Marocafrik : Bulletin d'information maroco-africain

Union africaine: Le Maroc insiste sur l’impératif de l’intégration régionale en tant que prérequis à l’intégration continentale


Ismail Bahhane - le Jeudi 30 Septembre 2021 à 11:29 |

           

Addis-Abeba – Le Maroc a insisté, mercredi à Addis-Abeba, sur l’impératif de l’intégration régionale en tant que prérequis à l’intégration continentale.


L’ambassadeur, Représentant permanent du Royaume auprès de l’Union africaine et de la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, qui présentait un exposé sur la vision du Royaume pour favoriser l’intégration au niveau du continent devant la 42eme session du Comité des Représentants permanents de l’Union africaine (COREP) qui poursuit ses travaux par visioconférence, a souligné le rôle crucial des Communautés économiques régionales (CERs) dans l’intégration continentale, tel que clarifié dans le rapport de la Commission, dans l’esprit du traité d’Abuja et des objectifs socio-économiques de l’agenda 2063.

Le diplomate marocain qui conduit la délégation marocaine à cette session, a salué l’initiative de l’élaboration en 2018 par l’Union africaine et ses partenaires, de l’indice multidimensionnel de l’intégration régionale africaine (AMRII).

Cet indice qui se veut dorénavant un outil pertinent permettant de mieux visualiser l’état d’avancement de l’intégration au niveau de chaque CER, ciblant d’une manière plus concrète les lacunes que les CERs doivent combler, a relevé M. Arrouchi.

Dans ce cadre, le Diplomate marocain a lancé un appel aux différents acteurs africains en vue de renforcer les CERs performantes et contribuer à renforcer les autres CERs en l’occurrence l’UMA, en tant qu’étape nécessaire à la réalisation de l’intégration continentale au service du développement et des populations africaines.

Le COREP avait entamé mardi les travaux de sa 42 session ordinaire en prélude au prochain Conseil exécutif de l’organisation panafricaine.

Lors de cette session, le COREP se penchera notamment sur le rapport du sous-Comité des questions d’audit, le rapport sur l’opérationnalisation du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique) et le rapport du sous-Comité sur la Coopération multilatérale.

Le COREP va procéder également à l’examen du rapport du sous-comité sur les réformes structurelles de l’Union et un autre sur l’état de l’intégration régionale en Afrique.







Facebook
Twitter
Newsletter
Mobile
Rss