

Rabat - Le 20 mars 2020 a connu l'entrée en vigueur de l'état d'urgence sanitaire dans le Royaume, une mesure qui vise à endiguer la propagation de la pandémie de Covid-19. Cette approche proactive, lancée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a été la clé de voute du succès dans la lutte contre cette crise sanitaire sans précédent et sa gestion de manière efficace, suscitant ainsi une large reconnaissance internationale.

Le Maroc a adopté une approche centrée sur plusieurs aspects, dont particulièrement le volet sanitaire à travers le suivi et l'évolution de la pandémie et le renforcement des infrastructures sanitaires de base.

Cette approche est fondée aussi sur les aspects sociaux-économiques en apportant une assistance aux groupes vulnérables et aux entreprises en situation difficile, ainsi que sur l'aspect psychologique en fournissant des services d'écoute et un soutien pour faire face aux répercussions des quarantaines et de l'isolement social sur les citoyens, ainsi que l'adoption d'une approche pédagogique de communication, en annonçant les chiffres quotidiens de la gestion de la pandémie et de la lutte contre les fake news.

Depuis l'émergence des premiers cas de cette pandémie mondiale, les premiers signes de l'exception marocaine se sont manifestés à travers l'intérêt accordé par SM le Roi aux citoyens marocains résidant dans la ville chinoise de Wuhan et les Hautes Instructions données par le Souverain pour leur rapatriement, tout en prenant les mesures nécessaires au niveau du transport aérien, des aéroports et des infrastructures sanitaires.

S’en suivent alors des voyages organisés au profit des Marocains résidant à l'étranger, que ce soit à destination ou en provenance des pays d'accueil, après que les ambassades et consulats marocains ont été renforcés par des cellules de crise pour suivre la situation de la diaspora marocaine et l'inciter à se conformer aux mesures prises par les autorités locales.

Dès que la première infection à la Covid-19 a été enregistrée dans le Royaume le 2 mars 2020, les autorités marocaines ont progressivement pris des mesures de précaution (fermeture de l'espace aérien du Royaume et de ses frontières, interdiction des manifestations sportives et culturelles, fermeture de toutes les écoles et universités et interdiction des déplacements entre les villes ...). Elles ont aussi pris d'autres mesures d’ordre communicationnel dont le lancement du service "Allo Yakada", pour fournir une assistance médicale urgente et des informations sur le virus, et de l’application "Wikaytna" en vue de renforcer la détection précoce des cas de contaminations par le traçage des contacts des sujets confirmés et le ciblage des populations à haut risque ou ayant été en contact avec des cas confirmés.

Dans le cadre des efforts concertés entre l'État et les différents intervenants sociaux, la mise en place du Comité de veille économique a été annoncée le 11 mars 2020 pour suivre les répercussions de la pandémie et les mesures d'accompagnement, dans le cadre des efforts proactifs du gouvernement en vue de faire face aux répercussions économiques directes et indirectes de la pandémie sur l'économie nationale.

Ainsi, Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait ordonné l'adoption d'une approche proactive pour faire face à la pandémie, renforcer les mesures de prévention et de précaution sans précédent prises par les départements et institutions concernés, dans le but de limiter sa propagation et faire face à ses répercussions socio-écnomiques et sur la santé.

De même, le Souverain avait chargé les autorités compétentes de veiller à la bonne mise en œuvre des mesures efficaces prises dans le domaine de l'approvisionnement des marchés sur le territoire national en produits alimentaires et de consommation, ainsi qu'en matériel de désinfection et de stérilisation, de manière régulière et continue, et de lutter contre diverses formes de monopole et d’augmentation des prix.

Une autre facette de l’exception marocaine est sans nul doute le grand élan de solidarité nationale dont le coup d'envoi avait été donné par Sa Majesté le Roi Mohammed VI le 15 mars 2020, en donnant Ses Hautes Instructions au gouvernement afin de créer immédiatement un "Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du Coronavirus", afin de couvrir les dépenses liées à la mise à niveau du dispositif médical, en termes d'infrastructures adaptées et de moyens supplémentaires à acquérir, dans l’urgence.

