Covid-19 : "MogAfrica Solidarité", ou quand les Souiris se mobilisent pour venir en aide aux immigrés subsahariens

Publié le 04/02/2021
MAP - Hassan EL AMRI


Essaouira - Affectés par les répercussions de la crise sanitaire exceptionnelle générée par la propagation de la Covid-19, les membres de la communauté africaine subsaharienne établie à Essaouira sont confrontés à une situation délicate, en vue de satisfaire leurs besoins quotidiens ainsi que ceux de leurs familles.

Face à ce constat, des Souiris d'origine ou de cœur ont lancé une importante action baptisée "MogAfrica Solidarité", afin de porter assistance et venir en aide à ces immigrés subsahariens, ayant choisi de s'installer dans cette Cité millénaire, qui demeure une terre d'accueil, d'ouverture et de tolérance connue et reconnue pour la générosité de ses habitants et leur solidarité agissante en temps de crises.

Selon les initiateurs de cette opération humanitaire, placée sous le signe "Plus loin tous ensemble !", ces immigrés issus de plusieurs pays de l'Afrique subsaharienne se trouvent actuellement, dans leur majorité, en grande difficulté, faute de ressources suffisantes, à cause des effets socio-économiques engendrés par cette conjoncture pandémique.

"Nos ami (e) s de la communauté africaine subsaharienne (Sénégal, Mali, Cameroun, Côte-d'Ivoire, Gambie, Guinée etc) qui résident à Essaouira et dont les revenus proviennent majoritairement de l'activité touristique, sont aujourd'hui confrontés comme beaucoup d'autres à de grandes difficultés", expliquent-ils, ajoutant que la plupart de ces immigrés, qui sont des employé(e)s de riads ou de restaurants, des musiciens de rue ou des vendeurs d'articles d'artisanat, entre autres, ne disposent pas d'un revenu régulier qui soit suffisant pour satisfaire les besoins de la vie de tous les jours.

Au vu de cette situation, un petit groupe de soutien s'est constitué dans la Cité des Alizés en collaboration avec le président de l'Amicale des Sénégalais, la communauté la plus représentée à Essaouira, M. Mangom Ngom, en vue de réfléchir aux différentes actions envisageables pour prêter main forte à ces personnes et à leurs familles en situation difficile.

Dans ce sens, plusieurs actions ont été lancées, en attendant le coup d'envoi d'autres dans les prochains jours, car nécessitant une étroite collaboration et coordination.

Parmi les initiatives louables déjà entreprises, figurent l'octroi ou la collecte de dons matériels ou en nature, la mise en vente de produits et d'articles d'artisanat africain, notamment des masques de protection en tissu wax ou des paniers en plastique recyclés, l'offre ou la collecte de denrées alimentaires, ainsi que l'organisation de marches et randonnées caritatives, qui consistent à effectuer des balades à pieds, dans le strict respect des mesures préventives en vigueur en vue de contenir la propagation de la Covid-19, avec le versement d'un droit d'inscription au profit d'une association.

Les responsables de cette opération solidaire, qui démontre encore l'engagement infaillible des Souiris, d'origine ou de cœur, dans le cadre de cet élan fédérateur et mobilisateur en vue d'atténuer les incidences socio-économiques de la pandémie sur la communauté d'immigrés d'Afrique subsaharienne, oeuvrent aussi pour le lancement de levées de fonds notamment à travers l'organisation d'une exposition-vente d'œuvres picturales et photographiques au profit de ces familles subsahariennes.

"La crise économique engendrée par la Covid-19 a impacté le cours de la vie normale dans la ville d’Essaouira, à l'instar des autres régions du Royaume. Tout au long des mois passés, nous avons été témoins des difficultés d'ordre matériel pour la plupart des gens pour qui le secteur du tourisme et les activités qui gravitent autour sont leur principal gagne-pain dans la Cité des Alizés", a déclaré à la MAP, M. Anas Khermoui, l'un des initiateurs de "MogAfrica Solidarité".

"Parmi les personnes touchées par cette crise sanitaire, figurent les membres de la communauté africaine subsaharienne. Ils ne sont pas très nombreux à vivre à Essaouira, mais leur situation est devenue délicate, d'où l'idée d'un groupe de Souiris de leur porter aide et assistance à travers l'organisation de cette initiative afin de les soutenir pendant cette période complexe pour tous", a-t-il expliqué.

M. Khermoui, également un jeune artiste-peintre, a fait savoir que cette action a été favorablement accueillie par les représentants de la communauté subsaharienne, notant que "MogAfrika Solidarité", qui s'étend sur trois mois, est axée sur plusieurs opérations caritatives visant, in fine, à atténuer, dans un contexte de crise sanitaire généralisée, les effets de cette pandémie sur ces immigrés africains.

"Nous sommes très heureux que nous ayons pu démarrer notre opération et nous espérons que la générosité de tout un chacun parmi les Souiris, d'origine ou d'adoption, permettra d'aider nos amis et frères africains dans la Cité des Alizés, en attendant des lendemains meilleurs avec le retour tant attendu à une vie des plus normales", a-t-il souhaité en conclusion.

De son côté, le président de l'Amicale des Sénégalais résidant à Essaouira, M. Mangom Ngom, a exprimé, dans une déclaration similaire, sa grande joie et sa profonde gratitude à l'endroit de ces acteurs souiris qui ont décidé de mener cette noble action en signe de solidarité avec leurs frères et amis africains résidant dans la Cité des Alizés.

"Je me réjouis de cette belle initiative qui est venue au moment opportun. Tout le monde connait les problèmes que vivent et endurent toutes les populations en général, dont les Subsahariens, suite à cette crise sanitaire inattendue, induite par la propagation du nouveau coronavirus", a-t-il indiqué.

"Ce sont des gens qui travaillent, pour certains, dans des hôtels ou des restaurants, alors que d'autres exerçaient des petits métiers : ils ont été ainsi directement affectés par cette conjoncture", a-t-il enchaîné, tout en tenant à exprimer ses vifs remerciements aux "bonnes volontés" qui ont eu l'idée de lancer un telle œuvre de soutien.

Il a, en outre, fait part de son immense gratitude aux Souiris, en particulier, et aux Marocains, en général, pour cette solidarité agissante, et souhaité davantage de progrès et de prospérité au Royaume du Maroc, sous la conduite clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI.

"Je voudrais dire un énorme merci à tous les donateurs souiris. Tous mes compatriotes se joignent à moi pour leur exprimer notre grande reconnaissance et profonde estime. Que Dieu les bénisse, eux et leurs familles", a déclaré, pour sa part, Mme Marie-Françoise Djonin Djeket, responsable de l'Association des Ivoiriens d'Essaouira.

Et de relever que ces actions citoyennes entreprises en faveur des immigrés africains témoignent, avec éloquence, de cet esprit de solidarité qui anime tous les Marocains, notamment les habitants d'Essaouira, pour porter assistance aux immigrés subsahariens résidant dans la ville.

Elle a, dans ce sens, souligné l'importance de cette aide en ces temps de pandémie, dans la mesure où elle permettra de soutenir les membres de cette communauté durant cette période très rude, afin de surmonter les lourdes répercussions de cette crise sanitaire mondiale sans précédent.