Ce fonds a également été alloué au soutien de l’économie nationale, à travers une batterie de mesures proposées par le Comité de veille économique, notamment en termes d’accompagnement des secteurs vulnérables aux chocs induits par la crise du Coronavirus, ainsi qu’en matière de préservation des emplois et d’atténuation des répercussions sociales de cette crise".

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d'Etat-Major Général des Forces Armées Royales (FAR) avait donné Ses Hautes Instructions afin que la médecine militaire prenne part conjointement avec son homologue civile à la délicate mission de lutte contre la pandémie de Covid-19.

En outre, et afin de pallier à certaines insuffisances constatées concernant cette pandémie et faciliter la transmission et l’échange d’informations entre les différents services concernés, Sa Majesté le Roi avait donné Ses très hautes instructions à l’effet de déployer des moyens de médecine militaire en renforcement des structures médicales dédiées à la gestion de cette pandémie, sous forme de personnel médical et para-médical des FAR et ce, à partir du lundi 23 mars 2020.

D'autre part, SM le Roi, Amir Al Mouminine, avait accordé Sa grâce Royale à 5.654 personnes condamnées par différents tribunaux marocains et avait ordonné de prendre toutes les mesures nécessaires pour renforcer la protection des détenus au sein des établissements pénitentiaires, particulièrement contre la propagation de l’épidémie du coronavirus.

Après que le Maroc a réussi à faire face à la pandémie, les autorités publiques avaient décidé, dans le cadre de la préparation d’un retour à la vie normale et à la reprise des activités économiques et sociales sur l'ensemble du territoire national, de mettre en œuvre un plan de réduction des mesures de confinement en fonction de la situation épidémiologique de chaque région de manière progressive et sur plusieurs étapes, à partir du 11 juin 2020.

Parmi les éléments qui ont également contribué à l'endiguement de la pandémie, figurent l'adoption par le Maroc d’un protocole de traitement qui a prouvé son efficacité face au virus et une identification précoce des vaccins adaptés, notamment en termes de stockage et de refroidissement, en choisissant les vaccins "AstraZeneca" et "Sinopharm" et en soumettant ses demandes d’achat avant leur sortie sur le marché alors même que de nombreux pays n'avaient pas pris une décision à ce sujet. Grâce à cette vision proactive, le Royaume a pu obtenir rapidement des doses importantes des deux vaccins (8,5 millions de doses) afin de garantir le succès de sa campagne nationale de vaccination aux niveaux national, régional et local, avec la mise en place d’un entrepôt national pour stocker les vaccins et d’un plan de réception, de stockage et de distribution du vaccin dans des conditions sûres, ainsi que la création de centres de vaccination, des unités rattachées aux centres de santé, qui fournissent des services en accueillant la population locale ou en se déplaçant à la rencontre des patients selon un programme prédéfini. Outre ses efforts à l'intérieur du pays, le Maroc a aussi accordé une attention particulière à ses frères africains. Ainsi, Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait proposé, le 13 avril 2020, le lancement d’une initiative de Chefs d’État africains visant à établir un cadre opérationnel afin d’accompagner les pays africains dans leurs différentes phases de gestion de la pandémie.

Il s’agit d’une initiative pragmatique et orientée vers l’action, permettant un partage d’expériences et de bonnes pratiques, pour faire face à l’impact sanitaire, économique et social de la pandémie.

Le 14 juin 2020, le Souverain avait donné Ses Très Hautes Instructions pour l’acheminement d’aides médicales à plusieurs pays africains frères.

Cette aide vise à fournir du matériel médical préventif, afin d’accompagner les pays africains frères dans leurs efforts de lutte contre la pandémie de Covid-19. Elle est composée de près de 8 millions de masques, 900.000 visières, 600.000 charlottes, 60.000 blouses, 30.000 litres de gel hydroalcoolique, ainsi que 75.000 boîtes de chloroquine et 15.000 boîtes d’Azithromycine.

À cet égard, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a salué l'initiative du Souverain concernant l'octroi d'une aide médicale aux pays africains, tout en se félicitant de ce généreux acte de bienfaisance qui constitue "une manifestation authentique et tangible de la solidarité régionale" dans la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Des mesures intelligentes et efficaces comme celles-ci, et bien d'autres, adoptées par le gouvernement tout au long de la période de gestion de la pandémie pour appliquer de manière optimale les Hautes Directives et Instructions Royales qui constituent une feuille de route pour faire face à la pandémie, ont été largement saluées par de nombreux organes diplomatiques, institutions et organisations internationales telles que la Banque mondiale et l'OMS, ainsi que par un certain nombre de pays, à leur tête l'Union européenne, qui ont affirmé que le Maroc a su gérer rapidement et de manière efficace, tout en se concentrant sur le traitement des différents aspects de la lutte contre le nouveau coronavirus de manière coordonnée et à plusieurs niveaux.

La même position a été exprimée par de nombreux médias internationaux de renommée, qui ont salué les efforts de Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans la gestion de la crise sanitaire et de ses effets négatifs et le succès de la campagne nationale de vaccination gratuite contre Covid-19, dont le Souverain a donné le coup d’envoi le 28 janvier au Palais Royal de Fès.

Ainsi, le Maroc s'est imposé en modèle à suivre aux niveaux continental et international, en termes d'accélération du rythme de vaccination, une facette mise en avant par le célèbre journal italien "Corriere della Sera".

Sous le titre "Vaccinations, le Maroc fait mieux que la France et l’Italie : 9% de la population protégée", le quotidien italien relève que le Maroc compte 94% de toutes les personnes vaccinées en Afrique, soulignant que le Maroc "monte dans le classement mondial en termes de couverture vaccinale, qui a concerné un nombre d’habitants plus élevé qu’en l’Italie, en France et presque dans tous les États européens et où, par conséquent, les données générales sur la pandémie conduisent à l’optimisme".

Et d'ajouter que ces chiffres sont d’autant plus remarquables qu’ils sont enregistrés dans "un pays faisant partie de l’Afrique, un continent considéré comme particulièrement vulnérable et où on redoutait une vague de cas".

Grâce à sa gestion exemplaire de la crise provoquée par la pandémie à tous les niveaux, le Maroc est devenu l'un des modèles à suivre au niveau mondial après que le Bureau régional de l'OMS l'a classé parmi les dix premiers pays à avoir réussi le défi de la vaccination contre la Covid-19.

Environ six semaines après le début de la campagne de vaccination, les derniers chiffres officiels indiquent que le Maroc a dépassé 4 millions 225 mille 311 premières doses et un million 167 mille 472 doses, portant le total des doses administrées à 5.992.783. En outre, 1.767.472 citoyens marocains et étrangers ont terminé leurs processus de vaccination en recevant les deux doses du vaccin.

Le succès de la campagne nationale de vaccination gratuite au profit des citoyens marocains et des étrangers résidant dans le Royaume n'est rien d'autre qu'une nouvelle manifestation des succès réalisés par le Maroc depuis l'émergence du premier cas de l'épidémie. Malgré les difficultés et le caractère exceptionnel de la pandémie pour tous les pays du monde, l'implication des Marocains dans cette bataille avec un grand esprit de patriotisme et de sacrifice, guidés par les Hautes Directives Royales clairvoyantes et proactives ont permis au Maroc de se hisser à une position distinguée parmi l’élite mondiale.



Source : https://www.magafrique.com/lemag/i/54796316/une-an...


Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Tous les commentaires sont modérés. marocafrik.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture !

Le Fil | Tribune